S'identifier - S'inscrire - Contact

Pommes de terre


Minceur + Forme


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Cuisine de fête


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


À lire en ce moment :


Remède anti-pet ?

Par Caroline • Jeudi 04/05/2006 • Version imprimable

fenouil

Thème cliquable : -


On s'émancipe peu à peu de son éducation en déconstruisant le modèle imposé pour reconstruire son propre système de valeurs.

Le processus de déconstruction est forcément jalonné de faits marquants, qui font sauter les verrous posés par l'Autorité. L'un de ces faits, pour moi, a été le film de Mel Brooks : Le shérif est en prison. C'est une parodie de western.

On m'a emmenée le voir
quand j'ai commencé à aller au cinéma sans mes parents. Mon premier amour d'adolescente : "Viens ma belle, que je t'emmène voir un classique..." ("Ma foi, si c'est avec toi, d'accord !")

Ecran géant dans l'obscurité de la salle de cinéma : une bande de cow-boys s'attroupe autour d'un feu de camp.
Chaque cow-boy avale le contenu d'une gamelle de fayots, et au moment où je m'attendais à voir sortir les harmonicas pour un épisode de musique country à la gloire du Far West, voilà que retentit un énorme pet. Deux pets lui répondent immédiatement, puis trois et quatre, puis huit et dix, et s'ensuit alors un concert de pets absolument stupéfiant autour du feu, qui me laisse sidérée sur mon fauteuil. Incrédule.
Un peu gênée quand même à cause de mon tout nouveau (tout beau) petit copain assis à côté de moi. Mais je crois que là, la gêne ajoutait encore au plaisir.

A l'époque, c'était un gros choc culturel pour moi.: même devant ses frères et soeurs, même devant les plus proches de ses proches, on ne pétait pas. Ça ne se faisait pas, on aurait trop perdu la face. "Me retenir jusqu'à l'implosion, ou bien péter et me faire hara kiri sur-le-champ", ç'aurait pu être ma devise à l'époque.

L'énorme question est.: "Sommes-nous tous égaux devant la poussée gazeuse.?"

L'alimentation, notamment, est-elle déterminante en termes de quantité et qualité de production de pets.?

Les scientifiques disent que les pets des vaches d'élevage trouent la couche d'ozone. Mais ils ne savent pas qu'en une seule semaine de pets au Maroc j'ai fait plus de dégâts dans la couche d'ozone qu'un troupeau de vaches normandes.

C'était un m
agnifique octobre marocain, doux et plein de soleil... Beauté, volupté et douceur de vivre. Sauf qu'au bout de deux jours de tagines, crudités et "gris de Boulaouane" à tous les repas, je priais tous les saints pour qu'on me mette un cadenas au cul. Ce sont des phénomènes qui dépassent ce qu'on peut concevoir, j'en ai des douleurs rien que d'y repenser. En fait, c'est l'ami avec qui j'étais qui m'a fait mesurer l'étendue des dégâts.: le troisième soir, alors que nous prenions un verre dans un immense salon d'hôtel marocain, je me suis sentie au bord de l'évanouissement (trop mal au ventre à force de serrer les gaz). N'y tenant plus, j'ai déverrouillé légèrement la sortie. La violence du choc olfactif qui m'a frappée au bout de deux secondes m'a fait stopper net. Mais en ces deux malheureuses petites secondes, les choses étaient allées loin et ça avait frappé fort.
Le visage de mon ami s'est soudainement décomposé
.: "Hein, mais tu sens... çaaaaaa ?"
A vos yeux il ne s'agit peut-être que de mon pet, mais pour moi c'était quelque chose que mon corps venait d'offrir au monde. Quand un présent est accueilli comme ça, croyez-moi ça vous refroidit un tout petit peu.
Son expression était si horrifiée que j'ai dit
.:
— Tiens c'est curieux je ne sens rien... ça doit être dans ton nez.
Lui, les yeux hors de la tête, halluciné :
— Hein
.???? Dans mon nez.? Put... mais sens-moi ÇAAA ! Il y a un énooooorme rat crevé quelque part, enfin, c'est pas possible autrement.!
Son air de dégoût
.!... J'ai rougi, car j'ai trouvé offensant qu'il parle ainsi de l'enfant de mes intestins tout de même. Mais surtout, un moment j'ai eu carrément peur qu'on ne se rende compte que c'était moi le gros rat et qu'on ne me fasse expulser de l'hôtel.

Car ça arrive, vous savez
.! Je me rappelle un témoignage à la télévision, dans une émission consacrée aux pathologies du côlon.: une femme se plaignait qu'elle et son mari étaient forcés de vivre confinés à la maison.
— Oh mon Dieu mais pourquoi donc
.? demande l'animatrice de l'émission.
— Parce que quand nous allons au restaurant, nous... enfin que voulez-vous, nous proutons. Voilà, nous proutons, proutons, proutons sans trêve, nous ne pouvons nous en empêcher, tant et si bien que les autres dîneurs finissent par exiger notre départ, lui répond
la dame.
Sur le moment, j'ai cru que c'était un gag (deux péteurs en série sous le même toit, enfin, c'est impensable
.!) mais en fait non, cette pauvre femme était sincèrement désespérée de l'isolement social où elle vivait avec son mari. Je ne sais pas vous, mais si Jacques et moi on se mettait subitement à péter comme des dératés au point de ne plus pouvoir sortir en ville, il me semble que plutôt que de téléphoner à la télévision pour demander des avis, je commencerais par faire analyser la maison, les canalisations et la bouffe du frigo.

Maman prétend que les végétariens pètent pestilentiel. Qu'en penser ?
Il est vrai que la diversification alimentaire vers les végétaux change énormément le fumet qui se dégage des couches des bébés si je me souviens bien : tant qu'on les nourrit au lait, ça sent presque le biscuit, mais cela cesse hélas d'être le cas dès les premières cuillerées de compote et de soupe.
Pour les adultes, je n'en sais rien. Mais j'ai lu quelque part que les végétariens pètent beaucoup plus que tous les autres, alors c'est peut-être la quantité qui y fait, et puis je fais confiance à ma maman jusqu'à preuve du contraire.

Cela dit, j'aurais tendance à dénoncer plutôt l'alimentation majoritairement carnée.
Car je repense à un autre ami, à qui il est arrivé une chose vraiment moche, directement liée à l'alimentation "viande et croquettes".
Xavier R. avait vingt-deux ans, il était mignon, pas bête, en pleine gloire et invité pour la première fois en week-end chez une amie présentant le même profil. Week-end plutôt chic. Tablée du dimanche, conversation stimulante entre seize personnes assises bien droit.
Nonchalant, un magnifique chien de chasse vient s'affaler derrière le siège de Xavier, espérant sans doute glaner un morceau de viande ou autre faveur.
Xavier parle avec le maître de maison des derniers problèmes d'aménagement du territoire. Tout le monde écoute et se tient prêt : prêt à critiquer ou, au contraire, à manier l'encensoir.
Le chien largue en silence une énorme caisse.
(Le pet d'un chien de 40 kg, c'est un séisme odoriférant, je le précise pour ceux qui l'ignorent.)
Tout en parlant, en fait d'effluves magiques d'encensoir, Xavier sent la chose en premier et perd complètement les pédales. Tout le monde le regarde
.: pas de chance, c'est arrivé au moment où il avait des choses intéressantes à dire. Le malheureux rougit comme la plaque halogène de ma cuisinière électrique, son visage est un volcan en éruption.
Les convives se taisent brusquement en voyant son état. Puis tout le monde se transforme en statue, dans un second temps, en détectant la terrifiante odeur de pourriture intestinale.
Sentant sa fin très proche, le pauvre Xavier tente alors de trouver au plus vite une échappatoire pleine d'esprit pour démontrer la culpabilité du chien. Mais le temps lui manquera : car voilà que la maîtresse de maison, croyant venir à son secours, détourne précipitamment la conversation.
La mise au point n'a jamais pu être faite, de sorte que dans l'esprit des quinze convives de ce dimanche, Xavier est et restera pour sa vie entière un affreux pétomane.

J'ai passé peu de nuits en amoureux. Après le plus beau des câlins (et le plus nul aussi, remarquez) j'aime être seule, c'est plus fort que moi.
Mes nuits entières en amoureux se comptent sur les pieds d'un mille-pattes, et celles dont je me souviens avec bonheur, sur les doigts d'une main. Inoubliablement réussies.


Voulez-vous un ingrédient essentiel pour une nuit d'amour réussie.?



En fait, j'ai appris depuis lors que le fenouil était largement reconnu pour ses vertus digestives.

Mais avant d'en manger du cru (j'en mange souvent du cuit), j'avais toujours pensé que ces vertus concernaient l'estomac, pas la totalité du "système", intestin compris.

J'avais tort
.!



J'ai eu il y a longtemps une nuit amoureuse redoutée, car surinvestie à l'avance.

L'estomac tordu. Rien mangé de la journée.

Juste croqué du fenouil cru. Juste parce que j'en avais là et que j'étais nerveuse, mais vraiment sans aucune intention particulière.



Cette nuit est un des plus beaux souvenirs de ma vie.

L'intestin n'y est pas pour beaucoup, certes. C'est mon coeur qui flageole rien que d'y repenser.


J'ai remarqué cela dit que mon estomac et tout mon système digestif étaient comme absents de moi cette nuit-là. Totalement endormis. Ce n'est pas qu'ils soient hyper présents d'habitude, mais il y a des circonstances où l'on apprécie que tout encourage notre intimité, voire
nos audaces. Où l'on veut connaître le bonheur d'un endormissement extatique et abandonné, parfaitement amoureux...

J'ai eu la chance de connaître cela ! Je vous le souhaite à l'identique, aussi parfait que ce que j'ai connu.

J'avais plein de trucs scientifiques à vous dire sur le sujet.! Ah zut... Bon, j'y reviendrai une autre fois, là je me suis laissé emporter. ;-)

Il reste beaucoup à dire. J'ai lu des tas de choses très intéressantes sur le pet : je vous en reparlerai car cela justifierait un livre entier.


Retour à la page d'accueil












Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

par Clotilde le Jeudi 04/05/2006 à 21:11

Tout ça...
pour ça!

J'ai bien ri en tous cas, comme à chaque fois que je lis une de tes notes. Et finalement, tant mieux pour mon régime que la note du jour ne soit pas une recette :)


merci par a n g e l le Jeudi 04/05/2006 à 21:17

merci pour cette excellente note qui m'a vue pleurer de rire :)

et j'ai toujours eu envie de mangre du fenouil, me voilà définitivement convaincue !


Re: merci par ronsse le Mardi 23/05/2006 à 14:14

voila pourévité les pets CARBO VeGELALIS en HOMéO ou charbon pas toujours du fenouil sous la main et plus discret


Re: merci par Rachels le Dimanche 11/12/2011 à 10:21

BRAVO à l'auteur de ce site ! Et pourquoi ne pourrions nous parler de tout ce qui compose notre vie, notre corps, notre état d'esprit ??? J'ai franchement bien ri ! mais.... Je prends note, je prends note.... Peut être que mes petits pets vont stopper !!!!! Parce que mes amis, en ce moment, et pour une raison inconnue, .... Ca y va !!! en douceur, certes mais il ne faudrait pas que ça prenne de l'ampleur ,... Aller j'essuie vite mes larmes ( de rire bien sûr)  


Re: merci par Rachels le Dimanche 11/12/2011 à 10:22

Mille excuse pour la faute d'orthographe


par poulette le Jeudi 04/05/2006 à 21:54

Quel bien tu me fais, Caroline!! Je suis bidonnée, explosée. Je suis complètement coincée moi aussi de ce côté là. Je me souviens avoir dit à ma fille avec le plus grand sérieux : "mais non, Maman ne pète pas". Les blagues scato me mettent extrèmement mal à l'aise.... d'habitude, parce que là, Ro la la, j'en pleure encore de rire! Sandrine


Re: par Caroline le Vendredi 05/05/2006 à 10:24

Je n'ai pas répondu sur le coup à ton commentaire hier soir, ça doit être le choc extatique que j'ai ressenti à cette lecture : "mais non, Maman ne pète pas"... Ça c'est vraiment trop fort, je n'aurais jamais pensé à dire ça à ma fille !!! Merci infiniment Sandrine, ça m'a fait glousser de rire (encore maintenant, je peux te dire) et j'ai réalisé grâce à toi que je pouvais encore progresser dans mes réponses éducatives. ;-)))


par nikita le Jeudi 04/05/2006 à 22:03

Ah! là, fallait oser!
Mais quel joyeux faux-cul vous faites! En plus détourner ce discours si urbain et policé sur les végétariens qui péteraient à la hauteur des verdures qu'ils avalent, ç'est pas de l'hypocrisie?? Ou sur ces pauvres vaches qui n'en peuvent mais...Trop réjouissant!!! Mais je m'éloigne quand même..on ne sait jamais, des effluves oubliées Sacrée Caroline, "mesurer l'étendue des dégâts..."  Avec quoi?
Dans le Midi, on prône les graines de fenouil à croquer ..............préventivement!!!Comme si cela pouvait se programmer. Du coup, j'aime beaucoup mieux  l'écran qui nous sépare. Vous ne m'en voudrez pas j'espère! Et y en a qui vous parleront de ceinture de chasteté sans se douter quel autre emploi elle avait!!!!


par Papilles & Pupilles le Jeudi 04/05/2006 à 22:49

J'ai beaucoup ri moi aussi :))


Ha là là!! par pytra le Jeudi 04/05/2006 à 22:53

nous ne sommes pas tous égaux devant le pet, loin de là...
vous parler de votre "enfant" le rat crevé ;), et bien, sachez qu'en republique tchèque, vulgairement, quand on pète, on dit qu'on libère des fantomes. ne me demandez pas comment je sais ça!!!

 


MON DIEUUUUU par TONIO le Jeudi 04/05/2006 à 23:04

Bonsoir, je suis au boulot, et mon dieu quelle rigolade!!!!! j'etais mort de rire!!!!! enfin un site qui parle de ma spécialité!!!!! caro, je m'incline vraiment par ta sincérité et ta simplicité a parler du fameux pet.

tu m'as fait plier, lorsque tu racontes, ton moment de solitude au maroc, dans le grand salon de l'hotel. jacques n'a pas reconnu ton odeur?? car oui, on bout d'un moment on reconnais l'odeur de son compagnon.... merci merci caro, j'ai eu unejournée de folie, je termine a minuit, mais là je vais passer la derniére heure au boulot avec ce sourire. mes collegues me demandent dejà pkoi je rigole comme un bête... tu nous manques caro!!!!!!


