S'identifier - S'inscrire - Contact

Minceur et Forme


Cuisine de fête


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Millefeuille de noix de Saint-Jacques, poireaux et rouille

Ça a l'air simple non ?… (Eh bien ça l'est !)

Par Caroline/Miam • Mardi 08/03/2005 • Version imprimable

millefeuille de coquilles Saint-Jacques, poireaux et rouille

Thèmes cliquables : - - - - - - -


NB - J'ai mis certaines photos en petit mais vous pouvez cliquer sur toutes les photos sans exception pour les agrandir.


C'est "un peu" long comme billet… mais il faut dire que ça m'a tellement plu que j'ai eu du mal à résumer. J'ai adoré ce Blog Appétit
.: la liberté totale sur un sujet donné, c'était génial de sentir tout le monde qui pensait aux mêmes choses en même temps. C'était vraiment amusant.  

Donc donc donc, allons-y. J'ai fait au moins 6 ou 7
.essais différents pour les poireaux, qui m'ont vraiment posé des problèmes, alors que pour les coquilles Saint-Jacques les deux tests (deux versions différentes, poêlées entières et en millefeuille) m'ont plu du premier coup.


LES POIREAUX


• Premier essai : séparer les blancs des feuilles vertes. Pour faire un truc
à deux étages avec les blancs émincés et cuits en dessous, le vert mixé au-dessus. Verdict.: pas terrible. Le vert tout seul, ce n'est pas très bon, ni avec de l'ail, ni avec de la tapenade, bon en tout cas je n'ai pas trouvé la bonne association.
Quant au blanc, c'était filandreux mais pas mauvais. Il faut veiller à le couper en tranches peu épaisses pour éviter le côté filandreux
.: voilà l'enseignement que j'en ai retenu.



• Autres essais : mixer le tout, ou encore seulement le blanc.
Le principal problème c'est que ça contient des fils. L'assaisonnement n'est pas évident non plus. Je n'ai pas trouvé de solution qui me plaise.

• Finalement, j'ai retenu la cuisson à la vapeur. Version pure et naturelle. Très bon mais
à relever impérativement car c'est assez fade. (Avec quoi.? Voir ci-dessous.)
Et pour
couper les poireaux en rondelles (ce qui évite aux convives d'avoir à jouer du couteau pour échapper au côté filandreux), faut-il le faire avant la cuisson ou après.? J'ai trouvé ça plus facile et mieux avant.: les rondelles restent intactes, alors que si on coupe le poireau cuit, même avec un très bon couteau il s'écrase et part en vrille.



Ci-dessous, il y a du bon (couper en biais est joli) et du moins bon (j'aurais dû couper les rondelles avant la cuisson, car après, en les coupant, je les ai assez amochées et n'ai pu en fait garder que le coeur, qui était resté intact)
.:





LES COQUILLES SAINT-JACQUES


Je n'ai pas trouvé de coquilles Saint-Jacques fraîches et belles alors j'ai choisi mes "habituelles" noix sans corail du Canada chez Picard (je les ai décrites en détail à propos du carpaccio).

Elles sont chères mais pour une petite entrée comme celle que j'ai photographiée, deux noix suffisent, coupées en 3 ou en 4 dans l'épaisseur.
Ça fait 6 ou 7
.millefeuilles avec un paquet de 400.g (13,90.€ le paquet).

Pourquoi j'ai finalement décidé de faire un millefeuille
.? A cause de la forme des noix. Regardez.:



Certaines sont parfaites pour être poêlées (elles sont larges et pas trop épaisses, à droite), d'autres ne peuvent quasiment pas l'être (celles de gauche, car elles sont trop hautes et étroites et ne tiendraient pas de façon stable dans la poêle, et qu'en plus la surface serait trop cuite le temps que l'intérieur soit bien chaud).

Dans les deux cas, il faut penser à enlever le nerf
.:



Mais ensuite on utilise deux modes de préparation différents, en fonction de leur forme.

