S'identifier - S'inscrire - Contact

PARRAINAGE :

LaBelleVie.com

5 € offerts

sur votre 1re commande
de 30 €
livrée en 1 h
à Paris 7 jours sur 7
(+ frais de livraison 2,50 €)

Sélection de fr.-lég. BIO
aux prix du non-bio

  
4 800
produits référencés
Le meilleur saumon pour vos
sushis - la cave - les pains et
les viennoiseries - le marché -
l'épicerie fine, le traiteur, etc.







Minceur + Forme


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Cuisine de fête


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Le steak haché aux prunes de Demi Moore

Par Caroline • Dimanche 18/05/2008 • Version imprimable

steak haché aux prunes quetsches

Thèmes cliquables : - -


Aux premières chaleurs du printemps, je me désole toujours de n'avoir pas de barbecue en plein air.

Ne pas posséder de plein-air à soi, c'est bien pratique pour éviter les inévitables soucis du propriétaire, mais dès qu'il se met à faire beau, je me sens cruellement privée des bonheurs, des saveurs, des odeurs inimitables de la cuisine de barbecue.

Barbecuter chez les autres, c'est super, ce sont d'ailleurs mes meilleurs souvenirs de convivialité, mais ça me laisse toujours un sentiment de nostalgie. Quand c'est fini, je suis triste de ne pas avoir de maison de campagne pour y faire tous les
tests-barbecue que j'aurais adoré faire.

Aujourd'hui, ma frustration a reçu un petit apaisement : l'imitation
"grillade" photographiée ci-dessous.
Obtenue en plein centre-ville, la petite !... Dans ma cuisine.
Bon d'accord, ce n'est pas une vraie grillade. Mais c'est un truc délicieux et festif, réalisé dans une poêle
toute sotte que j'ai déposée sur la plaque de cuisson la plus ordinaire qu'on puisse trouver chez Darty.

C'est à Demi Moore que
je dois ce petit régal.
Honneur à son talent, Demi Moore m'a fait transformer un simple steak haché surgelé en une pièce de choix, grillottée juste ce qu'il faut... et surtout tendre, mais teeeendre !... Tendre comme vous n'en avez même pas idée. Une aubaine que j'ai complétée d'une touche de mayo et de ketchup.




Reconnaissons tout de même que pour arriver à ça, j'ai parcouru un chemin difficile.

L'autre jour, sans aucune préparation psychologique, j'apprends par la radio qu'Estelle et Arthur se séparent. Un mannequin et un producteur-télé... séparés ?
Patatras ! Tout un monde qui s'écroule.
J'ai longuement sangloté sur mon lit. Puis, les yeux bouffis, n'y voyant plus rien,
j'ai pianoté dans Google : "sépartation Edtelmle et Afthurr"... pour connaître les funestes détails.
Malheur, c'est pire que ce que j'imaginais. Tout juste bon pour préparer une grosse sieste tout ça, c'est même pas pensable de faire un divorce aussi plat
. Les stars n'ont-elles plus aucun respect pour le peuple ?

Mécontente, j'ai cliqué
sur le premier truc un peu moins insipide qui se présentait, et voilà que j'atterris sur cette révélation cruciale livrée par Gala.fr : Demi Moore mixe des prunes avec son steak haché pour ressentir plus rapidement une impression de satiété sans dénaturer le goût de la viande.

Un steak aux prunes ??? Pas possible !



Oh divine Demi, si seulement je pouvais me consoler avec ton steak !

Je fonce dans mon congélateur. La porte me tombe sur les pieds, les gonds cassés, et pourtant je m'évertue à répéter qu'un congélateur ça se dégivre au minimum toutes les décennies et qu'il ne faut pas tirer colériquement sur la porte si elle refuse de s'ouvrir. Cette dinde de Caroline ne m'écoute pas, elle prétend qu'elle a faim et qu'elle fait ce qu'elle veut chez elle. (Si elle m'invite un jour, oserai-je goûter à son dîner ? Hmm... Avec mes vaccins bien à jour, au minimum.)
Je dépose la porte dans un coin et je tâche de distinguer ce qui se cache
sous la masse de givre qui protège mes précieuses denrées.

Alleluia, en fin de compte j'ai de la chance aujourd'hui ! Il reste un fond de paquet de quetsches, mes prunes préférées : ni trop sucrées, ni trop acides, ni trop juteuses et surtout prunes bénies de mon enfance, les quetsches me plaisent parce qu'elles sont charnues et savoureuses (celles-ci, moins que celles qu'on mange sous l'arbre, mais elles sont bonnes quand même !).