Re: MON DIEUUUUU par Caroline le Jeudi 04/05/2006 à 23:31

Non non Tonio, je n'étais pas avec Jacques au Maroc !
Je venais de le rencontrer mais... pas fou, il m'avait laissée partir avec quelqu'un d'autre pour cette occasion. ;-)
(Emmanuel, je t'embrasse fort !)


Re: MON DIEUUUUU par crapeaudine le Mercredi 29/11/2006 à 18:39

mon dieu ! moi aussi j'ai beaucoup ris , croyez-vous que toutes ces jolies filles que l'on voit à la télé ont des vents d'oeufs "pourris" ou des vents au senteurs de roses du Maroc?en tout cas c'est trés delicat dans certaines circonstances cette gêne naturelle.


Injustice caractérisée par Patrick le Vendredi 05/05/2006 à 00:01

Je ne peux confirmer qu'une chose : l'homme n'est pas égal, et réciproquement. Moi qui ai un estomac du poids d'un être humain normal, j'ignore la flatulence, et elle me le rend bien. Jamais rien, nada, que dalle. Comme je suis un peu honteux de ma différence, je me suis appliqué, jeune, à éructer à la damande, et je dois reconnaître que je suis assez doué. Voilà une tranche de vie qui intéressera sans doute tes nombreux lecteurs qui savent désormais qu'ils peuvent m'inviter sans risquer l'asphyxie générale.

Je trouve que pour l'édification des masses, tu devrais proposer une rubrique à un tabloïde (orthographe incertaine) : "tout sur le pet people au jour le jour". Commence par Coffe, il y a beaucoup à dire.


Re: Injustice caractérisée par Caroline le Vendredi 05/05/2006 à 00:15

Patrick, personnellement, j'ignore le rot. C'est vrai : je ne sais pas faire. Je n'ai jamais éructé, jamais jamais jamais émis un rot de ma vie — sauf bébé peut-être.
Tout le monde pense que du coup je pète double et ça m'agace, c'est un peu pourquoi j'ai fait ce billet.
A nous deux, sais-tu que nous représentons l'être humain complet ?


par Laurange le Vendredi 05/05/2006 à 01:08

Merci Caroline pour ce magnifique billet !


Les chiens, quels traîtres... par Dorothée le Vendredi 05/05/2006 à 03:04

Le nôtre avait coutume de péter quand nous étions dans le salon, de préférence quand les invités n'étaient pas spécialement des intimes...Depuis le dessous de la table basse, il lâchait c que nous avions coutume d'appeler un "pet aspergeant", je ne sais pas pourquoi, mais c'étaient des pets silencieux et spécialement odorants. Quelques secondes plus tard, il se levait, l'air bougon, humait délicatement l'air de la pièce et s'en allait l'air de dire "je me casse, ça pue ici", nous laissant seuls avec notre désarroi (total).

Et je crois qu'il le pensait sincèrement. Ou du moins, qu'il pensait sincèrement n'en être en rien coupable. La seule fois où je l'ai entendu péter bruyamment, c'est parce que je lui tapotais les flancs. Un pet sec est sorti, et j'ai ri pendant des heures à cause du sursaut qu'il a eu. L'air paniqué, il s'est retourné d'un coup, comme si un sale gosse avait fait péter un pétard juste derrière son cul (désolée mais je crois que littéralement, on ne peut pas dire que les chiens aient des fesses, information à vérifier).

En ce qui concerne l'alimentation de feu le chien, elle ne t'aidera pas dans tes recherches car il était absolument omnivore, et adorait les fruits et les légumes, en particulier les raisins et les cerises dont il se servait lui-même dans le jardin selon la saison (les mandarines aussi, mais je ne suis pas là pour raconter l'histoire du chien). En revanche, il exécrait l'alcool, les bananes, les boissons pétillantes et...le fenouil.


J'en déduis donc que le vin (et notamment le Boulaouane) n'est pour rien en ce qui concerne ce phénomène, et que peut-être, outre le fenouil, les bananes sont-elles également anti-pets?

Une chose est sûre: l'abus de Ricola et/ou de Laroscorbine à croquer provoquent des dommages gravissimes.

(A propos de chien, deux titres intéressants: "Le bizarre incident du chien pendant la nuit" et "A l'intérieur du chien", rien à voir mais bon)


Tu auras remarqué bien sûr par Dorothée le Vendredi 05/05/2006 à 03:07

cette formidable alitération en "pets"...
(et je viens de vérifier, alliteration ne prend 2l qu'en anglais, c'est bon à savoir)


Re: Tu auras remarqué bien sûr par Caroline le Vendredi 05/05/2006 à 09:56

Thank you Dorothée pour cette info ! Hum, c'est quoi la marque de ton dico ? Il a l'air bizarre. ;-)


Re: Les chiens, quels traîtres... par Chupschoupa le Jeudi 29/03/2007 à 14:48

Merci mille fois

Mon petit mot n'a rien à voir avec le billet de Caroline (qui m'a fait bcp rire et que je vais faire lire dès ce soir à mon chéri...l'épisode du Maroc lui rappelera surement des souvenirs)

Mais cela fait des semaines que j'essayais de retrouver le titre du livre "Le bizarre incident du chien pendant la nuit" et grâce à vous (toi ?), je vais enfin pouvoir aller l'achetet.

Merci encore et merci à ce site que je viens de découvrir mais qui ne va pas tarder à finir dans mes favoris.

Bonne journée


Re: Les chiens, quels traîtres... par Suljili le Jeudi 27/03/2008 à 23:16

J'ai ri à la fois de l'article et de ce commentaire car ayant toujours eu des chiens je connais le problème du pet sournois et pestilenciel. Cela m'est arrivé dans un restaurant très chic en Espagne, César (mon chien de l'époque) était discrètement couché sous la table et a lâché le pet genre immonde et chaud. Il y avait un maître d'hotel, deux serveurs, un sommelier... C'est la seule fois où j'ai dîné dans un grand restaurant. Je me rappelle l'air digne et indifférent de ces braves gens, et du fou-rire qui nous a pris et ne nous a plus lâché jusqu'à la sortie! Mais à l'inverse quand c'est nous qui pétons il est très pratique de tout mettre sur le dos (ou plutôt le cul pour être exact) du chien. Il ne proteste pas, ne s'insurge pas, ne nous en veux même pas. Oui c'est honteux mais bon c'est pratique car moi je ne pète allègrement et joyeusement que lorsque je suis seule, et quand ça m'arrive en public j'en ai encore honte.Ce qui est franchement ballot.


par Mercotte le Vendredi 05/05/2006 à 04:10

Comme d'abitude j'ai bien ri ! je ne sais pas  rôter non plus, etcoïncidence j'ai aussi parlé du fenouil dans mon dernier billet pour faciliter "la digestion" ai-je précisé d'une manière discrète!!!! ça voulait bien dire carrrément pour éviter de péter, le pire étant le topinambour pour déclancher des gaz imprévus!


Re: par Caroline le Vendredi 05/05/2006 à 10:01

Ah désolée Mercotte, je ne l'avais pas encore lu, sinon tu penses bien que j'aurais laissé passer un délai de "décence" avant de venir labourer ton champ de fenouil. Et merci pour l'info sur le topinambour, je n'en ai jamais mangé mais grâce à toi je choisirai un jour adéquat pour ma première fois ! ;-)

(édition :) Si si, en fait je l'avais lu ! Mais ton article ne portait pas sur le fenouil à titre principal, alors en fait ça a dû me faire l'effet d'un message subliminal : j'ai lu ton article parce que je raffole des langoustines et du chou-fleur, et les infos discrètement glissées en passant sur le fenouil et le cumin m'ont imprégnée en douce et poussée à écrire sur le sujet. Finalement, c'est donc bien grâce à toi que j'ai accouché de ce billet ! :-)


Re: Re: par Pépou le Mardi 09/05/2006 à 15:22

j'ai rapporté des topinambours bios de p-t--te, issus d'un potager local : tu veux goûter ? j'ai des recettes...


Re: Re: Re: par Caroline le Mardi 09/05/2006 à 19:37

Ah oui je veux bien !!! J'espère qu'il y a un délai avant l'éruption des pets post-dînatoires, ou sinon je pourrai péter sur place, dis ? Dans ce cas, très volontiers, rien ne me ferait plus plaisir ! ;-)
(Je t'envoie un mail.)


par toto le Vendredi 05/05/2006 à 08:44

Ma chère Caroline,

Ta description d'une nuit d'amour le ventre quasi vide est d'un romantique rare. Et en matière de romantisme, je m'y connais. Mais revenons à nos brebis: je pense que les pets des végétariens sentent plus fort parceque pour compenser l'absence de viande, il consomment beaucoup de proteines végétales.

Je t'embrasse - ton Toto


rire à s'en tordre par gillette35 le Vendredi 05/05/2006 à 09:10

Que du plaisir de te lire. J'ai beaucoup ri et je t'en remercie : c'est un sujet dont tu as parlé avec "belle écriture".


par Le confit le Vendredi 05/05/2006 à 09:33

Que c'est bon de rire autant dès le matin ! Caroline, tu es un génie, j'ai envoyé ce billet à tout mon répertoire, c'est un véritable prozac.


Merci... par Ludi le Vendredi 05/05/2006 à 09:57

...pour ce fou rire matinal, cela faisait longtemps que je n'avais pas autant ri.Mon taux de cortisol vient de baisser!


par Helen le Vendredi 05/05/2006 à 12:01

Moi aussi morte de rire, surtout qu'il y a des aliments que je ne mange QUE le vendredi soir pour pouvoir péter tranquille pendant le WE, je vais donc me mettre au fenouil pendant la semaine.  A la maison, c'est facile, il y a chien et chat et c'est toujours eux les coupables (oui c'est lâche de ma part, je ne suis pas fière, hi hi).  Merci encore.


par MarieT le Vendredi 05/05/2006 à 12:19

Evidemment, ça surprend, surtout à midi, mais c'est si bien écrit que ce billet a été un vrai plaisir pour moi et m'a arraché un large sourire ! Non, les végétariens ne pêtent pas plus que les autres !!! Continues longtemps à nous distraire ainsi, un vrai remède anti-stress !


par Hélène le Vendredi 05/05/2006 à 13:45

Remarquable ! Un grand moment de littérature ! J'ai lu cet article en déjeunant, ça m'a même pas collé la nausée dis donc ! ;-)) Ceux qui ne pètent jamais ne connaissent pas leur bonheur, et comme j'adore le fenouil cru que vais m'en acheter quelques kilos pas plus tard que tout de suite.


Une petite très fine, mais d'actualité ! par Patrick le Vendredi 05/05/2006 à 14:21

Un jeune homme est invité à un déjeuner qui est organisé par la tante de son meilleur ami.
Au déjeuner, il a la place de l'invité d'honneur, à la droite de la maîtresse de maison.Durant le long déjeuner, il est pris d'une envie terrible de péter......Il se retient, se retient, jusqu'à ce que le vieux chien de la maison vienne se coucher sous sa chaise !!! Il en profite donc pour péter sans pitié, en se disant que tout le monde accuserait le chien ! Ce qui se passe à merveille car tout le monde hurle sur le chien Médor !
Mais au bout d'un moment, la maîtresse de maison en a marre :
- Médor, ça suffit, sort de là immédiatement !!
Mais le chien ne bronche pas. Alors elle s'écrit :
- Médor, dégage, il va vraiment finir par te chier dessus !!!


Re: Une petite très fine, mais d'actualité ! par Le confit c'est pas gras ! le Vendredi 05/05/2006 à 18:53

:-)))))))))


par Gracianne le Vendredi 05/05/2006 à 14:57

Je me suis dit, allez un dernier blog et je me mets au boulot, allons voir chez Caroline. Et je suis pliee evidemment, autant par ton texte oh combien savoureux que par certains des commentaires. Tu decomplexerais n'importe qui, merci!


par Thalie le Vendredi 05/05/2006 à 16:10

Bien, je ne répèterai pas pour la énième fois combien j'ai ri car comme tout homo-sapiens , hélas, dès que l'on dit caca-prout - cul, je ris !
Eh bien oui, je n'y puis rien. Et j'aurais beau m'exercer à employer les mots le splus compliqués de la langue française que cela n'y changerait rien...
Ceci étant entendu, j'aurais bien aimé avoir plus d'infos sur le dit outil anti-pets... lol
Au cas où, car j'ail a chance de ne pas être importunée (pour le moment) par ce genre d'attentats odoriférants. Comme si les acquis et préjugés socio-éducatifs du genre : "les filles, ça ne pète pas, ça ne fait pas popo etc..." me collaient aux intestins !?..
Mais qui sait.. Nous vieillissons tous.
Merci pour cette belle tranche de détente.