• Premier essai
.: quadrillées sur le dessus (je n'avais jamais essayé, ça me plaît beaucoup) et passées à la poêle.

– On quadrille avec un couteau très affûté
.:



– Et voilà, prêt à passer à l'assaisonnement
.!
(Pour la composition détaillée de l'assaisonnement, voyez plus bas.)
On assaisonne des deux côtés
.:



– On poêle des deux côtés à feu pas trop vif, dans un peu de beurre, et on finit la cuisson hors du feu sous un couvercle. Résultat
.:



Mmmmm.... et c'est incroyablement moelleux à l'intérieur
.:




• Second essai
.: découpées en tranches qu'on fera dorer à la poêle d'un seul côté pour les monter en millefeuille. C'est finalement la présentation que j'ai retenue car je la trouve jolie et très savoureuse, tout en étant d'une texture très tendre et intéressante.

– On découpe
.:



– On assaisonne (d'un seul côté et avec légèreté, sinon à l'arrivée le goût sera trop accentué)
.:



– On fait fondre le beurre, quand il mousse on met les tranches à cuire du côté assaisonné et on n'y touche plus jusqu'à ce qu'on voie les bords dorer
.:



On retire et on pose sur une assiette, côté doré vers le haut
.:



Puis on empile
.:



… en allant aussi haut qu'on veut (6 ou 7
.tranches me paraissant être l'optimum, du point de vue de la commodité du service et de la dégustation). Là, j'ai un poil exagéré.:



L'intérieur est tendre, subtil, très goûteux. L'assaisonnement est parfait.




LES ASSAISONNEMENTS


— Assaisonnement des coquilles Saint-Jacques
.: je les ai saupoudrées avant la cuisson d'un mélange que j'emploie pour tous les poissons à la poêle.
J'assaisonne puis je pose dans la poêle à feu pas trop vif. Cuisson à l'huile d'olive pour les poissons, au beurre pour les coquilles Saint-Jacques. Dès que c'est saisi, je retire du feu et je mets un couvercle pendant quelques instants pour que la chaleur ait le temps de se diffuser à cœur mais sans vraiment cuire (un peu le même principe que ce que font les chefs en poêlant puis en terminant la cuisson au four).
J'aime le poisson à peine cuit, et bien relevé mais pas forcément très salé. À force de poissons dont l'assaisonnement (à base de sel) ne me plaisait pas, j'ai compris ce qui manquait au sel
.: le goût de poisson. J'ai donc récupéré un moulin de cette excellente marque de condiments dont on parlait récemment avec Cyril. Il y restait un peu de champignons déshydratés, et j'y ai ajouté tout ce que vous voyez ci-dessous, pour obtenir ce que vous voyez dans le petit bol blanc.:





Puis on remet ce mélange dans le moulin, on visse
.:



… et c'est prêt à l'emploi
.:




— Délicieuse avec les poireaux
.: la rouille (cette sorte de mayonnaise à l'ail et aux épices qu'on sert aux touristes avec la bouillabaisse marseillaise.! Mmmm...). C'est Jacques, en digne fils du Sud, qui me l'a suggérée.: il n'aime pas beaucoup les poireaux et m'a demandé de mixer les poireaux avec de la rouille. "Fais donc une "poirouille".!" m'a-t-il dit.
Ce que j'ai fait, et qui donne un condiment meilleur que prévu, plus doux que la rouille, et plus respectueux de la saveur fine de la coquille St-Jacques. Mais j'ai éliminé la "poirouille" de l'assiette finale à cause de sa couleur... burp… moins attirante dans l'assiette que dans le mixeur.



Un de mes essais intermédiaires, avec poireaux en "colonnes de Buren" et "Poirouille de Jacques" (à gauche). Mmmm, bof bof appétissant, ces rivières boueuses de poirouille et rouille. Mais c'était bon, je le reconnais
.:



La "poirouille" était super avec les coquilles St-Jacques, et la rouille, super avec les poireaux.



J'ai conservé l'excellente idée de la rouille, et utilisé par commodité une rouille du commerce
.: tout à fait bonne et bien relevée.



