S'identifier - S'inscrire - Contact

Minceur + Forme


Boîte à astuces


Apéritif


Cuisine de fête


Oeuf


Pomme de terre


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Inspiration "puttanesca"... pour émoustiller thon blanc et poivron rouge

Les doux ingrédients du 5e Blog Appétit cherchent compagnie de caractère !

Par Caroline • Mardi 18/10/2005  • Lu 46744 fois • Version imprimable

thon, mozzarella et poivron à la puttanesca

Thèmes cliquables : - - - -

C'est une recette que j'ai inventée. Autant dire qu'elle a sûrement été inventée par quelques milliers (millions.?) de personnes avant moi mais que voulez-vous, c'est la loi de l'humanité dans tous les domaines. Cela n'empêche que je me rengorge de l'avoir "créée"... d'autant que même en la sacquant, je lui mets
 la note de 22,5/20.

Je vous fais ça dans l'ordre. Si vous êtes pressé, balayez les photos en vitesse, ça suffira à vous donner une idée.


PRÉPARATION DU THON


La base de ma recette est un thon surgelé. Je sais que ça fait brailler certains mais pour moi c'est un principe de base
.: jamais de poisson cru ou mi-cuit qui n'ait été préalablement surgelé.

C'est plus chic d'acheter son poisson frais, certes, mais se retrouver aux urgences l'estomac perforé par des vers (pas sûre qu'il y en ait dans le thon, mais à tout hasard...) c'est déjà moins chic.

Ce thon vient de chez Picard (10,50
.€ les 600.g).



J'aurais préféré le même poids dans un autre format.: un long et épais morceau de filet, comme un rôti, mais apparemment ça n'existe pas en surgelé.

N'ayant que des tranches, je vais faire autre chose que ce que je voulais, aucune importance. (Et après avoir goûté, je vous dis tout de suite que vous n'avez pas perdu au change
.!)

Je trempe les sachets dans l'eau tiède pour les faire décongeler. Attention, de l'eau juste tiède, à renouveler plusieurs fois
.: si l'eau est trop chaude, le poisson rendra du jus.



Je vais le faire saisir sans le cuire. Il sera cru et tiède à l'intérieur, à peine grillé en surface.

Un peu d'huile d'olive dessus
.:



... et un peu de sauce de soja, puis je les badigeonne bien en les retournant
.:



OK pour le thon. Je vais le laisser mariner une ou deux heures, pendant ce temps je m'occupe des poivrons.



PRÉPARATION DES POIVRONS.: LA MÉTHODE IDÉALE, ENFIN.!

Dans cette recette, les tranches de poivron viendront s'intercaler entre les tranches de thon. Je les veux bien rouges (sans traces noires de grillé, voire de brûlé) et bien tendres (surtout pas crues à coeur).

J'ai essayé toutes les méthodes possibles pour les éplucher... les ennuyeuses, les salissantes, les propres, les rapides et les longues.

J'ai enfin trouvé la méthode idéale :

— ... qui rend le poivron tendre (il ne faut pas expédier ça en 12
.minutes sous un grill diabolique) et goûteux (il faut qu'il cuise sous le grill, et non pas commme je le disais dans la recette des poivrons marinés de Gilles, enfermé dans un papier alu. La chaleur du grill doit taper directement sur le poivron sinon il est fade),

— ... qui évite les accidents de grill et les imperfections de texture (poivrons brûlés à travers la peau, peau mal saisie, inégalités de consistance de chair),

— ... qui ne demande ni vaisselle fastidieuse ni longue station debout devant le grill du four.


Vous tapissez un moule à rebords avec du papier alu et vous enfournez vos poivrons
.:



Mais voici la ruse.: au lieu de le mettre juste sous le gril, vous l'enfournez vers le bas de votre four. Puis vous mettez votre grill à chauffer normalement. Ainsi, le four lui-même est chaud (grâce à quoi le poivron cuira à coeur) et le grill est suffisamment éloigné des poivrons pour que le "brûlage" de la peau soit lent et maîtrisé.



