S'identifier - S'inscrire - Contact

Minceur et Forme


Cuisine de fête


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Carpaccio de boeuf selon Curtis Stone

Jamais vu un carpaccio pareil !

Par Caroline • Vendredi 28/10/2005 • Version imprimable

Carpaccio de boeuf selon Curtis Stone

Thèmes cliquables : - - - - - - -


Euh, je n'ai plus besoin de vous présenter Curtis Stone, je suppose
?... ;-)



Maintenant que je me suis étendue sur ce passionnant sujet (enfin, étendue... si seulement
!), je reviens à mon sujet initial, celui dont ma bouffée de passion amoureuse m'a un temps détournée : le carpaccio !

Plus exactement, le carpaccio de Curtis.

L'autre jour, un numéro de Surfing the Menu passait sur Cuisine-
TV.
Curtis nous annonce un carpaccio de boeuf.
Oh chouette
! me dis-je.

Et voilà notre dieu grec qui se met, avec sa grâce habituelle, à ficeler un beau morceau de boeuf pour le mettre à fumer (fumage à froid) dans un ustensile dont le récipient inférieur est bourré de trucs parfumés
: copeaux de bois, épices et aromates, etc.
Pas idiot ça, tiens, le fumage à froid.

Je vous remets une photo floue de Curtis. Trop beau ce garçon, mais il faudra que je songe à changer de télévision, je rêve d'un écran plasma (photos carrément "miam-miam" en perspective
! ;-)).



Quelque temps plus tard (je ne sais plus combien exactement), Curtis récupère le filet de boeuf et proclame : "Vous voyez, l'intérieur est toujours parfaitement cru." Effectivement.

Sauf que pour nous le montrer, il a coupé son filet à 4
centimètres du bout.
Je pense aussitôt "gâchis, il va devoir le flanquer à la poubelle ou le passer à la poêle, en tout cas ce morceau est foutu pour le carpaccio
!"

Que nenni.
Car voici la surprise
: monsieur Curtis saisit son épais morceau et le dépose sur une feuille de film alimentaire avant d'étaler une autre feuille par-dessus et d'écraser patiemment le morceau de viande à travers le film.

A la fin, incroyable
! Le diamètre de la viande a triplé, et elle est aussi fine qu'une crêpe. Moi qui n'ai jamais pratiqué que des tranchettes façon timbre-poste en matière de carpaccio, voir cette vaste "crêpe" de viande crue trôner au milieu d'une assiette blanche m'a énormément inspirée, j'ai trouvé ça amusant et appétissant.

Je le fais devant vous, si vous voulez
?

Je suis allée choisir un morceau de filet de boeuf préemballé chez Monoprix...



... mais en commettant hélas trois erreurs
:

1°) rechercher une belle couleur rouge vif plutôt que de traquer le vilain nerf qui traverse éventuellement le milieu du filet,

2°) me jeter sur l'étiquette pour vérifier provenance et date de péremption au lieu d'examiner le grain de la viande elle-même, au lieu de "sentir" cette viande, de la regarder, de la comprendre
... bref, au lieu de la considérer pour ce qu'elle est vraiment,

3°) m'adresser au rayon préemballé alors qu'au rayon "coupe"
j'aurais pu avoir le conseil du boucher.

Trois bêtises bénignes : paf, une sanction exemplaire.
Car une fois coupée (3 ou 4
cm d'épaisseur), voici l'allure qu'avait ma tranche :



Au début, je n'ai pas tout de suite perçu à quel point ça allait gêner les opérations.
(Mais vous le verrez à la fin
: ça gêne !)



J'ai recouvert la viande d'une feuille de film
:



A tout hasard, à titre préliminaire, j'ai un peu tapé dessus avec ma main et j'ai été stupéfaite de voir à quel point la viande se laissait faire
!
Jamais je n'aurais eu l'idée de coller une claque à une viande
pour l'amincir, faudra que j'y pense pour mes parties charnues :



J'ai continué avec un fer à repasser.
Bon sang qu'est-ce que je raconte moi, n'importe quoi, c'est la fatigue de pré-week-end, je veux évidemment dire un rouleau à pâtisserie
:



On dirait une descente de lit de cow-boy, non
? Vous savez, là, ces trucs en peau de vache qui gisent devant les cheminées du Texas pour accueillir les étreintes des people in love... Aaaaah... lui, les cuisses encore fumantes de sa chevauchée de l'après-midi, elle, le bustier à demi-arraché et le mascara toujours impeccable :



La tranche de Curtis était plus fine et surtout elle était bien homogène, il n'y avait aucun nerf.