Composition de cette rouille
.: huile de tournesol (50.%), eau, moutarde, jaune d'œuf, lait écrémé en poudre, sel, ail, arôme naturel, épices dont safran, amidon, épaississant (gomme de xanthane et de guar), jus de citron.


ÉLABORATION DE LA RECETTE FINALE


Maintenant qu'on sait quoi faire, on y va
.!

Et voilà :



Ce n'est qu'après avoir mis la rouille que je me suis rendu compte qu'elle évoquait le corail des coquilles St-Jacques.
J'aurais pu m'appliquer davantage pour faire un beau contour plus net et plus arrondi, mais là j'avais ma dose. Après une certaine quantités d'efforts parfois je ne peux plus avancer, pire qu'un âne
.: incapable de consacrer même une seconde de plus à améliorer le petit détail qui change tout. Tant pis, ça fait plus artisanal. ;-)

Allez, quelques photos et je me tais
.!











Je vous quitte... J'ai faim
.!


Comme vous le savez sans doute, cette première édition du Blog Appétit était parrainée par Michel Portos, chef étoilé du Relais et Châteaux Hauterives Saint James à Bouliac, près de Bordeaux.

Michel Portos a fait un certain nombre de commentaires sur les recettes publiées le 8 mars dernier. Il y passe en revue les différentes façons de cuisiner les poireaux et les coquilles St-Jacques, et donne de précieux conseils sur les erreurs à éviter et les principes et techniques de préparation qui font une recette réussie.
Il a fait une critique et une suggestion sur la cuisson de mon millefeuille, mais aussi plusieurs remarques sur les autres recettes qui m'ont vraiment fait apprendre des choses. Cours de gastronomie gratuit
.! :-)

Ça m'a convaincue. La cuisson était à améliorer. J'ai donc refait et incomparablement savouré un millefeuille de coquilles St-Jacques selon les observations de Michel Portos. Si vous allez le voir, vous devinerez facilement que c'était... divin, absolument. On devrait toujours avoir un grand chef sur l'épaule quand on fait la cuisine.


Avec quel vin déguster ce plat.?

Patrick Chazallet a conseillé un vin pour accompagner chaque recette publiée lors de cette première édition du Blog Appétit (ce qui vous donne une trentaine d'accords possibles, tout de même
.!)

Pour ce millefeuille aux poireaux et à la rouille, il a suggéré un "Coteaux d'Aix blanc 2000 Tuilière Vieille".

Je vais vous en faire un billet, évidemment. ;-)



Retour à la page d'accueil




Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

AMAZING ! par Requia le Mardi 08/03/2005 à 14:02

Vraiment ca valait le coup d'attendre un peu car c'est tout simplement génial : les idées, les explications, la presentation, la palette de couleur. Tout est PARFAIT ! Bravo !


recette blogappétit par Ségolène le Mardi 08/03/2005 à 14:05

Sympa la recette.

J'aime bien les détails de l'élaboration de la recette et les commentaires pleins d'humour. C'est vrai que parfois on fait des tests curieux ou peu appétissants mais délicieux, pour les photographier.... C'est pas esthétique. Mais bon , la cuisine ça se mange avant tout, non!


Belle recette par Cyril Z. le Mardi 08/03/2005 à 14:11

Bravo Caroline, encore une belle recette qui fait rêver. J'adôôôooore l'association des couleurs et des textures.

Mais j'ai clairement l'impression que ton régime te monte déjà au cerveau : utiliser un moulin "Magic Mushrooms" pour ton mélange, bel exemple pour la jeunesse... Ca se fume aussi ?


par Mijo le Mardi 08/03/2005 à 14:21

C'est amusant à suivre comme reportage et ce final : Aïe aïe aïe.
J'avais enfin réussi à calmer mon estomac à force de lire et de voir de magnifiques recette depuis ce matin. Et voilà que tu me mets l'estocade finale et fatale avec tes dernières photos. Les gros plans sont magnifiques.
Félicitations. Merci.