Le pet par lebary le Vendredi 05/05/2006 à 19:33

Un pépé trop tôt perdu avait une réponse péremptoire quand il se laissait aller et c'était fréquent: "Mieux vaut péter en société que d'voir mal au ventre tout seul". Que répondre à cela sinon changer d'air?


par marion le Dimanche 07/05/2006 à 16:44

"qui ne pète ni rote est voué à l'éclatement" (c'est pas de moi, n'empêche que pouvoir s'en passer c'est plutôt cool)


article libérateur!! par Marylène sud le Lundi 08/05/2006 à 11:26

Petite anecdote : Louis Jouvet, grand "pêtoman" devant l'Eternel se dédouanait en disant "encore un qui n'avait pas payer son loyer"......


par emi le Lundi 08/05/2006 à 19:20

bonne rigolade!! c est fou ce que tu ecris bien sur le pet!! un sujet comique devant l eternel!!!   un conseil pas d artichaud avant une nuit d amour ou une rencontre importante!! l odeur des pets qui en "decoulent" est proche de l asphyxie!!!  caroline tes billets sont toujours attendus avec impatience et lues avec joie!!!


par Celine le Mardi 09/05/2006 à 10:28

A pleurer de rire :-))))) !!! Merci Caroline pour ce delicieux moment ... :-))


Enfin ! par Valau le Mercredi 10/05/2006 à 10:23

Ah, là, je ne me retiens plus ! J'adoooore te lire et je m'éclate (le terme est on ne peut mieux choisi !) devant tes billets. Mais de là à t'écrire....Aujourd'hui, je me lache.
Le pet ! Il est fait pour moi, cet article là ! Car je suis, excusez du peu, pèteuse devant l'éternel !!! S'il y avait un concours, j'aurais surement la médaille d'or ! J'en vois certains qui pensent : "Hou ! la grosse sale !". Et bien moi, Môssieur, quand je pète, ça ne pue pas. On a de l'éducation dans la famille !  Le pet est d'ailleurs une affaire tout à fait banale, dans celle-ci. Je me souviens que lorsque tout le monde était réuni, ma grand-mère soudain disait :"ça y est, j'en ai un !" et vite, elle montait sur une chaise pendant qu'un de mes oncles allumait un briquet aux portes de son postérieur ! Et là, tout le monde de s'écrier : "oh, la belle bleue ! Elle est plus haute que la dernière !". Sachant que ladite grand-mère pesait 112 kg, vous imaginez le tableau ! (nous ne nous considérons pourtant pas comme une famille Groseille!).
Eh oui, concours de flammes dues aux pets ! Arrètez de vous offusquez ! Le pet, c'est naturel, ça peut être charmant pour détendre l'atmosphère ! Je vous jure que cela décoince bien des situations... Et pourquoi se tordre de douleur de peur de se sentir humilié ? Que celui qui n'émet pas de gaz me lache sa dernière flatulence ...
Continue à nous en mettre plein les narines, Caroline.


Re: Enfin ! par Mireille le Samedi 17/06/2006 à 13:02

Je pensais que seuls des troufions désoeuvrés pouvaient s'adonner à ce divertissement. Mon père racontait ce jeu qu'il pratiquait la nuit avec ses camarades de chambrée (pléonasme)à la fin des années 20. Il parlait également de la couleur bleue.
Salut.


par Mijo le Mercredi 10/05/2006 à 12:59

Je pète rarement, je ne rote pratiquement jamais mais qu'est ce que je peux ballonner certaines fois. J'ai beau appuyer dessus, rien ne part en gaz ni en fumée. (vaut peut-être mieux d'ailleurs).

Je vais aller planter des fenouils dans le jardin.


J'ai bien ri... par Fany le Mercredi 10/05/2006 à 13:51

Alors là j'ai bien rigolé mais que de vérité !

Je me suis revenue à certain moment de ma vie !

Merci pour le tuyau du fenouil, je crois que je vais en grignotter un !


J'en peux plus par Elo le Jeudi 11/05/2006 à 09:36

C'est à mourir de rire, j'en essuie encore mes larmes.
Je passe mon temps à angoisser d'aller dormir chez certaines personnes à cause de ça. Hé oui, impossible de roter mais désolée, je pète double moi par contre.
C'est terrible.
Et les premières nuits d'amour.. oh la la quelle angoisse. Et le temps passe, et 3 ans après on pète sous la couette en se marant (enfin parfois on a plus envie de pleurer parce que ça pique les yeux...)
Pour le coup des animaux, mon chat c'est une infection, elle pue la vieille carne d'ours ayant mangé trop de poisson moisi. Mais quand elle pète, c'est toujours sous mon nez, toujours en se retournant vers moi et en sentant l'air ambiant, puis elle quitte le canapé avec un air dégouté et accusateur. C'est vexant au possible (pour une fois que c'était pas moi....)


Suspect ? par Anonyme le Jeudi 11/05/2006 à 22:50

 


mais elle est folle cette fille! par Domi le Jeudi 11/05/2006 à 23:58

Salut Caroline, tu es vraiment terrible, je suis sortie de l'hosto cet aprèm, après une opération pas marrante. Et là, tu m'a fais mourrir de rire. Je te lis avec beaucoup de plaisir depuis quelques temps, c'est la première fois que je te laisse un petit mot. Tu es formidable, merci merci pour tant de dinguerie. Aujourd'hui, mes fils ont 25 et 23 ans, mais lorsqu'ils étaient petits Il nous est arrivé de dormir dans la meme pièce (pour des histoires de chauffage qui ne marchait pas!) et j'avais réussi à les mystifier un certain temps en leur affirmant que non seulement que les mamans ne pétaient pas, mais en plus qu'aucune nana ne pétait. Je me rappelle de la crise de rire de leur père, et les momes de passer toutes les filles de leur entourage en revue: et les maitresses ça péte?? ça va pas non!, et tata josette, ben non elle non plus aucune je te dis... Ils ne m'ont pas cru longtemps, mais le temps que ça  a duré, c'était bien fun.!   bises à la rose et à te relire bientot   domi

 


Excellent ! par schroddie le Vendredi 12/05/2006 à 08:12

Allez, j'ose le dire : j'etais petee de rire en lisant cet article. Voila, c'est dit. Je suis plutot du genre "coincee" quand on arrive a ce genre de sujet.  Ton article etait vraiment hilarant ! Pauvre Xavier quand meme...


par Al1 le Mercredi 17/05/2006 à 02:18

A la vue de toutes les connaissances gazeuses exprimées ici même, on peut désormais affirmer que les vaches n'y sont pour rien. Une dépêche de l'AFP (Agence Favorable aux Flatulences) indique par contre une activité étrangement soutenue autour des membres d'un certain blog, pouvant expliquer la dégradation de la couche d'ozone. Et pour ne rien arranger, ils sont tous pétés de rire.
Tout cela me donne envie de me repasser "La soupe aux choux" quand j'y pense.
Bons vents à tous! ;-)


petites rectifications par sangui le Jeudi 18/05/2006 à 13:00

quoi? ce seraient les pets de vache qui sont responsables de la disparition de la couche d'ozone?

Plus sérieusement, les vaches sont des ruminants, elles digèrent les végétaux grâce à tout plein de petites bactéries et microorganismes dans leur rumen. Mais qui dit dégradation dit présence de gaz (méthane, CO2...) comme les végétaux enfouis sous la vase il y a des millions d'années qui nous permettent aujourd'hui de nous chauffer au gaz...

La vache éructe ces gaz (en gros, elle rote) mais ne les pète pas! Et ça reste quand même bien dérisoire par rapport à toutes les activités humaines... Viva las vacas! (En plus c'est même pas leur faute, c'est la faute des bactéries d'abord!)

D'ailleurs c'est pareil chez l'humain, les pets qu'il s'approprie sont en fait les gaz produits par les bactéries qu'il abrite dans son colon... La prochaine fois chère Caroline, tu pourras rejeter la faute sur le(s) vrai(s) coupable(s)!

Autre point sur lequel je ne suis pas d'accord: Avez vous déjà senti un caca de chien/chat et un caca de vache/cheval? les premiers sont carnivores, les seconds herbivores (pour l'instant je ne vous apprend rien, enfin j'espère :D) et les cacas des premiers puent mille fois plus que ceux des seconds!! (et non, je ne suis pas végétarienne!)


Re: petites rectifications par Caroline le Jeudi 18/05/2006 à 13:23

Merci Sangui !
Et parfaitement d'accord avec toi pour le classement crotte de chien / crottin de cheval, y a pas photo en effet. ;-)


par Sissou le Jeudi 18/05/2006 à 14:27

Je sens que je vais dorénavant me connecter souvent sur ce site... et te lire aussi souvent qu'il m'en sera possible.... tu m'a fais encore une fois bien rire........ tu es géniale. Vrai, pas vrai, tu es et je le répète (voir mes commentaires de ce jour pour ta recette de brandade de morue), une conteuse née.... Merci de m'avoir fait passer un bon moment, à moi et aux autres lecteurs/trices. A très vite de tes nouvelles ... péripéties. Amicalement, Sissou


un pet retenu un rhumatisme en plus ! par Anneton le Jeudi 18/05/2006 à 15:29

Un jour où je faisais un "ohh" choqué et désapporbateur alors qu'il venait de larguer une sensationnelle rafale sonore, mon chéri m'a dit, impassible et détendu : "j'accueille avec humilité les pets que le bon dieu m'envoie" !!! Ce commentaire m' fait longuement réfléchir. Pendant des années j'ai trouvé très injuste que lui pète bruyant et moi puant !! C'est vrai quoi ! Pèter bruyant n'est peut-être pas très féminin, mais péter silencieux et dégageant : c'est révoltant  !Et puis j'ai réfléchi que pendant des dizaines d'années -c'est  vrai, ma foi, chu pu toute jeune !- j'avais, par souci de bienséance, contenu en moi toute cette énergie gazeuse qui s'accumulait dans mon fondement... Forcément, quand par hasard -pour ne pas exploser- je relâchais la pression et desserrais le frein, comme tu dis si justement, alors c'était le cauchemar ! Quelque chose qui aurait sans doute fait la joie de Suskine ou des chimistes de tout poil mais me plongeait dans la honte.Bon ! Après un état des lieux rigoureux et réaliste, j'ai décidé de passer à l'action : NE PLUS ME RETENIR DE RIEN, avec la bénédiction de mon chéri. Dont acte ! Le résultat est vraiment étonnant : bien-sûr, au début ça a été dur pour tout le monde ! J'ai eu des plaintes, et de la part de mon trésor des commentaires mi-figue-mi-raisin :"je ne m'attendais pas à ça de ta part" ou "tu m'étonneras toujours" ou "je suis surpris que tu aies encore quelque chose à dire sur le sujet" etc. Je ne me suis pas découragée  et aujourd'hui la situation est la suivante : je pète beaucoup moins, toujours avec aisance (voire avec plaisir), et je suis au point pour les concours de pets-bruyants avec les membres de ma famille qui sont des concurrents redoutables. Bruyant ou puant n'est plus la question. Quand on mange des flageolets avec le gigot on pète tous bruyant et puant ! Et je remarque une chose : le pet est une véritable attraction, et c'est très très très très rare que ça ne nous fasse pas suffoquer de rire. Pourquoi donc faudrait-il museler un pareil atout fédérateur ? A toi avec affection. Anneton. P.S. ça me rappelle une phrase d'une petite fille remarquant gentiment avoir lâché un petit prout : "oups ! mon derrière a toussé" !!!


fierté... par stol le Vendredi 19/05/2006 à 01:51

Caro,

Ton oeil d'analyste méticuleuse découpe le loufoque dans tous les sens.

Pour le recréer ensuite, avec un humour dont je suis toujours émerveillé.

Je suis fier de toi et je t'aime.

Ton p'tit frère.


Je confirme! par Alex le Mardi 23/05/2006 à 00:31

Etant un végétarien convaincu depuis des années, il faut enfin l'avouer, ce n'est pas un on-dit, c'est la vérité. Des petits, des gros, des bruyants, des vicelards, des en pantoufles et j'en passe, un végétarien a l'instinct du mélomane de ce point de vue-là! Quant à l'odeur c'est tout simplement insupportable, effectivement. Pour s'en rendre compte, il suffit de sentir autour de vous, un animal végétarien (par exemple un cheval) qui en lâche une bien grasse, voilà à quoi cela ressemble. On pourrait si l'on a l'esprit poétique comparer aussi cela à du compost... un vrai délice pour ceux qui apprécient les concours d'odeurs... sans complexes. (ouahhh, 9/10! bof... 2/10...) ahaha


par Elo le Mardi 23/05/2006 à 16:49

Mon beau-frère a dit à ma soeur une fois (on est comme ça dans la famille) "avant de te connaître j'aurai jamais pensé qu'un cul puisse faire ça!".


Pétez, mais pétez donc, sinon ce sera pire ! par Isabelle le Lundi 29/05/2006 à 22:44

Comme je m'offusquais des bruits incongrus des membres masculins de ma famille, mon fils de 14 ans a récemment fait exploser (euh, le terme est-il vraiment bien choisi ???) mon vernis de "bonne éducation", au sens où on l'entendait dans ma jeunesse.

Péter, il faut péter, c'est indispensable. Ne pas péter, c'est nuire gravement à sa santé : on garde tout ça à l'intérieur, ça remonte dans le ventre puis de plus en plus haut, et après, ...faut pas s'étonner d'avoir des idées de merde !

Maman, si tu lis ça, c'est pas moi qui l'ai dit, c'est lui !


Re: Pétez, mais pétez donc, sinon ce sera pire ! par Petite Pierre le Mardi 30/05/2006 à 10:06

c'est vrai ça, Isabelle ! on parle des dangers de l'abus du tabac mais pas assez des dangers d'implosion par abus de non-pet, non mais ! La formule pourrait être "ne pas péter nuit gravement à la santé" ! kèke t'en penses ? 


par Al1 le Mercredi 31/05/2006 à 12:16

La recherche avance, les odeurs reculent:
http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=societe/20041019.FAP7431.html


Re: par Caroline le Mercredi 31/05/2006 à 12:29

Al1 je t'adore !
Ce que j'aimerais être parmi les testeurs de ces pilules !...
Le truc qui me gêne c'est l'aromatisation. Emettre brusquement un pet mentholé, certes c'est mieux qu'autre chose, mais n'est-ce pas gênant ? ;-)
Comme disait Gainsbourg : "Un don de la nature que j'aimerais avoir ? Péter sans odeur." Eh bien c'était plus profond et sensé qu'il y paraît.
Pas d'odeur de menthe ni de rose pour saturer l'atmosphère... : hé, pas d'odeur du tout, c'est encore mieux non ? ;-)


j'ai bien ri :-) par Pascale le Jeudi 01/06/2006 à 01:09

et même beaucoup aux larmes !
ici, je suis intolérante au lait de vache, ainsi que mes enfants...et c'est quand nous en consommons (très rarement) que je vois la différence d'odeur...beuuuuuurk ! je saurais si ma fille avait mangé des produits laitiers (en dehors de mon lait ;-)) rien qu'en changeant sa couche.
Pour moi, ce ne sont pas du tout les légumes qui sont en cause, mon alimentation est presque végétarienne, avec force légumes, fruits et céréales...et je n'ai pas du tout de souci de cet ordre...par contre, dès que je mange un peu trop de protéines (qui constipent) ou de produits laitiers (qui me fichent les intestins en l'air), c'est la cata.
Wala pour moi :-)


Fenouil & Cie par JCP le Vendredi 02/06/2006 à 23:38

Caroline, tu t'en tires très très bien. Ton très joli style narratif y est pour quelque chose. C'est un morceau d'anthologie. Bravo!