Bon, les prunes étaient de loin ma ressource la plus incertaine, l'affaire se présente bien.



Sauf que, damnation : pas un seul gramme de steak dans ce congélateur ! Ni entier ni
haché. Rien à faire. Je ne vais quand même pas faire ça avec du jambon.

A ce niveau de contrariété, lunettes noires impératives (encore que ça fasse un peu nineties, non ?).
Mouchoir blanc impeccable serré dans ma main (deux carrés de PQ), un soupçon de poudre sur la truffe pour masquer les traces de mon chagrin : direction Franprix.

Et abominables lenteurs caissières par la suite, qui me font mal rien que d'y repenser.




Elaboration du "steak haché aux prunes" de Demi


Eh bien, quand je vois la somme de tracasseries qui aura été nécessaire pour en arriver enfin au point qui nous intéresse !... (Voyez, c'est d'ailleurs une chose qui m'aide à supporter les petits contretemps : à la fin, l'instant béni où j'atteins mon objectif me semble encore meilleur.)

Déballons vite nos steaks hachés et revenons à notre propos.


Viande au micro-ondes, bouton décongélation.


J'ai hésité à éplucher les prunes, ne sachant pas ce que fait Demi.
(... Quand même, éplucher des prunes, faut être barge, non ?)

Allez, l'adhérence entre la viande et la prune sera sans doute meilleure si j'enlève la peau lisse de la prune. Epluchons !




Et on met combien de prunes, à votre avis ?...

Je me tâte. Il faut que ce soit significatif sans exagérer non plus – je veux garder l'aspect "steak", je ne suis pas tentée par une purée de prunes.

Finalement, j'ai pensé que l'équilibre serait bien avec 2 prunes par steak de 100.g, soit 4 oreillons.

Ayant décongelé
2 steaks de 100 g (j'avais une faim féroce, les larmes qu'est-ce que ça creuse !), il me fallait donc 4 quetsches en tout.

Les voici, épluchées et passées au mixeur :



Je les ai laissées 2 secondes de mixeur à peine (si j'avais été moins pressée, je l'aurais fait au couteau).

Ça nous donne une chose d'aspect plutôt sympathique : il reste des morceaux, c'est ce que je voulais.


Mélangeons maintenant notre hachis de quetsches et nos steaks hachés décongelés :





La consistance est très bien, mais moins dense que celle du steak haché initial : il faut presser, refaire une forme, sinon ça va partir dans tous les sens. Au total, j'ai une masse souple de 250 g à presser (200 g de viande + 50 g de quetsches).


Je dépose mon mélange dans un cercle à tarte de 12 cm de diamètre (que je n'utilise absolument jamais pour faire des tartes mais pour présenter joliment mes légumes ou crudités dans mon assiette quand je décide d'entamer un régime... – eh oui, les assiettes-minceur, quand c'est joli, c'est tout de suite plus attirant et comblant !...) :

 



Bravo : a
u gramme près, c'était le format adapté pour mes 250 g de steak aux prunes.
Pressons, pressons bien.


• Et maintenant, cuisons !





Miam, pas mal, l'aspect ! J'aurais pu presser un peu plus.


Ajout de mes condiments préférés : ketchup et mayonnaise (ou moutarde mi-forte).




On goûte ?  Voyons ça...



C'est marrant, dites.
Plutôt délicieux.

Le goût de la prune, en effet, n'est pas vraiment perceptible. Même quand on se concentre sur les sensations gustatives. Sincèrement, même en m'appliquant, je ne pense pas que j'aurais deviné qu'il y avait de la prune.

C'est archi tendre.
Et je réfléchis : mélanger des prunes à son steak haché présente
plein d'avantages.



Conclusion : vive le steak aux prunes !


Tendreté extrême, quel que puisse être l'excès de cuisson

Absolument génial, ça : même si on aime la viande fondante, on peut cuire un steak aux prunes à fond (mais vraiment à fond, le truc qui s'appelle "steak bien cuit" ou "très cuit" au restau), et il restera ultra tendre.