Ça prend bien 45-50
.minutes en les retournant 3 ou 4 fois mais ce n'est pas ennuyeux.: c'est l'odeur échappée du four qui vous sonne lorsqu'il est temps de les retourner.

Pas besoin de minuteur, pas besoin de surveillance. Quand l'odeur devient forte, c'est bien
.: c'est le bon moment. Vous n'arrivez pas à chaque fois trop tard, comme c'est le cas quand on enfourne juste sous le grill.



Ils sont parfaits. Juste le degré de "brûlage" qui assure la saveur optimale
.:



Je me borne à les recouvrir d'une feuille de papier alu et je les laisse reposer 45
.minutes, ou même plus, jusqu'à ce qu'ils soient juste tièdes.:



Ils seront alors incroyablement faciles à peler
.:



... Et j'ai exactement le résultat que je voulais
.:



Il ne me reste plus qu'à replier le papier alu contenant les déchets, à verser le jus dans l'évier et à balancer le papier alu à la poubelle. Pas de grille noircie ou de jus brûlé partout
.: il suffira de rincer le plat à four.





LA SAUCE D'INSPIRATION "PUTTANESCA"

Elle va "déménager".! C'est en cela qu'elle est inspirée de la sauce puttanesca. Mais si elle en est proche, elle ne contient pas tout à fait les mêmes ingrédients.

La sauce puttanesca est composée d'anchois chauffés et désintégrés dans de l'huile d'olive (différence avec notre sauce d'aujourd'hui, qu'on ne chauffe pas), auxquels on ajoute de l'ail, du persil, du poivre rouge, des câpres, des olives et du parmesan. C'est avec les effluves de cette sauce parfumée que les filles galantes de Naples attiraient le chaland. Mais lui laissaient-elles effectivement goûter leur sauce avant de repartir rhabillé, ça je n'en sais rien !

Cette sauce-ci — qu'on se contentera d'appeler bella ragazza ;-) — ne contiendra ni anchois, ni ail ni parmesan.
L'ail sera remplacé par de l'oignon frais haché et rincé (sinon c'est trop fort à mon goût — mais pas blanchi, sinon ça devient fade).

Ingrédients :

— 1 bonne cuil. à café de moutarde
,
— 1 petite
cuil. à soupe de vinaigre balsamique,
sel, poivre
,
1,5 cuil. à soupe de câpres surfines,
— 2
cuil. à soupe d'olives noires,
— 1 cuil. à soupe de chair de tomate,
— 2 bonnes cuil. à soupe de poivron cuit et pelé coupé en dés,
basilic frais ciselé,
oignons frais hachés et rincés sous l'eau froide,
piment rouge (d'Espelette par exemple) haché.

On réunit les choses.:

 

Le piment appartient à Camille. Je l'ai prélevé dans le pot que je lui ai acheté au marché. (J'espère qu'ils sont comestibles
.!)

Moutarde, vinaigre, sel et poivre dans un saladier.:



J'ajoute les câpres. Elles sont délicieuses, d'une grande finesse. Trop de gens n'aiment pas cela parce qu'ils n'ont goûté que de grosses câpres aigres et molles, c'est dommage.:



Je hache deux oignons frais dans un mini-mixeur et je les rince à l'eau froide.:



On va mettre pas mal de basilic.:



Et même encore plus. J'ai doublé la quantité après avoir enlevé les tiges
.:



Le basilic est ciselé et je l'ai ajouté au reste.

Maintenant, je hache très finement au couteau le piment. Il n'est pas ultra fort mais après cela, le bout de mes doigts m'a terriblement chauffé pendant plus de deux heures.