Moi je ne peux pas espérer obtenir plus fin
: les nerfs résistent et la viande se déchirerait.



Dommage, mais bon tant pis, qu'est-ce que vous voulez.

Voici la chose semi-plate que nous obtenons
.:



A ce stade, Curtis pose tout simplement une assiette retournée sur la viande pour couper les chutes au couteau, ce qui donne une forme bien ronde à son carpaccio.

Toutes les assiettes qui iraient sur ma tranche (dont le diamètre est passé de 6,5
cm à plus de 18 cm tout de même !) sont sales mais j'ai trouvé un couvercle de casserole de 18 cm de diamètre à peu près propre.



Au couteau, même bien aiguisé, ouille... c'est pas simple avec ces nerfs
!

J'ai découpé les bords de mon carpaccio aux ciseaux et je retourne le contenu du film sur une assiette
:



Oui, l'épaisseur est impressionnante, je sais.



Et, oui je sais, j'ai mis des bouts pour combler les trous sur les côtés et ça se voit.

Mais je m'en fiche, j'ai mes 18
.cm !... Yeah... youpi !!!!

Il y en a —
.on en connaît.— qui disent comme moi : "J'ai mes 18 cm, je m'en sers comme un pied mais je les ai et c'est ce qui compte !"

Eh bien moi, c'est pareil.

Je vais faire un truc redoutablement bon avec ce carpaccio un peu foireux. Une tartine, une bruschetta, un truc pour apéro, appelez ça comme vous voudrez.

D'abord je l'assaisonne
:



Le parmesan sur le carpaccio, moi bof... c'est plutôt non.

Plutôt câpres, jus de citron, sel et poivre moulus et plein d'huile d'olive. Et aussi des champignons de Paris émincés. Excellent, ça
!





Les couleurs, là, ne sont pas franchement géniales, mais en vrai c'est beau je ne vous dis que ça
:



Mmmm. Je goûte. C'est un peu nerveux. Mais si délicieux que ça me donne envie d'en goûter plus encore.



Pain grillé légèrement cramé sur les bords, juste comme j'aime
:



Mayo
:



Prêts à recevoir l'offrande
:


... que voici
:



Tout ce que j'ai énuméré plus haut... disposé sur ce que je viens juste d'énumérer.
Eh bien là, je vous promets que je n'énumère plus rien
! Silence recueilli...



Finito
!



J'y repense encore, à ma tartine...
... et à Curtis...
... mais aussi aux nerfs de la viande qui ont failli m'étouffer — à chaque bouchée j'ai sérieusement songé à appeler les pompiers, ça c'est tout de même à considérer en choisissant sa viande.




Bravo Curtis
!
La prochaine fois, je me le promets
: viande sans nerfs et carpaccio vraiment fin... et ce sera le paradis !
(Le paradis sans toi, "Curt" ?... Faut-il que je sois gourmande pour oser simplement y penser ! ;-))


Retour à la page principale


Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

Oui mais euh... par Youp le Samedi 29/10/2005 à 00:03

Bonjour,
Tout d'abord, merci pour ce très beau et rigolo site qui donne tout à la fois de faire de la cuisine, de manger, de regarder la TV, d'aller faire des courses dans des bons magasins...
Concernant la recette du carpaccion, je dois dire que y a un truc que je ne comprends pas trop et qui a l'air d'avoir pourtant son importance...
C'est le fumage à froid.
Vous l'avez fait avant de procéder à la création de la "galette de viande" ?


Re: Oui mais euh... par Caroline le Samedi 29/10/2005 à 00:05

Non Youp, je ne l'ai pas fait. Je n'ai pas le matos pour ça, ni la patience peut-être.
En plus, avec la mayonnaise, le sel, le poivre, les câpres, le jus de citron et l'huile d'olive... honnêtement y a pas à se plaindre. ;-)


Au risque de me répéter ... par Patrick le Samedi 29/10/2005 à 00:59

Curtis Folledingue va chercher son carpaccio au cul des vaches, pas pré-emballé !

Si tu veux seulement qu'il lise ton blog (va falloir traduire, cause pas notre langue le maigrelet), il faudrait songer à abandonner tes habitudes d'achat. Tu n'as aucune chance avec lui, il faut t'en persuader, ce sera moins douloureux.

