S'identifier - S'inscrire - Contact

Minceur + Forme


Cuisine de fête


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


La bonne méthode pour manger un demi-pamplemousse

Par Caroline • Jeudi 07/10/2010 • Version imprimable

pamplemousse pour petit-déjeuner de régime

Thèmes cliquables : - - -


[edit - 1/09/2012 : attention ! Le pamplemousse et le jus de pamplemousse, ainsi que probablement le jus d'orange, doivent être évités si vous absorbez simultanément certains médicaments : statines anti-cholestérol, médicaments contre les troubles cardiaques, tranquillisants à base de benzodiazépines. Le pamplemousse risque principalement d'augmenter les effet de ces médicaments, au point de les rendre toxiques pour les reins, voire mortels. Info déjà lue ici et là, réentendue ce matin sur Europe 1. Source citée : un article de la revue médicale indépendante Prescrire.]

______


Voilà le petit-déjeuner classiquement recommandé par les magazines à leurs lectrices pour les aider à "perdre 3.kg avant le maillot".

Je ne sais plus dans quel magazine j'ai découpé l'extrait ci-dessus [edit : si, j'ai retrouvé, c'est dans Femme Actuelle, n° 923], mais en tout cas l'illustration correspond à la façon dont tout le monde mange le pamplemousse au petit-déjeuner.

On coupe le pamplemousse en deux dans la transversale, puis on tranche la chair sur tout le pourtour avec un couteau incurvé "spécial pamplemousse" (moi je n'aime pas assez le pamplemousse au petit-déjeuner pour m'être acheté un couteau spécial, alors j'utilise un couteau normal) :



Ensuite, il reste à décoller au couteau chaque segment de chair. Tâche abominablement fastidieuse, à mon sens :



Tout cela pour récupérer... ces horribles petis morceaux aqueux, archi mous, sans texture :



C'est minable, enfin !...

N'est-ce pas ???

Si vous n'en êtes pas d'ores et déjà convaincu(e), je vous certifie que vous vous rendrez compte que j'ai raison, rien qu'en voyant le pamplemousse "à ma façon" que je vous présenterai un peu plus loin.



Regardez-moi ça ! Quand même, c'est une honte d'esquinter un fruit de cette façon-là !

Tout est écorché, ça n'a pas de forme, pas de relief, pas d'intérêt.





Et quand je vois tout ce jus qui a quitté la pulpe ! Au lieu d'exploser sous votre dent, le jus se répand partout et on doit le récupérer comme on peut avec notre cuillère. Moi, je vous soutiens que ce procédé est un pur scandale gastronomique.




Passons donc à ma spécialité : le pamplemousse déshabillé avec délicatesse.

Pour commencer, je ne le coupe pas dans le même sens, c'est-à-dire pas dans le sens transversal. Je le coupe aussi en deux mais à la verticale.



Puis je l'épluche :



Et ensuite, il n'y a plus qu'à décoller la chair de la peau en s'aidant d'un couteau, puis à prélever délicatement le quartier avec les doigts :



Appliquez-vous un peu plus que moi ! Tenez, là, je le fais un peu mieux, l'idée étant de garder le quartier entier :



Bon, je sais, ce n'est pas encore tout à fait ça... Mais tenez, voici ce que ça donne quand je m'applique :



Ces quartiers-là, je peux vous dire que leur contact sur la langue donne une superbe sensation. Si en plus le pamplemousse est bon (c'était le cas de celui-là), cela devient un encas de choix — rien à voir avec ces fameux "encas de régime", du bâtonnet de légume cru au yaourt à 0 %, qu'on ne peut plus voir en peinture dès le troisième jour.

J'ai essayé cette façon de faire tout récemment, quand ma voisine m'a dit : "Tenez, voulez-vous goûter un de ces pamplemousses que j'ai rapportés ce week-end ? Je ne sais pas s'ils sont bons mais je vous certifie qu'ils sont bio !"
De fait, il avait ce petit air irrésistiblement brut des fruits non traités qu'on a cueillis dans le verger familial : rien à voir avec les pamplemousses tout ronds et tout astiqués qu'on trouve dans le commerce.
Je l'ai mangé comme une orange, mais en enlevant toutes les peaux intérieures (qui étaient particulièrement épaisses) pour ne garder que la chair. C'était exquis, la pulpe était ferme et juteuse, et le goût était dix fois meilleur que dans mes lointains souvenirs de pamplemousses.