Merci ! par Caroline le Mardi 08/03/2005 à 14:26

Merci pour vos commentaires, c'est cool ! Moi je suis en pleine tournée des recettes qui ont été postées, je me régale…
Grâce à vous j'ai réalisé en venant vous lire que j'avais oublié de mettre une photo principale en illustration, v'là c'est fait !
A+++ je continue ma petite tournée.... Quel plaisir ce truc, je n'en reviens pas.
Franchement merci d'avoir eu l'idée, je n'imagine plus la vie sans Blog Appétit ! ;-)))


par Andre le Mardi 08/03/2005 à 14:30

C'est vrai que nous avons attendu un peu, mais cela valait le coup d'attendre, pour toute la génèse de la recette, et les photos superbes !!!
J'ai beaucoup apprécié le quadrillé, et j'ai remarqué aussi que tu ne montais pas à l'arbre, mais que tu reconstituais presque un tronc d'arbre avec les rondelles de St-Jacques ;-))


par elmaya le Mardi 08/03/2005 à 15:54

Ma-gni-fi-que !!!

Jusque-là, j'arrivais à peu près à résister à l'envie de tester toutes ces recettes (je me demande bien pourquoi je résistais, d'ailleurs ? Des poireaux et des coquilles Saint-Jacques, ça n'a jamais fait de mal à personne !!!), mais là, je craque !!!

La question étant : est-ce que j'ai la patience d'attendre "le jour du poissonnier" ou est-ce que je file chez Picard sur l'heure ... ;-)


Impressionnant!!! par Perrine le Mardi 08/03/2005 à 18:00

J'arrive après la bataille, tous les commentaires disant déjà ce que j'ai pensé en lisant ton post. Bravo!!! Ca me donne envie de faire mieux la prochaine fois, d'être plus inventive.... J'ai du pain sur la planche ;)


par Estelle le Mardi 08/03/2005 à 20:33

Ouah, Caroline, t'es geniale ! Je ne mange pas de fruits de mer mais je sais apprecier les belles choses ! J'adore l'idee de ton mille-feuilles (tu dois bien aimer ca, deja que tu en avais fait avec les pommes de terre), c'est super original et tellement beau ! Bravo, bravo, bravo !


par pascale le Mardi 08/03/2005 à 23:02

Bravo Caroline,

J'adore ton approche avec le partage de tes expériences et toutes les phoos qui accompagnent. C'est très orginal et ton plat a l'air succulent.


Peuchère, qu'il est Bô ce Mille-feuille !!! par Casseroles2Nawal le Mardi 08/03/2005 à 23:04

Dire que j'ai failli passer à côté de cette recette formidable et haute en couleurs (elle n y était pas lors de ma visite, matinale il est vrai !)

Tu m'épates ! Et alors le "coup" de la rouille, pardon de la poirouille... trop fort.

Chapeau bas M'dame. Nawal ! 


C'est quelque chose... par jp le Mercredi 09/03/2005 à 10:37

Quel travail. En plus c'est beau et on est pas obligé de manger le poireau... Si tu m'invite j'accepte.


miam :) par Delphine le Jeudi 10/03/2005 à 10:40

Oh la la, c'est incroyable de faire des photos qui donnent aussi faim...


par Caroline le Jeudi 10/03/2005 à 13:21

Merci de vos commentaires !
J'avoue que je me suis demandé si les poireaux de supermarché que j'ai achetés sont comparables à un bon vrai poireau de potager…
Et mon petit doigt me dit : pas question de lui faire manger du poireau de supermarché, au jp ! ;-)))  


Re: par Patrick le Jeudi 10/03/2005 à 14:53

Caroline,

Quelques principes de base :

1/ il n'y a pas de légumes, ni de fruits en grande distribution ;

2/ il n'y a pas de viande en grande distribution ;

3/ le mardi, et dans certains magasins, il y a parfois du poisson ;

4/ il y a souvent des fromages en grande distribution, mais alors plus cher que chez le petit affineur du coin de la rue ;

5/ il y a du Bordeaux et du Champagne en grande distribution, de l'eau aussi et des trucs marronasses et sucrés.