Pour le fumage à froid, demande à Jacques de garder ses mégots de havanes, et tu invite l'évaporé du Bush pour tester l'amélioration que tu as apportée à son plat. Je tiens à ta disposition d'autres bons conseils de drague...


par coyote des neiges le Samedi 29/10/2005 à 03:26

Et le Chef Simon? Tu connais le Chef Simon???


par Mercotte le Samedi 29/10/2005 à 05:17

Première bonne nouvelle : ton médecin a été satisfaite de ton passage sur sa balance de luxe, vu que tu parles de mayonnaise et que tu la tartines copieusement  sans la moindre culpabilité, à moins que ....l'amour aveuglant, la vue du beau? Curtis[ 18cm t'as dit mais  pas travailleur, c'est tôt j'ai peut être mal lu! ] t'ai légèrement perturbée !
2eme nouvelle moins sympa : je suis d'accord avec Patrick ! non, mais quelle idée [ je sais que ta passion t'égare au point de faire un article juste sur un mec ma foi pas mal mais quand même j'ai déjà vu mieux...bon tous les goûts sont dans la nature] quelle idée donc d'acheter du filet de boeuf bardé !! non mais je rêve, tout d'abord, économiquement absolument pas rentable, te rends-tu compte que tu paies la barde [ ok t'aimes le gras, mais bon t'as eu ta mayo] au prix du filet et ensuite on voit bien que tu t'es faite avoir, puisque au lieu d'un coeur defilet ,monop t'as fourgué tous les à côtés réunis , les tombées quoi, pleines de nerfs !
d'alleurs,  entre nous,  es-tu sûre que c'était du filet? Mes vaches savoyardes n'ont jamais des nerfs à cet endroit de leur anatomie de rêve !

Non, là franchement , Caroline, tu exagères,  c'est pas sérieux, c'est pas sérieux du tout, , reprends toi , en plus la seule chose intéressante de la recette de ce mec décevant au possible,[ bon j'ai pas cuisine TV, j'ai peut être un jugement hâtif, mais sa manière de traiter le boeuf me fait plutôt penser à Maïté's kitchen] c'était le fumage et toi , d'habitude si consciencieuse, et bien voilà que tu zappes cette étape essentielle....aie aie aie, la journée commence mal pour moi !


par Perrine le Samedi 29/10/2005 à 06:35

Tout simplement incroyable !!!


loup garou par sandrine le Samedi 29/10/2005 à 08:17

eh ho Mercotte, c'est la pleine lune qui te rend si teigneuse?


Re: par Caroline le Samedi 29/10/2005 à 08:45

Salut langue de vipère *, tu as vu comme je me lève tôt pour un week-end ? C'est l'effet Curtis Stone, ça ! ;-)

Tu n'imagines pas comme j'aime la barde. Cette fois, je l'ai jetée mais d'habitude je la garde pour moi toute seule et je la fais grésiller à la poêle. Plein de sel dessus, mmmm... ça fait hurler Jacques, il a peur que j'en meure. (Mais il se contrefiche que je sois amoureuse d'un Australien, va comprendre !)

Sérieux, tu penses qu'ils m'ont refilé du 2e choix ? Ça me tue, ça ! En plus, je ne voulais pas me le dire mais maintenant que tu me le dis... Ah les nuls ! Je réessaie bientôt avec du vrai filet de vrai boucher (ne t'inquiète pas, cette fois je tâterai le filet ET le boucher pour vérifier que tout est de qualité). Dommage que tu habites si loin Mercotte je te l'aurais fait goûter et avec mes assaisonnements tu ne te serais jamais plainte de l'absence de fumage, ça je peux te le promettre !


* Mercotte, pas Sandrine ! ;-))


par Choupette le Samedi 29/10/2005 à 10:02

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'on ne s'ennuie jamais en venant chez toi . Que ce soit les tests ou les commentaires c'est toujours la franche rigolade !


Re: loup garou par Mercotte le Samedi 29/10/2005 à 10:36

eh eh Lou Garou,  même que chez moi c'est pas la pleine lune , non,  no,  pas teigneuse, pas taper, c'est juste  du 3eme degré entre Caroline et moi !!!  hihi.


Re: par nnlex le Dimanche 30/10/2005 à 01:02

c'est vrai que l'article est drole mais franchement c'est pas tres appetisant… mayo plus huile d'olive… beurk !


et le vinaigre balsamique, alors? par thierry le Dimanche 30/10/2005 à 09:12

Chère Caroline,

Un carpaccio de boeuf sans vinaigre balsamique? Pffffffff, n'importe quoi. Ok pour l'huile d'olive, les câpres, les champignons, le citron, on peut aimer ou non le parmesan (moi, j'adore ça sur le carpaccio, perso), mais un carpaccio sans vinaigre balsamique !!!! Et avec de la mayo !!!!