Je hache grossièrement les olives noires.:





J'ajoute un fond de boîte de chair de tomate (parce que j'en avais là) et une bonne quantité d'huile d'olive, jusqu'à ce que ça recouvre le tout.:



En voyant la masse de poivrons qui m'attendent pour l'étape finale, je me dis "tiens, mettons-en donc un peu dans la sauce".:



J'en ai mis 3.lambeaux, donc les trois quarts d'un poivron. C'est très bien, ça "arrondit les contours" parce que la texture est douce et ça donne de la couleur.:



Voilà :



On touille un peu.?

Puis je goûte. Absolument divin. Vraiment très relevé et très très soyeux dans la bouche. C'est assez extatique comme mélange de sensations.





RAPIDE PASSAGE DU THON SUR LE GRIL

Ça c'est hyper rapide.
On touche à la fin de la recette. Dans cinq minutes, on est à table
.!

Je prends une vieille poêle gril que j'ai retrouvée au fond d'un placard l'autre jour. Je la fais chauffer sur ma plaque.:



J'ai laissé le thon 30
.secondes de chaque côté.

Résultat pas très beau parce que le gril ne devait pas être assez brûlant : j'ai eu du mal à décoller le thon quand je l'ai jugé assez saisi, les marques du gril sont quasi invisibles, il y a un ou deux "pâtés" de doré à la surface. Mais bon...



Je sais, c'est quasiment cru, et c'est exactement ce que je voulais. Je ne supporte pas le thon cuit, le thon sec, bref, en soi, je ne raffole pas du thon, sauf quand il est comme ça
.:





UN TROISIÈME INGRÉDIENT À L'APPEL !

Je raffole de sauces relevées sur des produits un peu spongieux et assez fades.

Avec le poivron et le thon, cette sauce ira bien. De là à assurer qu'elle ira parfaitement
... il y a un grand pas.

Je sens qu'il manque un troisième ingrédient pour équilibrer, un
ingrédient "tampon", qui remplisse un peu l'office du riz dans les recettes asiatiques par exemple. Il faudrait quelque chose de plutôt neutre et qui soit moelleux, un peu absorbant. Mais quoi.?

J'ai trouvé tout de suite. Excellent choix d'ailleurs, sans me vanter
.: de la mozzarella.

Je la coupe en tranches
.:




FINITION ET DÉGUSTATION


• On intercale thon, poivrons, mozzarella
.:



Les tranches de thon pourraient être légèrement plus fines, peut-être ?

Pfff... ça,
je ne sais pas ! Moi j'ai choisi de faire confortable, et ça m'a archi séduite, exactement comme cela.:



• On mélange légèrement la sauce en attrapant ce qui se trouve au fond
.:



On se fait languir juste le temps d'une petite photo.:



Bon, la présentation c'est bien, la dégustation c'est mieux.

Je prends des trois ingrédients, l'équilibre de la bouchée est bien entendu capital pour la satisfaction gourmande.:



Je dépose de la sauce par-dessus.:



(J'ai rajouté encore un peu de sauce avant d'ouvrir la bouche et c'était.... pffff, il n'y a pas de mots
.!)


Pour une entrée légère, on peut très bien le servir comme ça, dans une petite assiette :



... en l'entourant d'un petit peu de sauce
.:
(Je ne sais pas où j'ai été pêcher ces couleurs sur la photo, c'est peut-être parce que la cuisine était écrasée de soleil.)



Avouez que pour vous mettre en appétit, il y a pire.:



Je voudrais juste vous montrer celle-ci pour les câpres. Je me désole de tous ces réfractaires qui se privent d'un si habile "releveur" de sauce (dans une sauce moutarde, oeufs durs, échalote, persil et huile d'olive, c'est vraiment bien aussi. Plus subtil que du vinaigre.)



Franchement, c'est si joli et si bon.! Sans la délicate aigreur des câpres, cette sauce ne serait que l'ombre d'elle-même...


... et sans les olives aussi. Tellement délicieux que j'en ai remis un peu.



... et sans tous les autres ingrédients aussi décidément, ce plat ne serait rien !