Il me revient cette anecdote de Sacha Guitry. Dîner huppé. Il est assis à côté d'une dame qui se laisse un peu aller comme on égrène un chapelet. La dame espère de toutes ses forces que personne n'a remarqué.

Guitry doit la trouver moche et bête. Il se penche vers elle et lui glisse à l'oreille:

- Ne vous inquiétez pas, Madame, je dirai que c'est moi...

Bise du grand sud


par Sabine le Dimanche 04/06/2006 à 05:05

Je vous lis pour la première fois et j'ai ri aux larmes. Merci pour ce moment de bonne humeur.


effluves de gaz... par met le Jeudi 08/06/2006 à 20:15


Si tout le monde se decoincé le cul y'orait ptet plus de gaz ms bcp plus de rigolades.

bien ecrit et merci.


Re: effluves de gaz... par princesse d'esperluette le Mercredi 29/11/2006 à 18:54

J'en connais une très compléxée du pet en société, mais quand il s'agit de rester à la maison, c'est plus la même, elle nous embaume toute la baraque!!! C'est ma mère. Je supporte les aléas de son intestin chaque jour depuis ma plus tendre enfance, ça sent pas tous les jours la rose! et voici ce qu'elle me répond quand je la taquine: "les pets c'est comme les enfants, on n'aime que les siens!!"


par Corinne le Jeudi 08/06/2006 à 21:53

Quelle franche rigolade!

Merci pour ce divertissement du soir !


Re: par le Jeudi 03/08/2006 à 18:29

j'ai envie de vomir apres avoir vu une recette eurkkkkkkkkkkk

c'est desolant il fuadrait en parler a 'ladministrateur


Re: 88 par jacques le Dimanche 01/10/2006 à 10:36

si t'es serieux t'es nase...on devrait te couper le gaz...


par JCP le Jeudi 08/06/2006 à 22:59

Plus de 60 commentaires !!! Les Petfoods ont décidément du succès !

En vérité, je crois que ta joyeuse sincérité a libéré la sous-ventrière de tout un peuple brisé par un tabou douloureux.


paroles d'une philosophe par Anonyme le Mardi 13/06/2006 à 01:23

c' est la première fois que je visite votre blog que je trouve super et votre article sur le pet hilarant ! A ce propos, ma grand-mère disait :

" Péter c' est la santé, se retenir c' est la détruire "

" Pet sournois, pet de putois ". sachant cela, il ne tient qu' à nous de péter à bon escient.


par Mireille le Samedi 17/06/2006 à 13:08

Si j'm'attendais à lire ça et à en rire autant alors que je cherchais une recette de fricassée de poulet ! Puis-je en copier quelques extraits pour la lettre mensuelle que j'envoie à ma famille ? (15 exemplaires et une quarantaine de lecteurs). Je citerai mes sources bien évidemment si vous m'y autorisez.


Re: par Caroline le Samedi 17/06/2006 à 13:11

Bien sûr Mireille !
Bonne lettre, et merci pour votre intérêt. ;-)


Re: Re: Remède aux "pets".. - Message à CAROLINE par tsipora le Dimanche 18/06/2006 à 23:25

C'est génial..Depuis que j'ai découvert ton site Caroline..j'en ai fait des adeptes..

j'ai envoyé ton mesage hilarant à plein de copine!!

Dieu sait ce qu'elles ont ri .. pourtant ce genre de crises n'est pas drôle du tout.. mais ce texte est un bijou!!!


Si tu savais le nombre de lectrices d'outre Quiévrain (mais ici c'est le Royaume de la praline, de la Frite arrosée d'une petite bière des Moines qui cause..)..des fous rires que tu as provoqué..On va former un club si cela continue..
BRAVO...

j'espère te lire et recevoir un pt message de part..
et vive le FENOUIL.. si je comprends bien tu vas créeer ..Il club del Finocchio..

Amicalement de Bruxelles

Tzipora...


par nicolas le Mercredi 21/06/2006 à 00:38

Excellent billet. J'ai cru un moment à une blague en lisant le titre mais je me suis bien bidonné. J'apprécie particulièrement ton style d'écriture.

C'est amusant parce que je dois être comme la plupart d'entre vous, c'est quelque chose qu'on fait en privé et certainement pas en présence d'autrui même la famille. Et pourtant, dans ma famille on s'amuse plutôt à en lancer de temps en temps. La plupart inodores et n'affectent donc pas les sinus (ne me demandez pas comment) mais bruyants. Le plaisir est de lacher le présent à un moment inédit et le plus audible possible. C'est ainsi que des gestes peuvent trahir rapidement; un léger basculement sur la chaise et c'est l'annonce d'un bombardement.

Plus jeune, je me souviens avoir été chercher mes résultats scolaires accompagné de ma grand-mère. Mon professeur de français échangeait quelques mots avec ma mami lorsque tout d'un coup elle se laissa aller. Après le bruit étrange il y a eu un blanc. Ma grand-mère repris la discussion comme si de rien n'était. J'étais rouge de honte et très en colère. Que va penser mon professeur de ce manque de retenue. J'ai exprimé mon contentement et je lui ai demandé pourquoi elle ne s'était pas retenue. Elle m'a répondu avec un air amusé: "mon médecin m'a dit qu'ils étaient mieux à l'extérieur qu'à l'intérieur". Grrr.

Depuis j'ai une question qui reste sans réponse: que devient le gaz qui ne peut s'échapper ?


Re: par Caroline le Mercredi 21/06/2006 à 09:34

D'après ce que j'ai pu lire à droite à gauche, le pet retenu remonte un peu dans l'intestin sous l'effet de la contraction musculaire. Là, si l'on a de la chance, une (infime) partie se voit alors éliminée par les parois de l'intestin — il y a des trucs dans l'intestin, des enzymes ou je ne sais quoi, qui absorbent et dégradent des particules gazeuses.
... Mais la plus grande partie redescend tôt ou tard vers la sortie pour retenter sa chance ! ;-)


par sorgina le Jeudi 22/06/2006 à 20:39

Merci pour ce texte...rafraîchissant! J'avoue que dans ma famille on ne pêtait pas, du moins pas en société...(et je ne viens pas du tout d'un milieu "coincé", au contraire...)du coup quand j'ai rencontré celui qui allait devenir mon mari, j'ai été assez choquée par ce que je prenais pour un manque d'éducation...ceci dit même maintenant je ne pète qu'aux toilettes, si si je vous assure, peut-être, parfois, rarement, au lit, mais devant les autres, jamais! Bien que mon mari soit un méga-pétomane, j'essaie d'inculquer à mes enfants de ne pas pêter devant les autres...reste d'éducation ou suis-je psycho-rigide??? Allez, bon vent!

Sorgina


Et puis prout ! par Elvira le Jeudi 22/06/2006 à 20:51

Merci pour ce texte bien instructif, qui m'a fait mourir de rire, comme à l'accoutumée.


Morte de rire! par Céline le Vendredi 23/06/2006 à 12:48

Je viens de découvrir ton blog, je le trouve génial. J'étais morte de rire quand j'ai lu cet article. Je suis à l'université. Tout le monde me regardait rire avec l'air de penser: "elle est pas bien celle-là"! J'en ai même pleuré. Tu es hilarante, je te mets tout de suite dans mes favoris!


Au Maroc plus qu'ailleurs!!! par geraldine le Samedi 24/06/2006 à 20:24

C'est incroyable de lire ton article alors que je vie au Maroc avec ma petite famille depuis près d'un an et....nous aussi!!

Je ne sais pas si c'est le mode de cuisson des aliments ou bien le nombre incalculable de légumes que nous ingurgitons dans la semaine.Au début je gardais mes questions pour moi, puis mon mari s'est "laché" à plusieurs reprises en ma présence d'un air désolé.Chacun de nous, rassuré de ne pas être seul, s'est senti ainsi plus léger (c'est le cas de le dire!)


Purification cathartique ? par MimiGuégué le Mercredi 28/06/2006 à 22:32

Une de tes nombreuses cousines qui tient, pour éviter des représailles allant du simple (croche-patte et pinçon en tournant au prochain mariage où tu te décideras à pointer ton nez) au pire (vol de fiançé, expatriation forcée, adhésion au programme de protection des témoins US...), à conserver un anonymat pudique, d'où le choix d'un pseudo énigmatique que je te mets au défi de percer à jour, tient à signaler qu'il manque à ce post - pourtant rafraîchissant à souhait - la narration d'une anecdote que tu ne peux pas avoir oubliée, si j'en crois ton expression hagarde lorsque tu me l'as racontée, il y a de ça une bonne vingtaine d'annéee) et dont les ingrédients étaient : toi, une copine, une salle de gym, une prof d'EPS sadique qui vous a fait travailler en binôme... Tu me suis ?

Mon conseil (car je suis fine psychologue, en plus d'être capable de faire des phrases de 136 mots, soit de 75 à 100 mots de plus que les normes de lisibilité ne l'imposent) : Caro, cesse de te cacher derrière tes exploits intestinaux au Maroc - hilarants, certes, mais qui ne sont jamais, psychologiquement parlant, qu'un souvenir-écran, pour te déshabiller totalement - et métaphoriquement - et révéler l'origine secrète de tes questionnements métaphysiques sur le prout. Ceci fait, je suis sûre que ladite anecdote, partagée et acclamée par tes fans, deviendra enfin un bon souvenir.

Perso, j'ai fait mieux, en plus tordu, que le chien qui a publiquement déshonoré "l'ami" Xavier : revendiquer la paternité des prouts que deux jumelles pétomanes, qui se trouvent accessoirement être mes nièces adorées, bien calées sur mes genoux, ventilaient façon puzzle dans un wagon de métro malheureusement bondé (ben oui, j'ai pas de Twingo rose, moi !). Eh bien je vous assure qu'il n'y a pas mieux pour faire fuir un voisin de banquette dragueur !

Voilà, ayant semé la bonne parole, je m'en vais de ce pas créer mon blog sur le rot !


Demande d'adoption par Causette le Dimanche 04/11/2007 à 10:31

Le don de raconter court dans la famille, plus de doute.
Vos repas de famille ça doit âtre quelque chose!
Donc, moi Causette, qui renie définitivement sa rabat sa famille sur le champ, vous prie de l'adopter à compter du prochain Noel, Paques,Trinité et autres Bar Mitsva :)


responsabilité non assumée par michèle le Jeudi 29/06/2006 à 22:22

Il y a de nombreuses années,lors d'un voyage à Londre avec mon fils et ma nièce,nous attendions à la gare Victoria pour  réserver nos places de retour;l'intestin noué apparemment par mon dernier repas anglo-saxon du style fish and ships,je me tortillais dans tous les sens,essayant de retenir ce qui,je le pressentais aurait pu être libérateur,mais je le pressentais aussi,risquait sérieusement de choquer les narines des voyageurs alentour;mon tour arrive; grimaçante de douleur et de crispation,je me lève et sous l effort laisse échapper sournoisement un gros pet silencieux avant de me diriger vers le guichet;j'ai juste le temps de sentir l'ampleur des dégats avant de quitter les lieux en jetant un regard contrit à mes compagnons de fortune(infortune?)

Ceux-ci m'ont raconté la suite des événements:évidemment leurs narines n'ont pas tardé à détecter comme un énorme souffle d'égout,puis pauvres innocents ils ont du affronter les regards outrés et les réflexions désapprobatrices du voisinage qui a commencé à s'éclipser;je ne dirais pas que la gare s'est vidée,ce serait présomptueux,mais le périmètre de sécurité autour de mes compagnons de voyage s'est singulièrement élargi sous leurs bruyants éclats de rire.Que pouvaient-ils faire d'autre?

Concusion:mangeons du fenouil plutot que des fish and ships et assumons nos pets qui sont toujours source de rigolade!


Merci par Ninnie le Vendredi 30/06/2006 à 12:20

Voilà qui commence ma journée dans le rire et la bonne humeur! Merci pour ce moment de lecture purement jouissif!
Je pars demain matin rejoindre mon amoureux que je n'ai pas vu depuis deux semaines. Quelques tranches de fenouil avant le depart peut-être?


Re: responsabilité non assumée par michèle le Vendredi 07/07/2006 à 21:12

Je m'aperçois que j'ai fait une grossière erreur d'orthographe:bien sûr le menu anglo-saxon est:"fish and chips"ce pourrait être aussi "kentucky fried chicken";résultat odorant garanti!


Re: Re: responsabilité non assumée par abadidon le Mardi 25/07/2006 à 18:58

J'imprime cet article (hilarant au demeurant) car je pars avec mon ami aux States. Comme ça il saura à quoi s'en tenir (parce que moi, je ne vais pas pouvoir me retenir pendant 3 semaines ! Et si ça se trouve lui non plus...)


Trop marrant! par Christine le Mercredi 26/07/2006 à 02:19

Je viens de découvrir ton blog tout à fait par hasard (non?) et entre les crêpes et l'apéro sans alcool, j'ai ouvert cet article! Trop rigolo, vraiment! Et tellement bien raconté!

Je reviendrai pour lire le reste des articles!

Merci Caroline!