Si ça continue, je boycotte ce site. Nan mais !!!

Thierry


Re: et le vinaigre balsamique, alors? par Caroline le Dimanche 30/10/2005 à 09:49

Ah mais j'vous jure, où sont donc passés les lecteurs dociles d'antan ? ;-)
Alleeeeeez d'accord, je l'essaierai ton vinaigre balsamique, c'est vrai ça, j'en mets partout alors pourquoi pas sur le carpaccio ?
Mais personne ne me fera renoncer à la mayonnaise, nnlex !!!
Et Thierry si tu me boycottes je ferai un article ridicule "Mais où est passé Titi ?" où je mettrai chaque commentaire que tu m'as laissé, avec des sanglots et des fleurs autour. Hi hi, la honte pour toi. ;-))


par ines le Dimanche 30/10/2005 à 17:15

Me grand mère tapait déjà sur la viande pour l'attendrir et agrandir les tranches (budget oblige, elle pouvait pas se payer les meilleurs morceaux, les plus tendres, ni en trop grande quantité). Pour cela elle utilisait un énorme galet de plage, de la taille d'une main et bien lourd, et elle tapait en partant du centre vers les bords, en cercles de plus en plus grands. Le résultat était étonnant de finesse et de tendreté, même avec des morceaux ingrats.

Tu devrais essayer le galet, plutôt que le rouleau à patisserie. Taper sur la viande doit être à mon avis une étape importante, au lieu de l'aplatir tout simplement. On fait pareil avec le poulpe pour l'attendrir: taper dessus.


bravo! par cathy le Lundi 31/10/2005 à 08:25

j'ai decouvert ton blog il y a peu de temps et je me régale de tes post!!
ta description des etapes sont vraiment bien ficelées et amusante!

j'ai essayé le sandwich grec... un vrai délice!!!!

à l'occasion passe sur mon blog...ciaoo


par Corinne le Lundi 31/10/2005 à 12:09

Je viens très régulièrement consulter les nouveautés sur ce site et je m'en réjouis à chaque visite.

Personnellement, j'adore la viande crue, et j'en mange souvent un peu trop (selon mon entourage, qui enrage), et même en sandwich.

Mais un carpaccio pour moi, c'est quelque chose de fin, très fin.
Le filet de boeuf, je ne l'applatit pas, mais plutôt le découpe en très fine lamelle.
(l'astuce, si la viande est trop "friable" serait de faire comme pour la foudue chinoise, c'est-à-dire de mettre le filet un moment au congélateur afin qu'il durcisse et soit plus facile à découper avec une trancheuse par exemple).

"Le carpaccio est avant tout synonyme de raffinement et de perfection : finesse des tranches presque translucides, harmonie des couleurs, saveurs affirmées mais délicates, produits nobles." (riré de Gastronomie Gourmande)


Comme d'hab... par Hélène le Lundi 31/10/2005 à 16:59

... je me bidonne en lisant ton article Caroline ! Le coup de la viande nerveuse m'aurait refroidie, je vois que tu ne recules devant aucun sacrifice pour la science et les beaux yeux de Curtis (c'est vrai qu'il est mignon ce petit) !
Mayo + huile d'olive j'ai jamais essayé, ça manque à ma culture dis donc, une fan de gras comme moi ! ;-)


Re: par Caroline le Lundi 31/10/2005 à 17:23

Merci Ines pour le conseil, il est vraiment bon et je l'avais oublié !...
Quand il était petit garçon, Jacques (= mon chéri quand Curtis est absent ;-)) avait tapé 300 fois sur un ormeau qu'il avait pêché car sa grand-mère lui avait dit : "Un ormeau ça se tape 300 fois... avec un galet !"
Il l'avait tapé puis passé à la poêle comme un grand dans un peu de beurre, et il s'était effectivement régalé.
J'aurais dû taper sur ma viande. Je réessaierai de toute façon avec un galet de la Bretagne Nord, mmm... ça me turlupine agréablement comme projet. ;-) A bientôt Ines et encore merci.