Il est rare que je me le dise à ce point : dans cette recette rien ne manque et rien n'est en trop. Je n'aurais même pas eu envie d'un bon pain frais et croustillant pour accompagner ces bouchées car elles constituaient
à elles seules un cocktail de saveurs complet et parfait.

Merci au Blog Appétit, car sans ce fameux prétexte, jamais je ne me serais donné la peine d'aller chercher du thon chez Picard
... et jamais je n'aurais cherché à m'inventer une aussi délicieuse alliance de produits.
Le thon était très tendre — étonnamment, même —, cela mérite d'être dit.

Jacques et Camille ont beaucoup aimé (euh, pour être franche, Camille a dit "oh j'aime pas ça, et pis ça non plus, oh là là beurk, ah non pitié je veux pas de cette sauce"... mais faut-il toujours assurer une publicité aux moindres dires des enfants ?)

J'en referai pour mes invités. C'est vrai que c'est plutôt un plat pour adulte ou pour palais averti... Mais alors, je vous le garantis, un plat qui n'est pas avare sur le plaisir donné.!



Retour à la page d'accueil




Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

Magnifique ! par Elvira le Mardi 18/10/2005 à 13:52

Sueprbe, sublime et tout ça. Par contre, en portugais, le nom du plat... ça prête à rire!


Vers perforeurs par Anaik le Mardi 18/10/2005 à 13:53

Bonjour Caroline et merci infiniment pour ce blog épatant.
Je prends les filets de thon Picard pour certaines recettes ou en dépannage, mais franchement, sans snobisme, je trouve le thon cru meilleur quand il est acheté frais (notamment pour les sashimis, car on goûte vraiment le produit "brut"). Pour tuer les vers perforeurs d'estomac, je le mets au moins 3 heures au congélateur, ce qui a par ailleurs l'avantage d'en faciliter la découpe. Certains congélateurs ont une touche qui permet de faire descendre la température très bas, d'un coup, ce qui préserve toute la saveur de l'aliment frais. Mais dans ce cas, il faut vraiment avoir confiance en son poissonnier !
Ta recette est alléchante et vive Picard !


par babelle le Mardi 18/10/2005 à 14:18

salut,

j'avais pourtant entendu dire que le froid ne tuait pas ce vers alors qu'en est il vraiment?

ta recette à l'air divine, je m'empresse d'en acheter les ingrédients!

isa


par Cat le Mardi 18/10/2005 à 14:33

OUF!!!! je suis bouche bée....quelles photos magnifiques, j'ai envie de mordre l'écran. Vous vous êtes certainement régalé.


par Mijo le Mardi 18/10/2005 à 15:10

C'est très beau Caroline.

On t'imagine entrain de t'éclater dans ta cuisine.


par Choupette le Mardi 18/10/2005 à 15:51

Ta recette est vraiment superbe sans parler des photos ! Je vais la faire car vraiment c'est tout ce que j'aime !


par Mercotte le Mardi 18/10/2005 à 16:18

Comme d'habitude, en un peu plus sérieuse quand même, à part le nom de la sauce , je te trouve bien sage aujourd'hui ! mais bon, tu es pardonnée car ta recette est extra et ta putta.... je ne  sais quoi de sauce absolument tentante ! Moi aussi j'aime , les vraies câpres, les bonnes olives,[ petit aparté :  au fait ne t'ais-je pas déjà dit que chez Monoprix , il existe des olives de Nice , les petites , dénoyautées, c'est là tout le bonheur, qui sont très gouteuses , fin de l'aparté], et je fais comme toi pour griller les poivrons, pas direct sous le grill et c'est super ! mais il y a une chose dont je suis sûre , tu l'as vraiment inventée ta recette car thon et mozzarella, pour moi c'est du jamais vu ! bravooooooooooooooooooo


par Casseroles2Nawal le Mardi 18/10/2005 à 16:35

"Puttanesca" aidant, le moins que l'on puisse dire c'est que cela émoustille ...