Miam par Ben le Vendredi 28/07/2006 à 18:33


J'ai vu le titre et j'ai tout de suite eu faim !
Bref c'est bien trouvé ça ! Le fenouil..hummhumm ! Euh si je fais du fenouil tous les soirs, est ce que ça va pas se voir ? Enfin façon de parler bien évidemment ! Ou bien puis je cuire le fenouil de différentes manières de façon à réaliser plusieurs plats différents pour ne pas dévoiler le secret ? :D


Re: Miam par Caroline le Vendredi 28/07/2006 à 18:45

Tiens tiens, bien intéressante question, Ben.
Certes, le fenouil cuit à la vapeur avec un plat qui fait diversion (genre un truc ultra cher et délicat comme des langoustines royales délicatement grillées, un bar de ligne somptueux... voire un truc pas cher et pas forcément très délicat comme un bon câlin sur le canapé qui met le coeur en joie), on n'y verra que du feu.
Mais je pense que du fenouil tous les soirs, à force, ça finira par se voir.
Et puis, on n'a pas toujours la bourse bien garnie, il faut bien le reconnaître.
Courage mon ami ! ;-)


une idée de génie par Raïssa le Mardi 01/08/2006 à 19:37

Caro je tiens à te dire un grand merçi pour cette note, il n'y a pas mieux pour se libérer du stress d'une journée de travail, et puis c'est très instructif. je souffre énormément de ce problème de rétention de pets (au bureau et chez mon chéri; à la maison je me lache mais il ne reste plus grand chose le soir) et à force, j'ai des douleurs horribles et je me sens toujours ballonnée, le fenouil sera le bienvenu dans mon alimentation. j'ai un autre problème : les pets vaginaux. la plupart du temps quand je suis en pleine action avec mon chéri, avec toutes les acrobaties que je fais, il y a des rentrées d'air qui ont vite fait de ressortir quand je change de position. ce n'est pas odorant mais le bruit est très gênant, on dirait un vrai pet, mon jules est persuadé que c'en est un. que faire pour éviter d'avoir à écouter cette symphonie à chaque câlin? Aidez-moi je vous en prie, je suis désespérée.


Re: une idée de génie par Caroline le Mardi 01/08/2006 à 19:56

Le Dr Caroline a une réponse pour toi Raïssa : cesse tes galipettes ! ;-)

Le "pet vaginal" existe absolument mais, à la différence de celui qui m'occupait ici, il ne traduit pas l'expulsion d'un gaz qui aurait été constitué par fermentation à l'intérieur du corps.
Dans ce cas-là, il s'agit uniquement du "retour à l'envoyeur" d'un gaz entré depuis l'extérieur, très concrètement au moment où ton sexe est au-dessus du niveau de ta colonne vertébrale. Si tu fais la sieste avec un oreiller sous les fesses et que tu bouges, de l'air entrera... et ressortira tôt ou tard de façon incontrôlable. Si tu cabrioles avec ton chéri et que vous vous amusez sans contraintes, l'air entré à la faveur d'un mouvement de jambes-en-l'air devra nécessairement ressortir. Et avec un minimum de bruit et de soudaineté, désolée de te l'annoncer. ;-)))

Retiens bien ceci : autant un pet arrière se contrôle et se retient, autant un "pet avant" est absolument irrépressible, naturel et un tout petit peu bruyant... Que veux-tu, c'est comme qui dirait la rançon de l'audace positionnelle. ;-)
Allez, il n'y a plus qu'à expliquer ça à ton fiancé et à profiter de la vie !
La bise, Raïssa, et vive le printemps.


mille merçi par Raïssa le Mardi 01/08/2006 à 20:11

mille fois merçi pour cette explication, j'espère que mon chéri comprendra. mais pour ce qui est des galipettes, ca va être dur de changer, on se la joue toujours kama-sutra, mais encore grand merçi, j'ai pris note.


Re: Re: une idée de génie par Minoi le Mercredi 02/08/2006 à 10:35

Très surprenant le thème du pet sur un site de cuisine...Mes petits muscles du sourire ont été intensément mis à contribution.

 Mais finalement, en lisant ton commentaire j'ai enfin trouvé le lien avec la cuisine!!!

Ca s'appelle: "Passer à la caserole"  :-))


Le vent souffle dans la rue du Quai. par Erick le Mercredi 02/08/2006 à 14:56

Pour ceux qui aiment le ... contrepet.

Je vis dans une belle contrée ou on se régale de cassoulet ou plus simplement de "haricots sales". Péter rapidement et le faire savoir est un compliment pour la qualité et la bonne cuisson du mets, un cassoulet mal cuit étant "digéré" trés tard aprés son absorption et souvent dans la douleur.

(Moi ça me fait toujours bien rire !)


remede au pet par Anonyme le Jeudi 03/08/2006 à 18:20

bravo je n'y avais pas pensé très interressant et surtout pour un site de cuisine

BRAVO A VOUS MDR


remede au pet par le Jeudi 03/08/2006 à 18:23

je trouve ca trop marrant bravo antoinette il faut de l'humour sur ton site de cuisine et gilou trop drole


par vico le Samedi 12/08/2006 à 07:46

Une tranche de rigolade le matin après le p'tit déj, j' en pleure encore!

Bravo continuez et comme disaient nos anciens " il vaut mieux péter en société que mourir seul"!


par olif le Samedi 12/08/2006 à 14:37

Je débarque ici pour la première fois en suivant les conseils de Patrick Chazallet, un homme que je croyais de bon goût, et c'est tout juste si je ne suis pas outré à la lecture de ce premier message! Comme on ne se connaît pas encore, je mets un double smiley! :-))

Alors, avant d'aller plus loin, une petite histoire gentillette glânée sur le Blog à poteaux:

Une vieille dame dit à son médecin : Medecin_1

"J'ai un petit problème de flatulences, docteur. Heureusement, mes pets sont
silencieux et inodores, mais ça me met quand même mal a l'aise. Ça fait bien
10 fois que je pète depuis que je suis entrée dans votre bureau !"

Le médecin lui dit :
"Prenez ces pilules et revenez me voir demain."

Le lendemain, la dame revient et lui dit :
"Je ne sais pas ce que vous m'avez donné, docteur, mais mes pets puent
affreusement maintenant, même s'ils sont toujours silencieux.

"Bien ! répond le médecin. Maintenant que nous avons dégagé vos sinus,
voyons ce que l'on peut faire pour votre audition..."



Bon, à plus tard, j'aurai sûrement l'occasion de revenir!



super truc anti prout par Duprout le Mardi 15/08/2006 à 08:22

Ce que j'en pense ? : Prrroooouuuuutttttttttttttttttttttt!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 


Re: super truc anti prout par Leelooo le Mardi 15/08/2006 à 22:20

Système digestif absent en cas de besoin ? Fantastique, je retiens la recette du fenouil ! Merci ++++


le fenouil Beurk!!! par Nathalie le Mercredi 16/08/2006 à 13:01

Le seul légume que j'exècre serait ma planche de salut.Cela veut-il dire que je serai condamnée à enfumer toute ma "petite famille" indéfiniment?Les pauvres!!!!!Même si le remède ne m'est d'aucune utilité,j'ai tellement ri en vous lisant que je l'ai fait partager à ma famille.Merci,je vais m'empresser de lire les autres articles,qui j'éspère seront aussi drôles.Sachez toutefois que tout corps qui ne pète pas explose(conseil d'une de mes filles enseigné par son maître).            Bonne journée à vous. 


késako !!! par Nicolas le Vendredi 25/08/2006 à 10:20

Ho Caro, tu rends à César ce qui est à César

et à Damoclès les pets de Damoclès ...!    ;)                              


Re: késako !!! par Caroline le Vendredi 25/08/2006 à 10:37

Ouarf, ouarf ! Aaah, heureusement que les lecteurs sont là, leur prose vaut largement la mienne, en attendant que je trouve un moment pour réécrire. ;-)))


pet par Yves le Vendredi 25/08/2006 à 19:54

Je suis moi-même un incorrigible pétomane. j'adore le choux (de toute les couleurs et de toutes les formes), je raffole des haricots blancs et je vénère les artichauts. Inutile de dire que le problème des pets est bien connu de ma personne. Comme tu l'as très bien dit: un pet, c'est un peu comme un enfant que l'on libère. On a envie de lui dire: allez mon petit, va vivre ta vie, soit fier de ce que tu es, n'hésite pas à te battre si quelqu'un te manque de respect. 

Tu racontes très bien. Bravo.


mise au parfum par nikita le Samedi 26/08/2006 à 19:25

Caroline retrouvé un article sur le pet par M. Hajdenberg.

Pas question de les insonoriser ou de vouloir les éradiquer...NON!
Un Mayennais a eu l'idée de les parfumer! Apparemment ce monsieur à chapeau melon, barbe blanche et queue de cheval a cherché puis mis au point un produit, le Floralpina.
Une pilule à avaler avant/après chaque repas, aux senteurs de menthe et d'estragon...Mais il n'a pas dû te lire car il ne parle pas de fenouil, l'ignorant.
Attends....le meilleur est à venir: confiant, il a déjà prévu une cérémonie de lancement. Oyeaah!
Avec une cinquantaine de volontaires!
Avec au menu, "soupe au choux + cassoulet"!!
AVIS aux candidats!!! C'est Le Plessy 53370 Gesvres

Entre Raïssa avec ses pets de "devant" et ce type qui veut nous les parfumer, y en a qui pètent plus haut que nécessaire! Mais c'est sûrement dans le cadre de la "paix"...
Quand va-t-on te retrouver?


Re: mise au parfum par Caroline le Samedi 26/08/2006 à 21:27

Hello Nikita ! Ça fait plaisir de te lire, d'autant que ces petites news toutes fraîches sont bien intéressantes, dis donc j'aimerais assez connaître ce monsieur... ! ;-)

Sinon, je reviens très bientôt à la cuisine : j'ai quelques sujets très intéressants sous le coude, et même si je n'ai pas le temps je pense que je le prendrai !


Remède anti-pet par elodie le Samedi 26/08/2006 à 20:37

merci pour cet article...
j'avoue que pour le moment je n'ai oas fini de le lire tellement il me fait rire mais je le finirai sûrement...


par mamapasta le Mardi 29/08/2006 à 19:50

Ahhhhh, mais pourquoi la lecture de ce blog n'est - il pas rendu OBLIGATOIRE pour tous les déprimés, les tristes, les aigris , les moroses et tous les poly- médiqués en psychotropes...Le trou de la sécu en serait comblé ! Arrivée en bout de note, j'en avais mal aux côtes .


Ben non... par Oim le Samedi 16/09/2006 à 00:06

Je découvre ton blog en même temps que cet article fenouillard et moi qui adore le bestiaux, tu m'ouvres de nouveaux horizons... Je ne suis pas végétarienne, mais je mange peu de viande, mais comme dirait mon ami, je suis "gazeuse". Ce qui nous vaut des engueulades monumentales, monsieur étant persuadé que je fais exprès (à bientôt 40 ans, ce serait quand même le comble du ridicule, non ?).
Bref, demain : achat de fenouil !


par Cathie le Jeudi 21/09/2006 à 20:55

Cette joyeuse indécence apprivoise ma pudibonderie:

me voilà l'oeil ensoleillé et la joue rougissante.

Chouette!


histoire du petomane par joubertie martine le Vendredi 22/09/2006 à 18:19

il vaut mieux péter en société, que mourrir seul

disait mon grand-père...


par el pesto le Dimanche 24/09/2006 à 15:30

je vais en faire manger à ma grand mère ! ......


Vraiment Prozac par Le confit c'est pas gras le Mercredi 27/09/2006 à 20:57

Chaque fois que j'ai un petit coup de blues, je viens relire ce billet et, immanquablement, j'en sors toute rassérénée. Aaah, ce que tes textes me manquent Caroline !


Re: Vraiment Prozac par lory le Jeudi 28/09/2006 à 18:53

C'était trop beau, bien écrit et à ..péter du rire!!


Alors bravo ... par P le Vendredi 29/09/2006 à 13:44

Alors voilà ce qui arrive sur l'Internet quand on cherche comment découper des sashimi chez soi ... Je ne regrette pas bien entendu, aussi friand de bonne chaire que de ce type d'anecdotes (surtout lorsqu'elles sont relatées de manière si savoureuse (sans être scatophage quand même)).


Quand le pet va, tout va!!! par Aristophane le Dimanche 01/10/2006 à 07:25

   Je suis péteusement d'accord avec toutes les notes lues ci-dessus! Cela me donne l'idée d'organiser un événement, qui, de part son importance, ne pourrait être que mondial: le Petathlon, autrement dit le marathon du pet. Chaque concurrent(e) participerait, en s'entraînant avec les plats typiques de son pays. Je suis sûr que les progrès de la science permettraient de mesurer le volume, le niveau de décibels, la durée et la puissance olfactive de chaque pet ( par exemple, à l'aide de spectromètres de masse, de chromatographes en phase gazeuse, de décibelmètres, etc...)

   Obligation serait faite d'isoler hermétiquement le lieu de déroulement de ces exploits intem-pestifs... ;-)))))

   Comme disait Pierre Desproges, si je me souviens bien: " Etonnant, non???"


1ere fois... par jacques le Dimanche 01/10/2006 à 10:28

Pour la premiere fois que je tombe sur ton site en cherchant une recette de confiture de quetsch , j'avoue que mon livre web de cuisine vient de s'enrichir d'un article de choix...le remede anti pet n'est en tout cas pas une recette anti rire... j'ai passé un moment tres amusant a me marrer seul devant mon ecran...

Merci et a bientot...

jacques


3 petits vieux par jacques le Dimanche 01/10/2006 à 10:52

3 petits vieux discutent de leurs problemes...le 1er dit "moi quand pete... ça pue mais ça pue... tu verrais l'entourage comment ils se defilent..."

le second dit"ben moi ,quand je pete , ça sent rien mais tu verrais les carreaux des fenetres comment ils tremblent...je te fais un de ces barrouf... "

et le 3eme , un peu gené , d'une toute petite voix "moi quand je pete ça fait pas de bruit et ça sent rien du tout..."  les deux autres se tournent vers lui et lui disent , avec beaucoup de sagesse...MAIS ALORS POURQUOI TU PETES, ALORS?


comme dit le proverbe par rose le Mardi 03/10/2006 à 02:13

cul petant cul bien portant,car il faut reconnaitre que quand le proute arrive et que l'on ce retien!!!bonjour le ventre.


Pet sur Terre aux personnes de bonne volonté par Le Pingouin Fou le Mardi 03/10/2006 à 23:18

Et bien... quelle explosion de rire, j'en ai pleuré! Si si! Ma femme m'a cru fou, commençait à appeler le SAMU et s'était saisie du fer à repasser pour m'en assener un violent coup sur la tête au cas où...
Car en plus j'essayais, entre deux sanglots de rire, de lui lire ce billet. Peine perdue.
Et tout ça pour en arriver au fenouil. Qui pourrait donc assurer la paix des ménages. Car parfois un pet déménage.
Merci Caroline, je viens de découvrir ce site (surtout pour les conseils culinaires, pas gazeux) et je me sens déjà accro. Si c'est pas malheureux ma brave dame!
A noter également l'effet absolument désastreux que peut avoir sur le fumet de nos gaz d'échappement la consommation en grande quantité d'alcool...


