S'identifier - S'inscrire - Contact

Foie gras et Cuisine de fête


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Astuces ;-)


Minceur et Forme


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Le bagne de ma cure de fruits rouges

Par Caroline • Mercredi 09/07/2008 • Version imprimable

Frites interdites !

Thèmes cliquables : - -



Me nourrir exclusivement de fruits rouges pendant une semaine entière, c'était le projet que je vous annonçais ici même mercredi dernier. Je voulais savoir si j'en retirerais le même bénéfice que mon amie Catherine : un ravissant hâle en particulier, mais aussi une belle sensation de vitalité, de forme physique.

"Huit jours entiers à ne manger que des fruits rouges... Faisable, vraiment ?" me suis-je à peine demandé avant d'attaquer.

La réponse était tellement claire dans ma tête ! "Bien sûr que c'est faisable ! C'est quoi huit jours, dans une vie ? Et puis, si je peux bronzer sans soleil, pas question de m'en priver !"


Certitude et confiance insolentes. Hum, affichées un peu à la légère, me semble-t-il aujourd'hui.

Comme je vous l'ai dit la semaine dernière, j'avais bien pensé à m'approvisionner en fruits rouges. J'étais donc prête à commencer ma cure dès le mercredi matin :



Sauf que dès le mercredi, c'est parti de travers. Et qu'ensuite, j'ai passé la semaine à aller d'écarts en écarts, et à voir défiler les jours sans jamais parvenir à entamer vraiment cette fichue cure.

Ça a commencé par une erreur dans mes approvisionnements. Bêtement, j'avais acheté ces choses tentantes, que j'avais prises pour des sortes de fruits rouges :



Non, quand même, un tel écart dès le premier jour !... J'ai eu honte de moi. Alors j'ai pensé me contenter de respirer l'odeur quand elles seraient cuites, et faire de la viande une farce pour les tomates du soir (sans farce pour moi).

Après la cuisson, ça sentait trop bon alors j'ai tout mangé :



Trois côtelettes délicieuses sur lesquelles je n'ai pas laissé le plus petit gramme de gras grillé...
Du coup, hélas, je n'avais plus faim pour les groseilles et les framboises que j'avais prévues pour le déjeuner.

L'après-midi, j'ai décidé de manger quelques cerises pour me faire pardonner. Elles étaient grosses et bonnes.
J'ai bien essayé de lutter contre les images de farce beurre-roquefort qui m'ont alors assaillies, mais j'avais un reste de roquefort somptueux que je ne voulais pas laisser perdre :



Et plop ! Plein de farce dans la cerise dénoyautée (j'avais raison, c'était délicieux) :



Le soir, comme je n'avais plus de farce ni de côtelettes, j'ai servi des tranches de carpaccio d'une... euh... autre sorte de fruit rouge, avec un pain bien frais et un condiment affolant (échalote en chemise cuite au four puis hachée + persil plat et basilic frais hachés + sel, poivre, vinaigre de cidre + huile d'olive).



J'avais pensé me contenter d'un carpaccio de tomates pendant que les autres mangeraient les bonnes choses que j'avais préparées, mais je n'ai pas pu. J'ai attrapé des tranches du carpaccio rouge ci-dessus et après avoir sincèrement lutté pendant plusieurs secondes, j'ai mis du pain en dessous.

Le mieux que j'aie réussi à faire côté fruits rouges, pendant toute cette semaine, c'est une reconstitution méthodique et à l'aveugle de la plus délicieuse salade méchouia que j'aie jamais mangée. Il m'a fallu trois essais pour y parvenir mais là, je peux vraiment dire que j'ai trouvé, c'était splendide... Surtout avec du pain, du fromage frais (ou de la crème de gruyère) et mon condiment vert à carpaccio :



J'ai voulu m'éloigner à tout prix de cette tartine et me rabattre sur les barquettes de fruits rouges encore à moitié pleines que j'avais encore au frigo. Pas de chance, les myrtilles étaient fripées. Les mûres et les framboises étaient moisies. J'ai été obligée de les jeter.

Je me suis dit "tant pis, je vais finir les cerises". Mais ma fille avait refermé hermétiquement la barquette deux jours plus tôt, tout en respectant bien ma prescription de les laisser hors du frigo : il avait fait orageux ces deux jours-là et les cerises étaient couvertes d'une épaisse moisissure grise.

N'ayant plus aucun fruit rouge à me mettre sous la dent... j'ai eu beau faire tout mon possible, ça s'est à nouveau terminé comme il ne fallait pas :




Finalement, j'ai confié ma honteuse déroute à Patrick : "Sniff, désolée, j'ai minablement saboté ma cure de fruits rouges... Je n'avais pas prévu que ce serait si dur ! Oh sniff et re-sniff, je veux la faire quand même cette cure ! Qu'est-ce qu'on peut faire ?..."
Attendri par mes larmes de crocodile, il a accepté que je revienne en 3e semaine après vous avoir fait mes aveux aujourd'hui.
Cool, non ? ;-)

Cette fois c'est juré : à partir de ce matin, je suivrai scrupuleusement ma cure pendant toute une semaine, hugh !

Je plonge et me roule dès aujourd'hui dans les fruits rouges, uniquement les fruits rouges, et je vous retrouve mercredi prochain pour un ultime bilan dont, je l'espère, je n'aurai pas moi-même à rougir.
Il va falloir que je m'auto-hypnose, au minimum. J'ai acheté un petit bouquin pour ça, je vous dirai si ça marche.

————
Article initialement publié sur le site de la Fureur des Vivres (le 9 juillet 2008).
S'y reporter directement pour lire les commentaires originaux.

• Si vous voulez lire le début de la cure de fruits rouges, le voici :
Une cure de fruits rouges pour attaquer l'été !
• Et la suite (et fin), la voilà :
5 conseils pour réussir votre cure de fruits rouges


Retour à la page d'accueil


Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

Une cure de fruits rouges pour attaquer l'été par http://www.esprit-bienetre.fr/ le Vendredi 08/08/2014 à 10:24

Cette cure peut être bénéfique pour l'organisme même si je pense que tout doit être consommé avec modération! Merci pour le partage de votre expérience :-)



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.