Quel est donc ce vers de thon si terrible? par fleur de sel le Mardi 18/10/2005 à 17:35

Il perfore dans quels pays? Chez les femmes ou chez les hommes? En trois générations de ma famille, il ne nous a pas encore été présenté. Mais sinon, bravo pour la recette.


Re: Quel est donc ce vers de thon si terrible? par Caroline le Mardi 18/10/2005 à 18:24

Hello Fleur de sel,

C'est un peu partout, mais ici aussi ! Je ne saurais être plus précise que le site Médecine et Santé :
 

Anisakiase ou maladie du ver du hareng :

Infestation par ingestion de poisson cru ou peu cuit, parasité par l'Anisakis.
les poissons en cause sont les poissons à chair blanche des mers froides (hareng, maquereau, morue, thon, merlan, lieu, saumon)
Quelques heures après une ingestion de poisson (cru, mariné ou fumé), apparaissent des douleurs épigastriques intenses à type de crampes avec parfois, nausées, vomissements, diarrhée.
Alors bof bof... surtout pour du thon, qui n'est pas ma passion, je trouve que ça ne vaut pas la peine. ;-)


Re: Re: Quel est donc ce vers de thon si terrible? par Bobalamer le Mardi 01/11/2005 à 11:25



Cher Caroline d'abord merci pour ton magnifique blog.
J'ai moi aussi une passion pour le thon et le poisson Picard (as tu essayé leur flétan ? c'est un régal !).
Ceci dit je trouve quand même que leur thon n'est pas génial. Si j'en crois les différentes informations que j'ai glané ici et la (et peut être mal comprises) Le thon que picard nous sert est du germon donc du thon blanc péché en atlantique.
Je ne dit pas que ce soit mauvais, mais par rapport à un thon rouge venu de méditerrané cela n'a strictement rien a voire surtout si tu l'aimes cru comme dans les sushis !
Ce dernier est d'ailleurs victime de son succès il semblerai que la mode des restos japonais partout dans le monde en fasse une espèce surexploitée...
Maintenant,  je spécule: Thon rouge, méditerranée, il me semble que ce ne soit pas une victime potentielle du vers du hareng qui s'attaquerai plutôt au poissons à chaire blanche des mers froides.

Si quelqu'un pouvais nous en dire plus sur le sujet je lui en serai grandement reconnaissant.





Grandiose! par Clipoye le Mardi 18/10/2005 à 17:49

Je suis vraiment admirative devant une telle recette, et cette présentation!!!
Un très grand bravo!!


Génial ! par Hélène le Mardi 18/10/2005 à 18:33

Moi qui ai justement des tas de poivrons qui attendent dans mon frigo, je sais enfin ce que je vais en faire ! Mille mercis Caroline, tu me sauves !


Merci beaucoup... par Caroline le Mardi 18/10/2005 à 19:00

... de vos commentaires ! J'en profite pour vous dire que le thon est vraiment bien dans cette recette, mieux que ce que je pensais en fait.

J'ai voulu me faire un truc meilleur tout à l'heure (= plus à mon goût) en remplaçant le thon par de l'avocat. Pour la couleur, c'était super :



Mais tellement gras, pfouh ! Malgré la sauce toujours aussi bien relevée (cette fois l'huile de la sauce était vraiment en trop), j'ai dû ajouter du jambon pour pouvoir finir. Et encore...

Problème de texture trop grasse de l'avocat, pas doucement rêche du thon. Ça m'a appris à critiquer le thon, bien fait pour moi. Cher Thon, pardon !

Mercotte merci, je chercherai ces petites olives chez Monoprix la prochaine fois. J'y ai déjà vu des petites olives de Nice mais je ne me souviens plus en avoir vu des dénoyautées. Or ça en effet, ce serait génial !


par Patrick le Mardi 18/10/2005 à 19:01

Accord vin : un vin de glace, évidemment !