Pitié! par Cathie le Mardi 10/10/2006 à 11:25

Je vous en implore, écrivez un nouvel article ou je vous accuserai de cruauté mentale...


imploration en chaine déchainée!Idem avec Cathie! par nikita le Mardi 10/10/2006 à 11:39

Mais nom de nom! Oùkcetyquevousaites! Et quescekevousfête?
Ca languit de partout....Sans barguigner, vu la révolte qui chauffe, l'article de la rentrée c'est pour bientôt n'est ce pas?


Re: imploration en chaine déchainée!Idem avec Cathie! par sarriette le Mardi 10/10/2006 à 16:51


la traversée du désert....


Très drôle... par Marie le Samedi 14/10/2006 à 15:12

cet article en effet! Mais plein d'interrogations quand même et me mettant devant des faits qui reviennent à la surface en le lisant. Je pète haut et fort chez moi -souvent après avoir mangé des fruits dont je suis folle (pommes, poires, oranges et j'en passe).Chez les autres ou au restau, je me retiens par politesse mais une fois aux toilettes, il faut que ça sorte et comme celles-ci ne sont pas toujours avec cloisons anti-bruits et à l'écart d'oreilles "qui traînent", c'est très gênant... pourtant aujourd'hui je me libérerai plus facilement en pensant à votre article, Caroline, et à tous ceux qui se sont exprimés ici et sont mes frères en "pétomanie" car je vois que le phénomène est universel et concerne tout le monde! Merci donc à vous d'avoir ouvert cette voie libératrice en osant aborder un sujet apparemment tabou mais si actuel! Et merci pour votre blog et son contenu, bonne continuation!


comme disait mon grand-père... par Rachel le Vendredi 03/11/2006 à 19:10

"Ce que l'on n'a pas dans la main, on peut pas le retenir"...c'était son excuse !

Une végétarienne sans pb gazeux du bas (et oui : votre mère a tort !!! ) mais qui se rattrape du haut !


pets puants par Pascal le Dimanche 05/11/2006 à 23:06

lâcher ses pets en ouvrant légèrement avec sa main un côté du cul est une des choses les plus soulageantes que je connais, avec l'éjaculation quand on les a grosses toute gorgées de sperme et l'expulsion d'un excrément qui ne demande qu'à sortir. De plus, plus le pet pue, plus je l'aime mais c'est éphémère car il est pur. En effet, lorsque vous pétez à travers vos vêtements, votre pet sera moins pur car il se peut qu'en traversant le ou les linges, il y ait des bactéries sur vos vêtements ce qui dénotera la saveur de l'odeur. 


Re: pets puants par Louise le Dimanche 12/11/2006 à 11:49

Caroline et beaucoup d'autres intervenants  nous font la brillante démonstration que l'on peut parler de ces choses-là de manière subtile et amusante . Quand ça devient lourd et grossier, ça ne fait pas rire ceux qui aiment la finesse d'esprit en toute chose... Voilà toute la différence (qui est de taille !) .


Re: Re: pets puants par Pascal le Mardi 14/11/2006 à 21:43

Louise est peut-être avocate ou autre profession libérale. Elle pète peut-être plus haut que son cul. Mais quand elle doit être au lit, elle aime sûrement les salves l'envahir à l'intérieur. Quand on ouvre une porte, elle ne reste pas contre le chambranle. Une formule bien connue des juristes nous indique également que "una electa via non datur reditus ad vitam alteram". Quand on a choisi une voie, on ne peut en choisir une autre. Vous êtes tous issus d'un pénis en érection qui est entré dans un vagin. Alors quoi ... on peut parler de défécation, mais rien qui ne puisse heurter d'autre! bande de nases.


Re: Re: Re: pets puants par Caroline le Mardi 14/11/2006 à 22:16

Pascal, vous écrivez très bien, mais vous lisez peut-être trop vite ? Je suis peut-être un peu engourdie, mais j'ai l'impression que vous êtes du même avis que Louise.
Vous me dites si je me trompe, ça m'est égal, j'aime bien comprendre.

(Rectif : je viens de relire et de comprendre que vous n'êtes effectivement pas du même avis. ;-) Oups, un peu engourdie, effectivement...)


Re: Re: Re: Re: pets puants par Pascal le Jeudi 16/11/2006 à 21:28

Rassurez-vous les boutons rouges sur, autour et forcément à l'intérieur du prépuce ne sont pas dangereux. Ce n'est pas une M.S.T. Tout d'abord aucun traitement spécifique n'est requis. Se laver régulièrement suffira (1 à 2 fois par jour). Essayer de vous promener en ayant le maximum de temps le gland découvert, car c'est en séchant que ces petits boutons rouges finiront par disparaître. Causes : essentiellement, c'est dû au fait que vous jouiez avec votre gland à l'entrée du vagin de votre partenaire (ce qui procure le plus de sensations de virilité va sans dire!). De plus si votre partenaire est allée urinée avant, si elle interrompt votre rapport pour aller uriner puis qu'elle revient (vous la remettre!), il ne faut pas chercher plus loin. Vous frottez votre gland contre une infime partie d'urine, ce qui est suffisant à vous faire apparaître ces petits boutons rouges, et à vous faire rendre fou de colère par après. N. b. : trouvez une fille qui ne doit pas uriner pendant ces moments-là, ou vous aurez le problème toute votre vie! La sodomie est vivement à proscrire, car les particules d'excrément autour de votre gland n'arrangeront rien au problème, au contraire ça ne fera qu'empirer la chose. De plus, consultez un psychanalyste, car, en outre, le fait de sodomiser votre partenaire refoule des tendances cachées d'homosexualité en vous!


hors sujet par Louise le Jeudi 16/11/2006 à 22:28

Je vois que Pascal, emporté par son idée obsessionnelle (qui n'appartient qu'à lui), s'est complètement éloigné du sujet initial, à moins qu'il ne se soit trompé de blog... Quoi qu'il en soit, il y a des cas où une thérapie d'urgence s'impose .


Re: hors sujet par Pascal le Jeudi 16/11/2006 à 23:03

Vous parlez de psychothérapeute, or, dans ces sciences abstraites, la psychologie d'un individu face à un environnement consensuel commun de groupe ou de société (E. C. C.), auquel il ne prend aucunement part, est la première étape afin de ne pas s'oublier, s'il souhaite observer librement cet environnement. Vous réagissez quand tout va bien autour de vous, et, si je puis me permettre, Madame, de vous recommander vivement l'étude comportemental du film "Titanic" 1997, James Cameron, à travers lequel j'aimerais beaucoup connaître où se situent les êtres animés d'un tel environnement (E. C. C.). Vos esprits sont endormis et ne vous permettent plus de vous (re)situer dans l'espace multi-dimensionnel réel, et irréel, parfois aussi appelé spectral.


par Louise le Jeudi 16/11/2006 à 23:25

Je ne suis pas sûre que la meilleure façon d'observer son environnement soit de vivre dans l'irréel où l'on ne peut guère que voir les fantômes d'un monde spectral . 


Re: par Pascal le Vendredi 17/11/2006 à 23:23

Louise, vous n'êtes pas à même intellectuellement de comprendre mon commentaire qui s'appuie, entre autres, sur des thèses psychiatriques, et sur la psychologie de voir les choses d'autres manières. Vous n'avez strictement rien compris à ce commentaire, et, une nouvelle fois, vous rentré dans le petit jeu mesquin et sournois de l'espace consensuel commun d'un groupe sur lequel vous caressez dans le sens du poil, comme la plupart des gens de ce monde. Puisque vous faites la forte tête, moi aussi.


Re: Re: Cher Pascal par Louise le Samedi 18/11/2006 à 10:31

Je crains que votre goût pour les sujets graveleux (comme vous nous l'avez démontré plus haut) ne soit le lot de beaucoup de monde . Vous n'échappez donc pas au troupeau des hypnotisés de la pornographie, qui, grâce aux gens comme vous, a encore de beaux jours devant elle .


Re: Re: Re: Cher Pascal par Pascal le Samedi 18/11/2006 à 12:43

Mais vous vous commettez d'énormes erreurs dont bon nombre d'astronomes voient en vous les charlatants de l'Histoire. Pour votre gouverne, sachez qu'il n'y a pas douze signes astrologiques, mais bien treize, actuellement, selon les progrès technologiques, et selon ce que veulent bien nous montrer le ciel et les étoiles. De plus, il y a bien longtemps que l'horloge des cadrans astraux ne tourne plus selon les dates purement fictives reprises dans les magazines sans scrupules. Cela dépend de la position des constellations, non pas seulement par rapport à la Terre, mais à l'ensemble du système solaire. Cela peut varier d'année en année, et une seconde à son importance lorsque la création d'un bébé être humain se conçoit. Il est très difficile en réalité de connaître son vrai signe, voire impossible, et de surcroît les caractéristiques des thèmes astraux. Mais une chose est certaine, et scientifiquement prouvée, c'est que les astrologues et "leurs" 12 signes lucratifs sont lamentablement dans le faux. Et en ce qui concerne les prédictions, alors là ... , cela relève absolument de ce que l'astrologue a rêvé ou imaginé selon sa croyance. Pour tous ceux qui leur font confiance ... méditez un peu! De plus, une étude anglo-saxonne a démontré, mettant en examen mille personnes nées le même jour de la même année, qu'elles avaient des goûts dans les divers domaines qui ne concordaient en rien à ce qu'il aurait fallu croire d'eles selon leur signe. Louise, vous n'aurez pas l'ascendant sur moi!


Re: Re: Re: Re: Cher Pascal par Louise le Samedi 18/11/2006 à 16:04

Je m'incline respectueusement !


Re: Re: Re: Re: Cher Pascal par Hélène le Samedi 18/11/2006 à 17:17

Il est stupéfiant de constater que partant d'un sujet léger, très drôle, Pascal transforme l'essai en un monceau(j'allais dire un tas...)  scatologique sans aucune originalité, stupide et navrant de lourdeurs... Puis, repris de volée par Louise, il tente péniblement d'enrober le tout de pseudo psychologie de bas étage, de sentences psychiatriques de bazar et reste désespérement au ras des pâquerettes. Pascal est au stade anal du pipicacaboudin et essaie désespérement de nous faire croire qu'il serait intellectuellement un cran au-dessus (juste un cran, parce qu'ensuite les bases ne suivent plus...) Pascal nous fait de l'enrobage de pet... Moi je ne pourrais que lui suggérer, en psychiatre que je suis, de péter un bon coup ça le soulagerait et nous aussi ;))))


Re: Re: Re: Re: Re: Cher Pascal par Pascal le Dimanche 19/11/2006 à 00:32

Sans l'Armée rouge, les armées européennes n'étaient pas en état d'arrêter les nazis. La bataille de Stalingrad, où Staline est parvenu à contrer les nazis, a permis à la population européenne de trouver son second souffle. Pour la première fois, la machine nazie était en panne. C'est grâce à Staline que nous sommes libres, que nous pouvons exprimer notre pensée, même si nous vivons dans une démocratie bourgeoise. C'est pourquoi nous devons exprimer la plus grande sympathie envers tout ce que cet homme a réalisé. Quant à vous, Hélène, vous me déplaisez encore plus que Louise, qui, à ses dires, ne véhiculait pas autant de haine que vous, qui vous dites psychiatre. Avez-vous effectuer des stages dans les hôpitaux psychiatriques de l'ex-URSS, ou plutôt dans ces unités pour malades difficiles? j'en doute fort, autant que je doute que vous êtes ne serait-ce que médecin! Vous êtes sans aucun doute née dans un fauteuil d'argent, et ne connaissez ni les souffrances de la Terre ni l'étude des thèses élémentaires enseignées durant les cinq années qui suivent la médecine. Si je puis suggérer un bref commentaire aux hommes peinés de vivre prisonniers auprès d'une épouse ou d'une compagne d'Europe occidentale, libérez-vous vite, comme j'ai moi-même fait ; nos compatriotes féminines se sont embourgeoisées à un point de non retour. Quelle sensation de liberté retrouvée! Ceci est essentiellement dû à l'après-Guerre, d'où nos Grands-parents eussent espéré des lendemains meilleurs, faits de valeurs et de respect. La couveuse s'étant progressivement mise en place, nous devons aujourd'hui survivre en compagnie de mascara, pétasses en tous genres et de toutes couches, etc... Les prostituées ont plus de profondes valeurs essentielles que ces êtres humains qui se disent femmes aujourd'hui. L'Histoire a prouvé à maintes reprises que leur place est dans le ménage, au foyer. Mais rassurez-vous, mesdames, ou tremblez, c'est selon, les choses se remettront d'autant plus violemment en place qu'elles ne l'ont été sournoisement chamboulées ... Loin s'en faut pour duper tous les hommes, mesdames!


Re: Re: Re: Re: Re: Cher Pascal par princesse d'esperluette le Jeudi 30/11/2006 à 09:35

absolument d'accord! revenont sur le sujet du pet qui n'est nullement vulguaire.


Re: Re: Re: Re: Re: Re: Cher Pascal par Pascal le Lundi 04/12/2006 à 21:38

qu'est-ce qui est vulgaire et qu'est-ce qui ne l'est pas? Telle est la question? Un pet puant qui l'est ou un autre qui l'est moins? Un discours cru et compris ou un autre sans contenu? Un pet qui tourne en colique ou un pet qui fait du bruit? Un pénis en érection ou un pénis au repos? Une pollution nocturne ou des salves de sperme dans ton minou?


Re: Re: Re: Re: Re: Re: Cher Pascal par Pascal le Lundi 11/12/2006 à 18:36

je surcontre!


par Hélène le Samedi 18/11/2006 à 17:22

Caroline vous êtes très drôle, votre style d'écriture est agréable et vous cuisinez divinement. Vous avez aussi, ce qui n'est pas négligeable, des idées farfelues (style votre oeuf géant à la coque) que vous mettez en pratique pour notre plus grand plaisir. Merci pour tout.