6/ pour la lessive et les tampax, en revanche, on n'a pas trouvé mieux que la GD.


Re: Re: par Caroline le Jeudi 10/03/2005 à 15:37

Patrick, tu me fais trop rigoler. Mais pour le poisson, c'est vrai ? Moi j'avais l'impression qu'il y avait des poissons plus frais le vendredi, en prévision de la grosse fréquentation du week-end. Pourquoi tu dis ça pour le mardi, il y a une raison précise ?


Re: Re: Re: par Patrick le Jeudi 10/03/2005 à 16:11

Le mardi, le stock part de zéro, donc tout est frais.

Le vendredi, il y a plus de choix, donc les nouveautés sont forcément du jour, pour le reste, c'est comme pour le refroidissement du fût du canon : ça dépend.


solution pour les poireaux par xavier le Samedi 04/02/2006 à 11:19

Bonjour,
Avant de mettre mon grain de sel j'ai envie de dire que 1) je me suis régalé à la lecture de cette étonnante aventure culinaire et 2) j'ai régalé mes convives (leurs yeux pétillaient et leurs papilles ont explosées). Mais un truc me turlupinait... cette histoire de poireaux qui ne se laissent pas accomoder. J'ai trouvé je crois une solution pour le blanc et le vert. Un flanc de blanc surmonté d'un soufflé de vert... Je précise que j'ai un peu improvisé donc pour ce qui est des proportions .... enfin ce n'est qu'un flan, il suffit sans doute de chercher une recette de flan au légumes.  
blancs de poireaux
- beurre - eau - oeufs - crème fraîche - ail - oignon - sel, poivre, muscade
vert
de poireaux - beurre - eau - blanc d'oeuf - ail - sel, poivre, muscade

Blanc
Emincer les poireaux, faire revenir doucement au beurre + eau + ail + oignon, mouliner, passer au chinois
Battre les oeufs avec la crème et ajouter les poireaux + sel, poivre, muscade.
Mettre le tout dans des ramequins beurrés

Vert  
Emincer le vert de poireaux et faire revenir doucement au beurre + ail sans les faire noircir
Broyer le vert auquel on a ajouté la crème et un peu d'eau (pour le côté diététique)
Assaisonner : sel, poivre, muscade
Battre les blancs en neige et incorporer. Déposer une grosse cuillère de vert sur les flans

Faire cuire au bain-marie au four à 100°C 40 minutes
Décoration ciboulette par exemple

J'ai pris une photo pour ceux qui voudraient.
Mince contribution mais cela permet d'aboutir le plat... je pense.


Re: solution pour les poireaux par Caroline le Samedi 04/02/2006 à 11:45

Aaah super idée Xavier ! Ça me paraît assez génial comme assemblage de textures. Et de goûts aussi.

Tu nous mettrais la photo ?
(Avec Explorer, il faut maîtriser le langage html pour ça, mais sous Firefox tu as une barre d'édition de texte qui te permet de faire ça très facilement : tu cliques sur le petit cadre bleu-vert où on distingue vaguement une montagne et tu n'as plus qu'à sélectionner le fichier de ton disque dur pour que la photo s'incorpore automatiquement.)

J'essaierai en tout cas, ça me plaît bien ton idée !


la quête de l'inédit ... par mimi le Jeudi 27/11/2008 à 18:01

Tout trouvé le menu de fin d'année !  parfaite la recette !... fallait y penser ! ... .Déjà testé les coquilles saint Jacques en éventail ,  sa-vou-reuses !    me contenterai d'adapter le jour "j" , le plaidoyer vaut garantie ! 
Édifiant le régime crudités : en plus de l'amincissement , un teint lumineux qui fait des envieuses  .Je cède de bonne grâce, la méthode  éprouvée , d'une attachante Caroline .


Amicalement ,mimi .



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.