Re: par Caroline le Mardi 18/10/2005 à 19:05

Bravo, maître, pour ce bel accord. Pour une fois que tu sais être sérieux... ;-)


par Michèle le Mardi 18/10/2005 à 19:09

Superbe ! En plus, cette sauce ... (soupir)


par zaza le Mardi 18/10/2005 à 19:59

Heeeuuuu....
Je me suis surprise a ouvrir la bouche pour manger cette jolie bouchée que tu nous tend...
Ca s'arrange pas chez moi...
Zaza


Re: par frederique le Mardi 18/10/2005 à 20:46

ha oui moi aussi au fur et à mesure de la lecture de ton billet ,je pensais bien qu'une petite bouchée allait venir directement dans ma bouche....je suis décue ....mais pas de ta recette qui m'a l'air bien goûteuse !


par Emilie le Mardi 18/10/2005 à 21:43

J'ai lu jusqu'à la fin avec la bouche ouverte devant tant de créativité ! J'ai moi aussi cru qu'un morceau allait tomber dans ma bouche  ! Bravo pour cette belle recette


par Requia le Mardi 18/10/2005 à 23:26

Tout ca m'a l'air delicieux .... Je connaissais la sauce puttanesca pour accompagner les pates, mais la c'est encore mieux. Un repas de fete !
Et ces photos ... que dire ... BRAVO ! 


par Vanessa le Mercredi 19/10/2005 à 10:32

Je ne me piquerai pas d'être originale, ta recette a l'air époustouflante !!


à propos des poivrons par wooden spoon le Mercredi 19/10/2005 à 11:29

Je trouve pas mal cette façon de préparer des poivrons mais comme c'est un peu long tout de même, je me demandais s'il y avait moyen de les conserver longtemps pour pouvoir en préparer pas mal d'un coup... (pour faire une p'tite réserve en cas d'envie subite!). 
Peut-être que la recette des poivrons marinés de Gilles est plus appropriée? mais dans ce cas, combien de temps je peux les garder?

ce site est vraiment super sympa, avec des trucs & idées géniaux (par exemple le couteau à tomates que je me suis empressée d'acheter!)  


Re: à propos des poivrons par fork alu le Mercredi 19/10/2005 à 16:46

Hé bé,wooden spoon, je me posai la même question, vu que mes derniers poivrons rouges en terrine, selon Gilles, ont fait des bulles et pis, des fleurs vertes sous l'huile d'olive!!! C'était joli mais pas bon...  Y a t-il un quelqu'un/une qui va nous dire ce qu'il faut faire pour qu'ils se conservent mangeables.


Re: Re: à propos des poivrons par Caroline le Mercredi 19/10/2005 à 17:16

Pour la durée de conservation des poivrons dans l'huile, a priori, s'ils sont bien immergés, c'est OK pendant quelques jours.

Je ne les ai jamais gardés plus de 4 ou 5 jours mais de toute façon, même sans aller jusqu'aux bulles et aux fleurs vertes (!!! comment as-tu fait, fork alu ? j'aurais aimé voir ça), je les trouve idéalement bons pendant trois jours, après quoi ils prennent trop le goût des trucs qu'on met dedans (ail, poivre, etc.) et le basilic se dénature aussi, les saveurs se mélangent et l'ensemble se ramollit, enfin à mon goût les saveurs se mettent à manquer de fraîcheur et de tranchant.

Donc, mes pauvres "wooden spoon" et "fork alu", vos noms vont bien ensemble y compris dans cette mauvaise nouvelle qui s'adresse à tous(tes) les deux : la barrique de 25 litres de poivrons marinés préparés à l'avance pour l'hiver, oubliez ! ;-)
(Encore que... en bocaux stérilisés, peut-être que ça se tente ?)


poivrons par fork alu le Mercredi 19/10/2005 à 17:43

...immergés, immergés ah queu non!! noyés qu'ils étaient! le grand bleu vu par des rouges!
Mais c'est vrai qu'il y avait la semaine qui était passée dessus, d'où peut-être toutes ces naissances. Trop, en fait pour les 3 jours de garde et pas assez pour les déguster. Mais Gilles avait bien dit, pour l'apéritif.....
Côté capres, j'ai fait sévère une fois: je les ai farcies! oeufs mimosas. Juste pour obliger les gens à se parler en se posant des questions comme pour le riz au bleu....mais y'a toujours des réticents à tout!


par Iza le Mercredi 19/10/2005 à 11:49

magnifique, magnifique, comme d'hab !!

biz!