Re: Re: par labosonic le Mardi 01/11/2005 à 06:08

Eh ben, moi, qui fait un carpaccio par an, je t'avouerais que je vais chez le boucher (un gros gars costaud et moustachu qui débarque des demi-animaux morts sur une épaule.) pour ça.
Je lui fait un gentil sourire et lui explique ce que je veux et il me le fait, en live.
Il me choisit une belle tranche (l'hétérosexualité, étant a priori la norme chez les bouchers, je pense que tu auras du grand choix, bien mieux que moi), la pose sur son étal de bois et l'aplatit d'un seul coup avec une sorte de palet en métal et ses mains comme des battoirs à linge.
Donc le coup du galet, bien sur (et pourquoi pas celui du fer à repasser d'ailleurs).

Acheter sa viande sous plastique à Monoprix ... Pff ... enfin moi, ce que j'en dis, hein ? Et pourquoi pas du pain chez Paul ?


par jojo le Mardi 01/11/2005 à 11:00

je vous donne ma solution de cuisinier on enroulait nos filet de boeuf dans du papier film pour lui donner une forme ronde et direction congelo apres on le coupait a la machine a jambon sa donnait des tranche presque transparante alor pk pas demander a votre boucher de couper un bo morceau pour vous a la machine?


par pcv le Jeudi 03/11/2005 à 23:42

j'ai vu un chef faire des carpaccios de langoustines de la même façon, c'était top...


carpaccio par crazyjohn le Vendredi 04/11/2005 à 06:11

bonne idée pour petit budget

si t'aime la mayo tin un tatare de saumon

400 g saumon

2oz mayo

tabasco,sel ,poivre

25g échalotte francaise

16 g capre

30 ml de vinaigre vin rouge


écraser la viande ! par Valérie le Samedi 05/11/2005 à 18:07

J'ai dans mon souvenir de petite fille l'image de ma grand'mère qui tapait sur des bifteck avec un maillet en bois (canelé) Elle attendrissait la viande !
Bon moi le carpaccio je trouve ça un peu fade, par contre ce soir je vais griffer des patates et tester celles au four qui ont l'air diablement bonnes et parfaites pour mon régime. Eh oui à défaut du sandwich grec avant ma visite chez le gynéco et mes 10 kilos à perdre en 5 jours (j'ai de la marge par rapport à tes 5 kilos en 24 heures) je vais m'encourager de ce pas.
Ah je sens que ce blog va vite devenir un de mes passages obligé du matin !


par Eric C. le Mardi 08/11/2005 à 18:06

Ne nous fais pas croire que tu découvres le fait que taper sur un bout de viande permet de l'attendrir (du moins si ledit morceau de viande est mort, parce que vivant, en général, il réagit moins bien). Et l'avantage c'est que t'as le choix des armes : rouleau (bof), casserole (c'est ma préférée), etc ... Pour les plus sanguins, on peut meme tenter le grand coup de boule, ca doit défouler (valable lorsque la tranche de viande est encore épaisse ; pour l'étape finale de réalisation du carpaccio, faut y réflechir à deux fois). Nonobstant,  j'avoue qu'un carpaccio obtenu par "réduction de filet", a priori, bof,  je crois que je préfère de fines tranches découpées avec maitrise (pas par moi, donc). Et l'huile d'olive sur la mayo, ma foi ... Et je ne vois pas ce que ce Curtis a de plus que moi. Hein ? Oui, c'est ca, il est juste celebre.


J'ai horreur du carpaccio ... par Umouriste le Vendredi 25/11/2005 à 14:16

Oui! J'ai horreur du carpaccio ... depuis que j'ai failli faire un adieu définitif, comme conséquence d'une salmonellose d'épouvante il y a quelques années; indice sur l'intensité: moins 7 kilos en 36 heures.
Aussi cela ne mérite-t-il pas plus d'égards à mes yeux que la (soit-disant) pâte à pizza de la plupart des pizzaïollos/i hors d'Italie (voire, hors Napoli). Pour bien applatir votre pièce, essayez donc d'utiliser un laminoir à pâtes; et à pâte à pizza dont on se demande parfois, s'il ne s'agit pas juste d'une variante de carton qu'on pourrait dire alimentaire.


jai travailler avec chef curtis par hafid le Lundi 12/12/2005 à 00:18

1er slt a tt le monde je voulait dire une chose mise a part du boeuf, jai la chance de travailler avec chef curtis dailleur je travail jusqu`a maintenant et je voulait vous dire une chose : c un amazing chef jai jamais vue un chef qui a de la passion pour le food comme lui en conaissance de cas comme je travaille chef aussi , je voulait dire sa alor a+


Re: jai travailler avec chef curtis par Caroline le Lundi 19/12/2005 à 21:34

Bon, j'ai bien réfléchi.