Re: par Lilo le Mercredi 29/11/2006 à 21:16

Merci pour ces minutes de fous rire, c'est bien rédigé et tellement vrai selon les situations. J'ai vécu plus ou moins la même histoire que Xavier lors d'une assemblée générale d'association. L'un des membres du bureau était venu avec son terre neuve et vu qu'il ne rôdait que vers moi, c'est moi qui ait hérité des regards outrés des gens.... Moment de solitude, mais avec le recul, un souvenir bien rigolo ;)


pas étonnant par Enestita le Vendredi 22/12/2006 à 22:46

et ben oui, moi aussi je suis écroulée de rire à vous lire, j'ai terriblement envie de faire tourner l'adresse de la page dans ma famille (pleine, comme la vôtre apparemment, de cousins-cousines), mais je me verrai forcée de le faire anonymement, j'ai en effet renié il y a fort longtemps la tendance congénitale à la cacaproutphilie et là ce serait baissé la garde. je songe à créer une adresse mail fictive et envoyer un mail énigmatique juste avant Noël et tater l'ambiance dans deux jours!!
Je vous tiens au courant.
Merci! Je suis maintenant accro!
Ernestita


par Anonyme le Samedi 23/12/2006 à 11:19

Salut Caro, j'ai 20 ans et le pet, c'est déjà toute ma vie. Il faut dire que chez moi c'est une histoire de famille...dont je suis le meilleur porte drapeau! longtemps ça ma mis très mal à l'aise, en cours, avec mon premier petit copin...

Une fois particulièrement génante, dans un bus avec ma classe de BTS qui partait en Andalousie: 14h de bus à serrer les fesses, alors il m'a surpris pendant que je dormais et m'a réveillé en sursaut, et mes camarades par la même occase!!! Bref, ça a fait rire tout le monde pendant un petit moment: "prout prout" était désormais mon nouveau surnom!au final, j'ai ri avec eux et j'en ri encore...

..aujourd'hui prout prout est oublié (enfin parfois il y en a un qui me le ressort..) et mon copin n'est toujours pas parti en courant alors..c'est bien la preuve qu'on peut vivre avec (de toute façon on a pas le choix!) alors il vaut mieux en rire!!!!! alors celui QUI DIT NE JAMAIS PETER attention, il faut consulter!!!

En tout cas merci Caro pour ce petit moment bidonant (sans jeu de mots)

Prout Prout 


Autre remède génial par Inoule le Lundi 08/01/2007 à 23:21

Tu m'as vraiment fait rire !!!

Une astuce plus simple encore à préparer: une infusion de badiane ou anis étoilée.

Il suffit de 3 ou quatre étoiles à laisser infuser dix minutes dans un peu d'eau chaude... Boire et miracle moins de 30 minutes plus tard... pfoutt (sans mauvais jeu de mot) !!! plus rien, plus de douleurs abdominales, plus de pets !!!


Re: Autre remède génial par Caroline le Lundi 08/01/2007 à 23:29


Merci Inoule, alors ça je te jure que je vais essayer !...


Re: Re: Autre remède génial par Inoule le Mardi 09/01/2007 à 00:09

Je te garantis le résultat, j'en consomme depuis que je suis petite et ça marche toujours aussi bien...


Le Pet par Marcek le Jeudi 18/01/2007 à 15:34

Le pet






Un pet mal contrôlé peut ruiner une vie
Sauf dans les lieux d'aisance , il nous est interdit!
Imaginez un peu: vous pétez à la messe :
Il faut absolument s'accuser à confesse

D'avoir ainsi troublé cette cérémonie
Qui ne peut supporter que le blanc des surplis!
Vous pétez au bureau? Alors il faut veiller
Avec grande attention à l'air renouvelé

Pour ôter les poisons et toute pestilence ,
Vaporisez bien vite un doux parfum d’ambiance !
Péter un peu au lit, ce n'est pas interdit,
Mais on ne peut le faire avec n'importe qui:

Il est de gros bougons dont le fier odorat
Décèle illico les parfums scélérats
Qu'un pet incontinent laisse flotter souvent,
Qu'on ne peut supprimer qu'en étant sous le vent!

Vous pensez qu'un long pet est une forfaiture?
Si vous le modulez , bien assis en voiture
En soulevant parfois la fesse, pour changer
Les bruits que fait le vent que vous vous extorquez,

Vous pouvez obtenir des mélodies subtiles
Qui aux yeux des chercheurs de sons sont bien utiles!
N'hésitez pas alors à les enregistrer
Pour, peut-être, un beau jour, trouver célébrité!

Il est des pets mondains qui se veulent discrets
Mais laissent derrière eux l’ambiance parfumée
De mainte porcherie , qui, même bien tenue
Recèle des relents qui manquent de vertu !

De ces pets impromptus et qui vous assassinent
Qu’on affuble, chez nous, du doux nom de « bessine »
On ne peut alléguer qu’ils viennent du voisin
Et tourner les talons comme ça, mine de rien !

Un parfum très puissant nous suit et nous dénonce
Au courroux général, et bien des nez se froncent
Quand, passant auprès d’eux, on laisse s’échapper
Quelques relents d’égouts aux vapeurs sulfurées…

Et ces pets triomphants qui ébranlent les trônes
De ces rois satisfaits qui, par ces bruits, couronnent
Un repas trop copieux où ils ont abusé
De vaillants haricots qu’on nomme flageolets,

Oui, ces pets triomphants sortis de culs augustes
Ne sont pas plus glorieux que ceux que l’on déguste
Quand, assis sur le trône en un beau cabinet,
On se donne la joie de péter en secret !

Péter en compagnie, demande de l’étude
Il ne faut pas non plus en faire une habitude
Et croire que l’on peut péter impunément
Devant de bons amis qui s’offusquent souvent !

Une femme qui pète est mal considérée
Et l’oreille à l’entendre est souvent sidérée
Comme si de ce cul qu’on adore et adule
Il ne devrait sortir que de divines bulles !

On peut gâcher ainsi d’intimes relations
Par un pet impromptu qui sort du cotillon !
Et il faut bien du temps et de l’intimité
Pour se donner, au lit, le plaisir de péter !

Parlons un peu des sons et des modulations
Que le pet bien conduit offre à nos émotions
L’esthétisme du pet n’a pas été chanté
Je m’y efforce ici, pour enfin l’honorer !

Il est des pets fameux qui partent en trompette
Ceux qui sortent soudain alors que l’on s’apprête
A monter à cheval, et qu’écartant les cuisses
On permet à ce pet de s’esbigner en suisse !

Il est des pets flûtés qui sortent, s’éternisent
Et font à tous l’effet d’une petite brise
Légère et court vêtue, agréable à l’ouïe
Et qui ne choquent pas l’oreille de Louis.

Pas plus que les tympans de la chaste Louise
Puisqu’on appelle ainsi ce pet qui s’éternise !
Il est un pet discret que l’on nomme une perle
Qui ne rappelle pas le chant aigu du merle,

Mais qui survient parfois à un petit effort
Qui ne s’attarde pas, et part vite au dehors.
Ces pets –là sont parfaits pour celui qui s’ennuie
Et qui seul au logis entend tomber la pluie !

Il est des pets foireux qui nous couvrent de honte,
Que l’on ne peut nier, et qui du doigt nous montrent
Quand, au pantalon blanc, on voit une auréole
Où que la jupe en fleur a sali sa corolle !

Et le pet qu’on enflamme, y avez-vous songé ?
Ce pet des collégiens dont les yeux révulsés
Voient, de leur postérieur jaillir l’enfer de Dante,
Et rôtissent leurs poils d’une main imprudente !

Joseph Pujol, jadis , au temps du Moulin Rouge
Où s’amusait Lautrec ,autant que dans les bouges,
Savait avec ses pets faire venir à lui
Toute la société, des plus grands aux petits !

Il emmagasinait , tout comme une baudruche
De l’air qui, mélodieux, évoquait sans embûches
Les plus beaux instruments : la flûte, le tambour
Contrebasse ou violon… En ses plus beaux atours,


Cet ancien boulanger , un enfant de Marseille
Venait au cabaret expulser ses merveilles
Vêtu d’un habit rouge à la culotte noire
En satin, découpée à l’endroit de l’histoire,

Et qui lui permettait d’éteindre les bougies
A trente centimètres, et de jour, et de nuit !
Qui a pu faire mieux que ce sublime artiste ?
A moins, qu’à l’imiter, vous vous mettiez en piste !

MARCEK

http://www.copyrightdepot.com/rep83/00039510.htm


Re: Le Pet par Lapinou le Dimanche 01/04/2007 à 21:40

Marcek, tu es vraiment doué pour la poésie . J'espère tout de même que tu as d'autres sujets un peu plus nobles ...


pb flatulence par laracroft le Lundi 19/03/2007 à 10:50

salut caroline, suis nouvelle chez "les culino-tests" moi aussi ton article m'a fait sourire car ai moi aussi ce problème accompagné de toutes les odeurs nauséabondantes de la planète "oeuf pourri" "rat crevé" mon mari me dit même que je pue "la mort" quel romantisme mais je l'avoue parfois c'est terrifiant mais que faire???? j'évite pourtant tous les aliments favorisant le phénomène mais je pète...Ton fenouil il faut le manger régulièrement, cru cuit peux tu me donner conseils. En te remerciant, PROUT!


Re: pb flatulence par Caroline le Lundi 19/03/2007 à 11:00

Salut Laracroft !
Et vlan, voilà encore une héroïne sexy, euh... disons un peu démystifiée ! ;-)
Alors si tu pètes, chère Lara, je te suggère d'essayer le remède qu'Inoule nous a donné généreusement un peu plus haut. Tiens, le voici, je la cite :

Une astuce plus simple encore à préparer : une infusion de badiane ou anis étoilée.

Il suffit de 3 ou quatre étoiles à laisser infuser dix minutes dans un peu d'eau chaude... Boire et miracle moins de 30 minutes plus tard... pfoutt (sans mauvais jeu de mot) !!! plus rien, plus de douleurs abdominales, plus de pets !!!

Sur ce conseil, j'ai acheté un flacon d'anis étoilé, mais je n'ai pas encore essayé. Mon amie Anne, pour sa part, a testé et m'a dit : "Mais écoute ça marche très bien : c'est vrai qu'on ne pète pas, et en plus c'est bon à boire !"
Alors encore un très vif merci à Inoule, et tous mes encouragements à toi Lara, en attendant d'essayer moi-même ce merveilleux remède... ;-)



par mimilulu le Mardi 27/03/2007 à 00:32

jamais je n aurai pensé avoir le courage de lire un texte aussi long! merci  pour ce bonheur, juste avant de me coucher!


Re: Les gaz par Marcek le Dimanche 01/04/2007 à 22:22



Les gaz

 

 

Oui, vous avez raison : je suis intarissable

Au sujet de ces vents au sortir de la table

Ou au cours d’un repas discrètement émis

Et qui de notre corps sont les fervents amis !

 

Pourquoi donc tant rougir de l’humaine chaudière

Fonctionnant à plein gaz telle un calorifère

Et libérant des vents chauds et bien parfumés

Que certains délicats ont horreur de humer !

 

Certains pets sont soufrés, souffrez que je le dise

Même si votre nez, madame la Marquise

Se fronce à cette odeur émanant des enfers

Pour vous qui préférez l’odeur du poivre vert

 

D’autres pets insolents parfumés au méthane

Risquent de vous chasser quand vous ouvrez les vannes,

Des élégants salons où vous traîniez vos guêtres

Et où ne sont admis ni soufre ni salpêtre !

 

De la pétomanie, si vous êtes adepte

Il vous faudra ôter les odeurs indigestes

Pour les nez délicats ou peu habitués

A ces relents grossiers qui vous vaudront huées

 

Des foules perverties aux senteurs hygiéniques

Décapées aux savons et aux antiseptiques

Si loin des vérités des parfums corporels

Qu’elles s’acharnent à tuer le goût du naturel !

 

 

Et si les bruits aussi heurtent l’âme sensible

D’un immense courroux vous deviendrez la cible

Alors, n’insistez pas, exilez donc vos vents

Dans quelque cabinet discret en un couvent !

 

 

MARCEK    Copyright


Re: Re: Les gaz par Lapinou le Mardi 10/04/2007 à 23:32

Marcek, j'espère que vos talents poétiques ont d'autres thèmes (disons plus nobles) à proposer ... Sinon, quel gaspillage !


par Patrick le Mercredi 30/05/2007 à 04:33

Vu le nombre de commentaires, je suis allé voir les chiffres de l'OCDE. Consommation de fenouil en France quadruplée entre mai 2006 et mai 2007 par rapport aux 12 mois précédents. Il semblerait que Juppé veuille te proposer un secrétariat d'état rattaché à son ministère transversal. Car enfin, tu développe l'agriculture en trouvant des débouchés au fenouil, tu diminues la pollution, tu réduis le déficit de la Sécurité Sociale avec des médicaments naturels, tu diminues les revendications des syndicats en mettant de bonne humeur les employés et tu facilites le travail de la police en révélant quelques spécimen intéressants qui commentent tes articles. 