Quel saumon?? par nikitadenbas le Mercredi 19/10/2005 à 18:04

Ayant du shushi en vue, j'avais cherché du saumon.Et du coup, reperé un truc:
. le "saumon argenté pêché dans lePacifique"  chez Picard est un méchant saumon sauvage d'Alaska
  avec un Q.I. de zéro puisqu'il s'est fait pêcher mais seulement de 578k.j en valeur nutritionnelle
. le "saumon de Norvège" (la barbe, j'ai jeté l'emballage, peux pas en dire plus) mais ça disait from Norvège
  et il avait une valeur nutritionnelle de 870 (env.) k.j !!!
Les 4 pavés de saumon argenté/Pacifique sont trés minces, avec une peau, donc peut-être plus appropriés pour la poële et nettement moins gras que son collègue, qui d'ailleurs a un nom à éternuer, l'Oncorhynchus kisutch. Picard, c'est mon Robert!! fork alu


par Carine le Mercredi 19/10/2005 à 22:40

Je voulais simplement dire bravo ! La réalisation est plus qu'alléchante... elle est... bellisssima !

A tester bientôt !


par Sly le Vendredi 21/10/2005 à 13:52

Merci Caroline et encore bravo !

J'ai essayé ta recette, elle est tout simplement divine, je me suis régalée !

Je tiens à te dire que j'ai quand même ajouté une petite pointe d'ail...que j'ai fait préalablement cuire dans du lait pour le rendre un peu plus doux, et franchement c'est super bon, même si après t'as une haleine de phoque, c'est pas grave, moi j'adore ça....et tant pis pour les autres ! :-)

J'ai aussi un peu plus cuit le thon, car je n'aime pas quand c'est cru, je l'ai fait rosé et il s'avère que la chair reste tendre aussi.

Pour les poivrons, la méthode que tu as utilisée est vraiment la meilleure, je la pratique moi-même depuis plusieurs années et c'est vrai que c'est bien mieux comme ça, mais pour ne pas attendre aussi longtemps que toi pour les peler, je les mets chauds dans une casserole avec couvercle et je secoue énergiquement pendant environ 2 à 3 mn, la peau part toute seule...c'est un peu plus rapide mais ça fait de la vaisselle en plus ! snifffff

Merci encore pour cette superbe idée et pour tes photos toujours aussi belles.


froid ou chaud par pH|Re le Dimanche 23/10/2005 à 15:41

Je suis un abruti, donc pas sur de bien comprendre : cela ce sert froid ou chaud. Froid, cela m'atrrangerait, on pourrait le préparer à l'avance.


Re: froid ou chaud par Miam le Dimanche 23/10/2005 à 15:54

Abruti, toi ? Allons donc.
Ça se sert froid, tiède, comme tu le sens (et comme tu le peux : les questions d'heure, de matos et d'organisation on s'en fiche avec cette recette).
De toute façon ce sera exquis du moment que ta sauce est assez relevée (mmm..)...
Bon app' !


par M-Anne le Dimanche 23/10/2005 à 16:59

Je confirme pour les avoir vu de mes yeux, l'existence de ces fameux vers du poisson, notamment sur de la morue, c'est pour cela que le poisson est passé sur une plaque éclairée avant commercialisation.


Plein les yeux ! par André le Mardi 25/10/2005 à 23:25

Quelle belle série de photos ! Il y en a de plus en plus dans tes recettes ;-) pour les beaux yeux de tes lecteurs ;-))


Ton thon par JCP le Samedi 19/11/2005 à 09:55

Chère Caroline,

Encore une fois bravissimo. J'en ai encore appris avec ta façon de peler le poivron, issue comme toujours de scientifiques expérimentations.