Cela m'a redonné goût aux pamplemousses. Celui que je vous montre aujourd'hui, je l'ai acheté chez Franprix. La chair aussi se tient très bien.

Petit conseil d'achat : j'ai cru remarquer que la chair est meillleure quand le pamplemousse a une extrémité supérieure (côté pédoncule) légèrement conique. Quand les pamplemousses sont bien ronds, la chair est sensiblement plus molle et le goût est moins intéressant (
en tout cas, pour les deux que j'ai achetés récemment).

Regardez-moi ce relief : vous voyez tout de suite que vous allez éprouver une sensation intéressante en posant ceci sur votre langue ! Et l'explosion du jus quand vous croquez est vraiment jouissive.



La texture la plus géniale, c'est celle du côté "fessu" des quartiers :



Toutes ces minuscules saillies sont géniales sur la langue. Et là, le morceau que je vous montre ci-dessous provient pourtant du pamplemousse le plus mou que j'aie acheté :



J'ai fait un test équitable : sur un pamplemousse pas terrible en soi, j'ai pu vérifier la différence d'agrément entre la méthode traditionnelle au couteau et la méthode de l'épluchage manuel. L'écart entre les deux est énorme ! La partie coupée au couteau, je l'ai jetée tellement c'était nul. La partie non esquintée, je l'ai mangée avec plaisir.

Tenez, voyez la différence par vous-même :



Ci-dessus : bon à jeter.

Ci-dessous : très agréable petite bouchée !



Difficile de deviner que ces deux bouchées proviennent du même fruit, non ?

Coïncidence, dans un vieux numéro de Prima (mars 2002), j'ai retrouvé un dessert de pamplemousse :



Je ne sais pas si vous le distinguez bien sur la photo, mais dans le texte de la recette, ils disent de peler à vif le pamplemousse, puis de détacher les quartiers (je soupçonne qu'ils les détachent aussi au couteau, comme le font couramment les chefs à la télévision après avoir pelé à vif). Peler à vif, de sorte qu'on perd l'extraordinaire contact de la partie fessue sur la langue — voire également le relief des parois des quartiers si on prélève ceux-ci au couteau. C'est très dommage, à mon sens.

Moi, pour un dessert centré sur le pamplemousse, je préfère définitivement ceci :



Dorénavant, je rachèterai de temps à autre un pamplemousse pour mes petits encas. Et moi qui ne mangeais pas de fruits, ça m'apportera des vitamines cet hiver. Comme quoi, même sur le tard et sur les produits les plus simples, on fait toute sa vie des découvertes en cuisine ! Je vous prie aujourd'hui de me croire : un pamplemousse peut réellement apporter un plaisir inédit à celui ou celle qui n'avait jamais mangé ses pamplemousses qu'à la façon traditionnelle.

OK, le geste du déshabillage est un peu plus longuet, mais cela a ses avantages : comme cela vous prend plusieurs minutes, que ça vous occupe les mains et la bouche et que c'est très bon, cela fait un agréable goûter. A l'heure du thé, je ne dis plus non à un bon pamplemousse ! Et quand je l'ai terminé, je n'ai plus envie de rien, je suis contente. Cela fait partie des récentes découvertes qui font que je me suis enfin mise à mincir pour de bon, moi qui ai toujours été incapable de suivre un régime.



Retour à la page d'accueil


Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

par Stéphane le Jeudi 07/10/2010 à 17:25

Quelle sensualité dans un pamplemousse ! Je fais comme toi, je prends mon temps et soulève délicatement le petit jupon blanc pour faire apparaître peu à peu la chair rose. :-)

Ca m'a rappelé un passage de Bonjour Tristesse, avec une orange à la place du pamplemousse :

"[..] je m'installai tranquillement sur une marche avec une tasse de café et une orange et entamai les délices du matin: je mordais l'orange, un jus sucré giclait dans ma bouche; une gorgée de café noir brûlant, aussitôt, et à nouveau la fraîcheur du fruit. Le soleil du matin me chauffait les cheveux, déplissait sur ma peau les marques du drap. Dans cinq minutes, j'irais me baigner. La voix d'Anne me fit sursauter:

    - Cécile, vous ne mangez pas?