Si ce qu'on m'a appris en maths est vrai, je touche Hafid... Hafid touche Curtis... donc je touche Curtis.
Waouuuhhhh !

(Remarque, Hafid tu es sûrement mignon, toi aussi : les relations transitives, de toute façon, on leur fait dire ce qu'on veut ! Hafid aime Curtis, j'aime Curtis, donc j'aime Hafid... ou l'inverse, dites donc !... Vraiment magique, tout ça ! ;-)))


tu vas l'avoir Caroooo!!! par gilles le Samedi 31/12/2005 à 14:28

Je prends tout çà un peu tard mais ce que je peux te souhaiter Caroline, à la veille de 2006 et pour les voeux de la même c'est de suivre attentivement la piste d' Hafid car de fil en aiguille tu vas l'avoir (S) ton (e) CURTIS, bonne chance et joyeuse année.


Et si.. par Anne le Dimanche 05/03/2006 à 04:26

Au lieu de la mayo sur le toast.. T'as essayé les rondelles d'olives (vertes ou noires) sur toast recouvertes de parmesan et gratinées ?
Je suis sûre que ça passerait mieux que le parmesan tout court sur le carpaccio... isn't it ? :p


carnivore par Bénédicte le Mardi 14/03/2006 à 22:56

D'habitude je trouve ça un peu écoeurant, les photos de viande dans les prospectus publicitaires, mais là je dois avouer que je ne m'en suis pas lassée... Et puis sur ton blog il y a toujours la dose de photos, toutes plus appétissantes les unes que les autres!
J'ai cependant une petite préférence pour celle de la tranche de pain "légèrement grillée sur les bords"!


l'amour rend aveugle.... par SERGIO le Vendredi 09/06/2006 à 04:20

ma pôvre Caro....arrête la télé et laisse tomber les beaux yeux de Curtis
Déja un mec qui fait du carpaccio et qui n'est pas italien....même pas la peine....
Primo : aller chez un vrai boucher et lui faire selectioner ta viande dans une pièce à fondue
Secondo: tu coinces ta pièce de viande entre ta planche à découper et une autre planche posée au dessus et là...avec un couteau bien éffilé tu coupes de fines tranches pour les applatir ensuite avec le plat d'un grand couteau de cuisine.
Tercio : en plus de tes ingrédients...tu ne peux déguster un VRAI carpaccio sans y ajouter AU MINIMUM de fines tranches de céleri branche
Quarto : pour finir, la gourmandise peut te perdre si tu y adjoints qq petits morceaux de tomates séchées, voire qq coeurs d'artichauts (en boite) coupés en 4....le tout relevé d'une bonne huile d'olive, de citron à convenance, de sel de Guérande et de poivre du moulin.
Là tu obtiens une féerie de couleurs et de saveurs...et laisse tomber la mayo, c'est pas bon pour c'que t'as.....
VARIANTE EXPRESS et savoureuse : tu reprends au "Tercio" et tu saupoudres de basilic Ducros ou autre...en laissant mariner au moins 1/2 heure, bien sur!!!
Arrivadetchi Carolina.................. Sergio
PS: Si tu me promets de laisser tomber l'autre Curt...machin, son carpaccio freesbi et si tu es sage, je te donnerai ma recette de COURGETTES GLACEES à défaillir en plein été


Re: l'amour rend aveugle.... par Caroline le Vendredi 09/06/2006 à 10:03

Sergio, évidemment je n'aime plus du tout cette personne dont j'ai déjà oublié le nom... vu tout ce que tu me fais miroiter. ;-)
Vraiment merci pour tes conseils pour le carpaccio, je vais faire tout comme tu dis. Dès qu'il commence à faire chaud comme maintenant, j'ai des envies de carpaccio féroces. Merci pour ton autre commentaire à propos des tomates : dès que j'en vois des moches et biscornues sur un marché pas trop lisse et pas trop parisien, promis juré, j'achète !


Re: l'amour rend aveugle.... par titi le Mardi 21/10/2008 à 19:46

franchement un carpaccio comme ca non merci  suis chef et la sa fait grave honte rien e tel un bon morceau de viande sans nerf coupe fin et un bon pistou par dessus avec son filet de citron et sa salade mesclun un delice


honte a son inventeur de votre recette


Enfin un blog de cuisine qui déchire ! par gobourin le Jeudi 30/07/2009 à 09:35

Jamais vu un truc pareil.
Jamais lu un truc pareil.
Merci



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.