Quant à l'ensemble, très appétissante recette! Récit "picaresque".

On n'a jamais entendu parler de ver sous le 38e parallèle. On continue donc de se régaler de poisson frais pêché que l'on consomme toutefois sans une once de rose à l'arête: merlu, sole, daurade, pagre, sar, poisson fourreau argenté (peixe espada), sardines, chinchards et tacauds (délicieux poisson du pauvre apparenté au merlan), au gré des beaux arrivages et des envies.

J'achète ma morue sèche, je la dessale et la congèle.

Continue de nous régaler de ton style si personnel.

Blogamitiés du sud,

JCP


Divinement bon !!!!!!!!!!! par Loïc le Vendredi 09/12/2005 à 23:10

Malheuresement, je ne peux pas tester tes recettes, mais je trouves ton blog divinement super. Bien que je n'ai aucune passion présente pour la cuisine, j'aime rester des heures durant à lire et à regarder tes compositions culinaires.
Seulement, pour avoir bonne conscience, je tenais à te conseiller de ne pas trop tirer sur la ficelle. Trop d'oeufs, d'olives et de mozarella ( oui, j'incrimine la mozarella aussi ), pourraient être dangereux pour ton metabolysme...
Voila, maitenant je peux contiinuer à visionnet ton blog en toute bonne conscience ;)


délicieux! par lory le Mardi 18/07/2006 à 15:44

cette recette est un pur délice! J'adore , tout!!
(dit, tu n'as pas le problème des photos?ou plutot, la limite des photo?Sur o.b, on a pas tellement de place)
Bravo pour cette merveille


Re: délicieux! par Caroline le Mardi 18/07/2006 à 20:03

Hello Lory,
Merci beaucoup, je suis contente que ça te plaise.
Non, pas de problème de place pour les photos, mais cela s'explique très simplement : je suis sur une plateforme de blogs payante (Viabloga).
J'ai choisi au départ une plateforme qui me plaisait par sa philosophie, elle se démarquait clairement de toutes les autres par le discours. Il se trouve qu'à l'expérience, je ne le regrette pas. Il y a une équipe passionnée, une évolution technique permanente, on dispose sans cesse de nouveaux outils et on est en mesure de communiquer toujours plus et mieux. C'est pas une pub, mais je dois dire que je ne regrette pas mon choix initial.


j'essaie bientôt par JEANNE-SOPHIE le Mercredi 16/08/2006 à 22:19

Il faut absolument que j'essaie ta recette de thon mozzarella et sauce olives avant la fin de la semaine. Elle me met l'eau à la bouche. En plus j'adore le poisson cru, c'est tellement fin.
Merci pour ton blog. Depuis que je l'ai découvert, il y a quelques jours, je ne cesse de penser à cuisiner encore et encore.


En un mot: "Merci" par Stéphane le Dimanche 29/07/2007 à 19:27

Je ne suis pas un "chef" et pourtant... Je me suis lancé ce matin dans cette belle aventure... un succes! Encore merci pour cette recette que je ne manquerai pas de reproduire et ainsi corriger mes quelques dérapages (cuisson :\ )...


Quelle belle recette!! par Iris le Lundi 30/07/2007 à 22:08

Bravo Caroline pour cette superbe recette, j'ai très envie de l'essayer aussi!! Je suis certaine que ça sera délicieux.  J'ai une petite suggestion... après avoir épluché les poivrons rôtis, quand c'est possible on peut garder le jus et l'ajouter à la préparation... c'est de l'huile de poivrons, toute gorgée de goût!!  Dommage de la perdre :) 

Bravo pour ton site, j'adore lire le résultat de tes essais, quelle patiente tu as!!  Et quel humour... :)


oooh par nasri le Mardi 10/11/2009 à 23:56

quelle magnifique repas mersi




google vous propose :




Présentation


DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.