    - Je préfère boire le matin parce que...

    - Vous devez prendre trois kilos pour être présentable. Vous avez la joue creuse et on voit vos côtes. Allez donc chercher des tartines."


par la cocinera loca le Jeudi 07/10/2010 à 18:53

Si tu passes par une superette asiatique, essaie les gros pamplemousses verts : ils sont très doux en bouche et s'épluchent en quartier, comme tu le fais. Par contre, la peau blanche à l'intérieur est super épaisse, ne t'étonnes pas en les ouvrant


Re: par Caroline le Jeudi 07/10/2010 à 19:11

Ah oui, moi aussi je les adore ! J'avais prévu un tout petit paragraphe supplémentaire sur ces pamplemousses-là, qui sont absolument extra quand ils sont bons. Un pur régal.

Mais voilà : chez Franprix, ils en vendent mais je pense qu'ils ne les écoulent pas assez vite. L'autre jour, j'en ai acheté un :



Une beauté, comme ça, vu de l'extérieur !

Mais en fait, il était sec et décevant. J'en ai mangé une moitié ce matin, je crois que je ne mangerai pas l'autre.





Il se défaisait, il n'avait pas le goût et le jus géniaux que j'aime tant d'habitude.



Snifff...

———
à Stéphane : merci pour la citation, j'ai commencé Bonjour tristesse et je ne suis jamais arrivée à cette page ! Quelle erreur ;-)


Re: par Stéphane le Jeudi 07/10/2010 à 21:12

C'est le début du chapitre 3, tu as abandonné vite. ;-)

J'ai piqué ta superbe photo pour la mettre sur la page http://recettes.de/pamplemousse :-)


Re: par Caroline le Jeudi 07/10/2010 à 21:27

Oui, elle aurait dû en parler à la page 7, ça m'aurait motivée pour la suite ! ;-)

Merci d'avoir aimé ma photo (laquelle, d'ailleurs ? mes photos, tu veux dire !!!!), tu m'en vois flattée.


Re: chadec par saperlipopote le Jeudi 18/11/2010 à 19:16

ceci n'est pas un pamplemousse mais un chadec
très bon aussi mais peau très épaisse et pas de jus,
c'est normal.


par Aude le Jeudi 07/10/2010 à 22:08

Tiens, pour une fois je vais ramener ma science : ces jolis petits morceaux d'agrumes sans la peau, ça s'appelle des suprêmes.

Ne dis plus que tu décolles la chair de la peau, dis plutôt d'un air détaché que tu lèves des suprêmes de pamplemousse !

Bonne soirée


Re: par Caroline le Jeudi 07/10/2010 à 22:22

Attends j'ai vu Eric Léautey dire 10 fois qu'il "levait des suprêmes", et moi ce que je voyais c'est qu'il le faisait avec un couteau, à la sauvage !

Moi je les lève, leurs suprêmes, à ces pauvres petits, mais en les déshabillant... pas en les tranchant. D'expérience, je crois que ça leur plaît davantage. Pas toi ? ;-)

Bises du soir


Re: par Anonyme le Jeudi 07/10/2010 à 22:51

Je pense surtout qu'à ce stade-là, ils sont déjà morts de peur ces pauvres petits, qu'ils soient tranchés, pelés ou gentillement déshabillés.
Je n'ai aucun scrupule à massacrer les quartiers de pamplemousse, hé hé.

Plus sérieusement, du coup, tu me mets le doute : le suprême est-il le morceau entier sans la peau, ou est-ce uniquement la méthode "peler à vif" (plus couramment utilisée car plus rapide) qui autorise l'emploi du mot suprême ?

Avis aux spécialistes ...

je vais essayer de trouver l'info.

Re bises


Re: par Aude le Jeudi 07/10/2010 à 22:52

Evidemment, c'est moi l'anonyme !


Re: par Caroline le Vendredi 08/10/2010 à 07:43

On t'avait reconnue, Aude, tu penses ! ;-)

A mon avis, le suprême est le quartier sans la peau, la façon dont on l'obtient doit être indifférente. Mais c'est juste une intuition.