Merci ! par Jeannot la Classe le Mardi 05/06/2007 à 23:16

    Merci, Caroline, pour votre article qui, avec la quasi-totalité (sauf 1) des commentaires constitue un ensemble déjanté, amusant et même instructif !
    Je regrette toujours dans les blogs les commentaires-parasites imbéciles (ici, celui de Pascal). Avec de courageuses réponses mais qui ne servent à rien avec ce genre d'individu.
    Quant aux poésies de Marcek, je suis un tout petit peu gêné tout de même. Un si rééel talent pour un tel sujet ? Enfin ...
    En tous cas, voilà un blog que je découvre. Je reviendrai !
    Cordialement à toutes et à tous.
    Jean-Pierre


Le Monde par matouchat le Vendredi 08/06/2007 à 23:48

Article sur Les artichauts dans Le Monde en ligne d'aujourd'hui. Qui envoie vers ton article sur les queues desdits, je coupe ou je casse ... Je découvre un nouveau blog ... et un article complètement hilarant, je pleurais de rire devant mon écran ! Quel bonheur ! Je reviendrai souvent, c'est trop ...


j'ai bien rigolé. par Evinrude le Lundi 25/06/2007 à 00:54

Il est 00h40 et cela fait au moins deux heures que je parcours ce blog et je dois dire que je le trouve génial tant en matière d'astuces culinaires et recettes que de l'humour qui y règne jusque dans les commentaires. C'est un plaisir, enfin un blog utile et divertissant où l'on ne se prend pas "le chou" si je puis dire. J'ai donc décidé malgré l'heure tardive et le boulot qui m'attend ce lundi de laisser mon petit com. Je pense que je penserai dés mon réveil à cet article sur le pet car sans vouloir paraitre vulgaire je crois que comme pas mal de mecs (enfin il parait) c'est bien un des premiers truc que je fais en me réveillant :)) .
Sinon coté pratique mais je crois l'avoir lu dans les coms, le charbon végétal (carbo végétabilis) sous toutes ses formes marche assez bien et permet notament une bien meilleure digestion après un long et lourd repas tout en restant plus discret qu'une branche de fenouil dans la poche :) .
Autre souvenir sur "le pet", souvenir qui provient d'un stage sur le stress (comme quoi les stages dans la fonction publique sont utiles...et rigolez pas j'vous entend d'ici lol). Le pet est un moyen de déstresser et péter vous détend. Si si je vous assure, venez avec moi à la pêche et surtout ne vous mettez pas sous le vent :)) .
Sur cette réflexion très philosophique je vous souhaite "bon vent".

J'aurai l'occasion de revenir par ici car je suis amateur de cuisine.

Evin.


par Anonyme le Samedi 03/11/2007 à 20:49

Culinotoi, faut que je te dise, décidément

Si tu nous éclates de rire à ce point devant l'écran tous...
Y a un peu de cette scène de l'Auberge espagnole où Romain Durys rencontre ses futurs colocs barcelonais, et reconnaît en le joyeux décalage dans la conversation qui s'improvise ad lib a dix, l'allègre impro qui semble lui servir de siège de la raison.

M'était pas marrée comme ça depuis l'envol des tes mouches sur lesquelles étais tombée au détour du net

M'étais tapée une semaine pas drôle. Tu viens de tout effacer. MERCI :)


mon odeur ne me gène pas par philou le Vendredi 21/12/2007 à 17:46

 Bigard disait que le plus petit pet d'un autre nous incommode  alors que le plus malodorant de soi ne nous gène pas.IL a raison et cela tient à quelque chose de particulier c'est que l'odeur corporelle  n'est pas étrangère à soi, elle est si familière et fait partie de soi.
Un ami, cadre de haut niveau dans la parfumerie m'expliquait d'ailleurs qu'il faut toujours signaler à quelqu'un qu'un parfum "tourne" sur lui, car lui-même ne peut en aucun cas s'en apercevoir puisqu'il s'agit d'une incompatibilité entre ce parfum et sa propre odeur, si bien que lui (ou elle) ne peut s'en rendre compte.Pour conclure mon propos, mesdames, sachez que les parfums les plus chers et les plus merveilleux du monde utilisent un ingrédient épouvantable, émis par des bestiaux qui n'existent à peine dans nos bouquins (apparentés au putois) ,  et que justement cet ingrédient dont le nom m'échappe,  a la particularité d'être extrêmement tenace  (et dont l'interêt est justement de faire fuir les prédateurs).


Enfin la preuve que péter est bon pour la santé : ne dit on pas "celui ci, il pète la santé !"  ;-)
 


Re: mon odeur ne me gène pas par Caroline le Vendredi 21/12/2007 à 17:55

Je me demande si ce n'est pas le musc. Pas sûre du tout mais peut-être... ?


egsagueuteu par philou le Vendredi 21/12/2007 à 19:28

egsagueuteu ma chère Caro (mia cara caro ) 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Musc

et croyez moi me plus horrible des pets, ne vaut pas un micron de véritable musc :-)
mais n'insistez pas sur ce sujet, "ils" vont penser à nous taxer sur les pets et je serais ruiné ;-)

Ph


erreur par philou le Vendredi 21/12/2007 à 19:35

 erreur, le musc entre dans la composition des parfum mais est une phéromone sexuelle. ce dont je parlais en fait n'est pas du musc mais bel et bien un produit épouvantable destiné à éloigner les prédateurs et dont on se sert en parfumerie comme fixateur. J'ai entendu ce truc à France inter lors d'une émission sur les parfums le matin, il y a environ 2 à 3 mois et le professeur de chimie disait que lors de l'étude de ce produit, les étudiants chercheurs ne tiennent que quelques minutes avant de fuir tellement c'est horrible. C'est pour cela que je m'en souviens. Voila  bonne recherche


Re: erreur par Caroline le Vendredi 21/12/2007 à 19:37

Ah c'est pas gentil ça... Me laisser avec cette recherche...
Je demanderai à mes parents ce soir, tenez ! Ils viennent dîner. Ça nous fera un sujet de brainstorming.
Ils ne sont pas très branchés pet mais ils savent énormément de choses. Alors qui sait... ;-)


Ca met de bonne humeur !! par julia le Samedi 22/12/2007 à 17:57

Trop drôle ton billet ! Ca "sent" le vécu !  
Je connaissais les vertus du fenouil , des graines et des racines de fenouil.
Les graines ont des propriétés digestives ,j'en mets dans le pain que je fabrique, un délice !! , les secondes sont appréciées pour leurs vertus désinfiltrantes, il parait qu'elles sont l'arme absolue contre la vilaine céllulite !! http://www.medecines-douces.com/impatient/289mai02/mincir.htm
En Italie ( mon pays d'origine) on mange du fenouil très fréquemment, il est cuit rapidement pour qu'il garde son croquant, et on l'assaisonne tout simplement de sel, citron et d'un filet d'huile d'olive !Miam !
C'est bon et en plus, notre intestin reste en "paix" !!


Chapeau par Régis le Vendredi 25/01/2008 à 21:44

pour ce petit texte plein de verve ! Si ce n'est fait, il faudrait vous mettre à l'écriture de nouvelles ou de romans, car vous avez une bien belle plume. Si j'ose dire.


l'usine à gaz par Foifoise le Vendredi 28/03/2008 à 20:39

 


Re: l'usine à gaz par Foifoise le Vendredi 28/03/2008 à 20:56

 désolée, erreur de manip, me revoilà … c'est plus que du sourire cette lecture, de l'hilarité pour moi qui suit restée très pipi-caca d'après mon entourage . C'est très bon pour ma dépression tout ça… et comme je suis une vraie usine à gaz, ça me parle.
Mon plus gros problème ayant été après une énième opération des hémorroïdes qui m'a laissée très "décontractée" et là, aidée des médicaments fluidifiants, c'était un vrai festival de pets tous bien bruyants que j'étais dans l'incapacité de retenir ni même de prévoir ; alors il fallait assumer les chapelets de pets dans les queues aux caisses des super-marchés (je préférais que mes enfants ne restent pas auprès de moi pour leur éviter la honte), chez les clients pendant les discussions les plus sérieuses, dans les conférences, les cinémas etc… vous pouvez imaginer ! ça forge le caractère en tout cas parce que c'est vraiment dur à vivre et il vaut mieux être dotée d'un solide sens de l'humour pour savoir désamorcer des situations qui menaçaient de tourner vinaigre quand ça se reproduisant plusieurs fois pendant une attente en caisse ! 

Merci Caroline de tout ce talent et de cet humour.


par crazypatch le Dimanche 29/06/2008 à 17:56

Bon, je reviendrai lire la suite...super ton blog.... si on est un peu déprimé,on retrouve vite le moral
Merci


Je suis pétée de rire à la lecture de cet article ! par christina le Lundi 14/07/2008 à 11:53

Sinon, outre le fenouil, je connaissais les graines d'anis (attention au particules entre les dents !) et un ami marocain de ma fille m'a certifié que le cumin faisait le même effet et régulait, même, un transit trop rapide ! (la même honte que celle de ta jeunesse m'empêche presque d'utiliser le mot diarrhée !).

Je me demande si l'absorption de pastis donne les mêmes résultats... mais comme je ne bois pas du tout, je ne pourrais jamais vérifier !

Pour avoir, réellement, étudié l'alimentation bovine, il y a quelques années, je peux te dire que la météorisation des vaches est engendrée par les fibres  de cellulose brute que les micro-organismes contenus dans les intestins des vaches ne parviennent pas à digérer entiérement... et aussi par les "mystères" de la rumination... (parfois, sous l'action de proteïnes contenues dans la luzerne ou le trèfle, elles peuvent faire une telle production de gaz qu'il faut leur perforer la panse à l'aide d'un troquard ! qui n'est autre qu'une sorte de pique-feu à la bonne longueur pour ne pas toucher d'organes vitaux !
Action assez impressionant car c'est le paysan qui officie sans l'aide d'un véto ! sinon, c'est la mort assurée, la position couchée engendrant une surproduction de gaz et cette production de gaz, provoquant la positon couchée de la vache !).
Et voilà pour le trou de la couche d'ozone et la vérification  que les végétariens pétent de façon exagérée et pestilentielle puisque, en plus des végétaux crus ou cuits, ils absorbent des quantités de protéïnes végétales (pois, haricots, fèves, lentilles... ) qui induisent une bonne météorisation, elles aussi !

Je confirme que les gros mangeurs de protéïnes animales pètent insidieusement et mortellement !

Par contre, je suis très amusée à l'idée de vous apprendre que lors de l'élevage (nourriture végétale) de petits canards, élevés pour fournir foie gras et confits, vers l'âge de 15 jours, lorsqu'ils se soulagent ! font embaumer la "nurserie" des arômes du foie gras !
Grand dommage, ça ne dure pas ! après, ça sent très vite le lisier !

Merci, en tous cas, pour ce morceau d'anthologie ! qui m'a pliée en deux de rire ! (et maintenant, je suis très en retard pour aller cuisiner mon repas varié : viandes, légumes cuits et crus, féculent et fruits frais qui n'engendreront aucun méfaits intestinaux, je l'espère !)

(Par contre, aimant bien Mel Brooks moi aussi, malgré mon grand âge ! je vais essayer de le trouver à la médiathèque de mon quartier;-) ).


très sproutuel! par AY le Mardi 11/08/2009 à 12:55

Pour m'informer sur un sujet traditionnellement tenu pour dégradant: un pet ça vous remet en cause auprès du nez des autres et de votre propre nez, j'ai interrogé mon google-complice, et suis tombée sur votre chronique. Pour ma part, je fais dans le scientifique-galant. Je vous assure que je pourrais vous intéresser! Peut-être même autant que vous moi...


Pêtée de rire! par Gaudway le Samedi 07/11/2009 à 15:45

Mon chéri a presque dù me réanimer! Je rigolais tellement que j'arrivais plus à respirer.
Dommage que j'aime pas le fenouil au final.
Gaudway.


Je confirme pour les Végétariens par LoufMan le Lundi 30/11/2009 à 15:12

ça fait trois semaines que je suis végétarien et..
ça devient insupportable et physiquement dérangeant; au bureau, je dois aller aux chiottes rien que pour me vider. Soit dis en passant je me croyais discret et tranquille dans cette petite pièce dédiée jusqu'au jour ou un assourdissant barrissement sort du cul et la, on reste 15 minutes de plus de peur de croiser le boss ou la secrétaire.
L'odeur n'est pas, et n'a jamais été, un gros problème, mais c'est la quantité phénoménale de gaz qui gonfle mes viscères, je suis une vraie mongolfière!
Je vais tester le fenouil, aussi en infusion, et le cumin.


yerk yerk yerk par sophie le Mardi 26/01/2010 à 10:37

Je suis totalement, définitivement, absolument morte de rire.
Mais sérieusement quel souci ces prouts épouvantables! Qu'on essaye de les dompter ou qu'on les laisse à l'état sauvage, le problème est le même. Comment rester parfaitement zen et bien élevée quand on est victime de telles luttes intestines? le fenouil? Ma foi, je m'en vais essayer ça. Je connaissais le vieux remède qui s'appelle l'élixir parégorique et qui doit être désormais interdit pour cause de substances plus ou moins illicites ( je crois bien qu'il y avait un chouïa d'opium dedans).
En tout cas merci pour cette tranche de rire.


Mort de rire par native28 le Mercredi 03/02/2010 à 09:28

Je suis tombée par hasard sur ton article,
Mais j en ai pleuré de rire.
On se demande pourquoi l'on fait toujours tant de manière pour une chose naturelle, que tout le monde fait.
c'est surtout une question d'éducation et d'orgueil.


tout pareil mais en haut par loulette le Mercredi 24/02/2010 à 23:04

Qu'est ce que j'ai ri!!!!!!!!!! Merci .Moi mon souci vient du haut au poin ou quand ma fille était petite les gens pensait qu'elle avait fait dans ca couche. Drole mais pas drole non plus.


par Richard B. le Vendredi 12/03/2010 à 09:47

Pour la turista, il y a les gouttes de Géranium 108 (labo Lehning). Toujours en emporter quand on va au maroc ! ça améliore bien la situation, y compris les pets


par Minie le Lundi 15/03/2010 à 06:12

 Tu m'a fait bien rire, ça fait du bien. Ton article est un bonheur. Tu oses parler de tout ça et tu as raison, c'est la nature. 


fantastique par paul et sandra le Dimanche 30/05/2010 à 22:19

4 ans après sa rédaction, ton billet nous a fait plier de rire :) merci !


Génial !!! par hostaux le Jeudi 09/12/2010 à 21:01

Je découvre cet article...
Génial, absolument génial, à pleurer de rire, je tenais à le dire , voilà.....


alors là j'y suis obligée par sogoudes le Vendredi 10/12/2010 à 13:15

et oui obligée de laisser un commentaire tant ma lecture est rigolote surprenante interessante pationnante insolite...
bon j'y retourne j'ai des articles  à rattraper 
sophie


La meilleure recette... par Gérard le Jeudi 24/11/2011 à 12:36

... est de mettre un peux de Vicks au fond de son slip!
Fini les pets nauséabons!


j'apprécie votre humour par jean claude le Dimanche 18/12/2011 à 12:37

merci pour ce bon momment de lecture, et pour les bons conseils


par truffe le Samedi 04/04/2015 à 22:32

  Et ben merci pour ce super article et toutes ces photos !



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.