Re: par patchaz le Samedi 09/10/2010 à 12:07

 Le pamplemousse, comme tous les autres agrumes, est divisé en "segments". Ce sont ces segments qui ont pris le nom de "suprêmes" il y a fort longtemps, mot plus "sexy" que le consommateur visualisait assez bien en analogie aux "suprêmes de volaille"


par Pascale le Vendredi 08/10/2010 à 12:40

Ah là là, ça me donne envie d'aller m'acheter des pamplemousses, je n'en ai plus à la maison. Je procède presque comme toi: j'épluche avant, avec la pointe d'un couteau j'incise la peau, juste assez pour l'enlever en 4 gros quartiers, puis j'enlève le maximum de "blanc", ça va vite, puisqu'il y a de sorte de petits fils qui font partir le tout en larges pans, ensuite, je sépare le pamplemousse en deux, ne pas le couper permet d'avoir deux beaux quartiers de plus!!
Ensuite travail de patience (qui vaut le coup) pour ôter l'ultime peau si amère et déshabiller la pulpe.
Puis je m'installe confortablement et je savoure! Je les ai bien mérités!!


Pamplemousse par Valérie de Haute savoie le Samedi 09/10/2010 à 07:59

J'aime le pamplemousse, mais j'oublie toujours d'en acheter. Je vais donc, aujourd'hui, tenter d'y penser et tester cette méthode. D'habitude je mange le pamplemousse à la petite cuillère, jamais de couteau. Et si cela me donne le courage d'entamer un régime, tant mieux !


par pati le Mercredi 27/10/2010 à 21:40

J'adore le pamplemousse, vert, rose, blanc... sous toutes ses formes, c'est mon péché mignon.

je ne l'ai jamais mangé tronçonné dans sa moitié, baignant dans son jus (le povre...)
je le croque comme une orange, quartier par quartier.

j'enlève les membranes comme tu le dis, mais j'aurais un conseil à te demander, ainsi qu'à tes lecteurs habitués :
avez-vous un truc, un coup de main, qui faciliterait la manip qui consiste à virer la peau sur ce que tu appelles la partie fessue des quartiers ?

parce que c'est à mon sens le plus délicat, si l'on recherche l'obtention de quartiers (oups, de sûpremes !) parfaits.

merci d'avance

pati, lectrice addict


par saperlipopote le Jeudi 18/11/2010 à 19:14

j'ai une technique infaillible :
je scalpe le pamplemousse en haut (la peau seulement
puis avec le couteau je fend la peau de haut en bas à 4 endroits
j'enlève la peau qui vient toute seule comme par miracle grâce à mes entailles préalables
et ensuite j'enlève la peau de chaque quartier pour récupérer les suprêmes.
Et c'est une joie immense à chaque fois !


Trop bon ! par Sophie le Mercredi 15/12/2010 à 00:01

Perso, j'ai toujours préféré manger le pamplemousse de cette façon, c'est effectivement délicieux :-)
Petite astuce : quand on a enlevé la peau, il ne faut pas chercher à oter un max de la peau blanche qui reste sur les quartiers. C'est bien plus facile de détacher la chair des quartiers lorsque cette peau blanche est épaisse.

Merci pour ton blog : j'adore tes idées farfelues, tes photos superbes, ton humour :-)


par Oudemia le Jeudi 06/01/2011 à 00:28

Cela fait longtemps que je prépare les pamplemousses ainsi, toute fière d'avoir trouvé le procédé.
J'ai une autre technique, pour les pommes et les poires: les couper en fines rondelles tranversales (le coeur se trouve au milieu): cela vaut le coup de faire un test comparatif, la saveur de la chair est vraiment différente!


par kamo le Dimanche 11/12/2011 à 00:19

Je trouve moi aussi qu'un pamplemousse ainsi épluché est bien meilleur, c'est très long à faire mais le jeu en vaut la chandelle. Quand je peux, je le prépare à l'avance et le mets au frigo pour le ressortir à l'heure du gouter et c'est excellent, ca fait manger des fruits ainsi.
J'ai gouté aussi les gros pamplemousses qu'on trouve dans les magasins asiatiques, c'est facile à éplucher. La première fois, c'est un peu bizarre car la peau est vraiment très épaisse, mais, souvent je suis tombée sur des pamplemousses plus sucrés que les pamplemousses traditionnels.



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Météo du jour :

Meteo Paris

Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.