Ça, croyez-moi, c'est un atout très précieux quand on a peur des bactéries et saletés diverses qui ne s'éliminent qu'à la cuisson. Moi, jusqu'à présent, ça me faisait une belle jambe que ces choses-là disparaissent à la cuisson : je ne supporte pas la viande très cuite, j'aime encore mieux manger la semelle de mes chaussures, au moins ça ne coûte aucune vie animale à sacrifier. Pour moi un steak haché "bien cuit", c'est un désastre, une horreur même pas bouffable ; je ne conçois que la viande saignante.

Eh bien, ci-dessous, vous avez un steak haché très cuit, et pourtant étonnamment bon et fondant :



Susceptible de s'accorder aux sauces les plus canailles, en plus !
On dirait que ça a été
inventé pour se marier à tout l'éventail possible des sauces barbecue.





On peut varier les formes et les épaisseurs à l'infini.

Puisque les contraintes de la cuisson n'existent plus,
libre à nous de cuire aussi longtemps que l'épaisseur l'exige, cela restera tendre.

Pour preuve : j'ai essayé en cube aussi.



Là, j'ai cuit plus longtemps.
Mais à feu pas trop fort. Le cube doit dorer, surtout pas cramer :



Ouvrir mon cube est une opération facile, car la texture est restée délicate.




Ketchup pour relever. Si je vous ai mis une photo, même moche, c'est que j'ai a-do-ré.



C'était tellement bon que ça m'a donné plein d'idées...

Il me reste à tenter la boulette, la saucisse... et aussi une autre idée d'ingrédient que je viens d'avoir pour remplacer les prunes.


Bilan ? Un steak haché "à autre chose"... le principe me plaît définitivement !
Quant au steak haché "pur", il sera pour moi un mets plus rare à l'avenir.

Ce métissage viande-végétal m'a convaincue. Une vraie bonne recette, assurément bénéfique sur le plan collectif – écologique, sanitaire et humain. Et le mieux, le truc souvent pas gagné dans cette catégorie : c'est une recette intéressante sur le plan gastronomique aussi !


Bon app' à tous ceux qui essaieront, et merci à Demi. :-)

 


POST-SCRIPTUM sanitaire, pour ceux que ça intéresse... :
Les avantages des steaks hachés surgelés


Pourquoi ai-je acheté des steaks hachés surgelés
alors que je raffole de la viande fraîche et crue ? Evidemment pas par hasard. C'est qu'à défaut de dévorer ma caissière, je voulais au moins m'assurer d'avoir de la viande saine.

Souvenez-vous : on a
récemment parlé, un peu partout, de ces steaks hachés frais toxiques qui ont conduit plusieurs personnes à l'hôpital. Sur toutes les chaînes, c'était la même litanie sans intérêt, "y a eu un problème, y a des gens à l'hosto", bref le truc alarmant mais pas documenté pour deux sous. C'est finalement par hasard que j'ai chopé une vraie info – un peu traumatisante – sur France.5 : les intoxications alimentaires provoquées par ces steaks hachés frais sont survenues en l'absence de toute faute ou négligence dans le processus de contrôle sanitaire de la viande !
Eh oui, c'est la fatalité, en quelque sorte : pas de pot pour ceux qui les ont achetés. La toxicité de la viande, bien que convenablement dépistée, n'avait pu matériellement être établie qu'après la mise en vente.

Ça fait peur, non ? Moi, ce genre de fatalité-là, je préfère m'y soustraire préventivement.

Et quelle précaution prendre pour ce faire : eh bien, il suffit d'acheter du surgelé. D'une grande marque un peu sérieuse si possible.



Sur France 5, ils expliquaient que seuls les steaks hachés surgelés sont d'une innocuité garantie. T
out simplement parce qu'on congèle les steaks sitôt préparés, et qu'on a ainsi tout le temps nécessaire pour recueillir le résultat des tests sanitaires avant la mise en vente de la viande.
Certains tests prennent une huitaine ou une quinzaine de jours pour délivrer leur verdict, lequel risque donc
, dans le cas de la viande fraîche, de vous parvenir – de la façon la plus directe et désagréable qui soit – seulement après que vous aurez déjà acheté et consommé votre steak haché.
(Source : Le magazine de la santé, France 5.)

Précisions complémentaires :

1) Les steaks hachés surgelés n'offrent cette meilleure sécurité qu'
à la condition, bien sûr, que la chaîne des contrôles ait été convenablement respectée ! En cas d'erreur ou de fraude à un stade quelconque de cette chaîne, on n'est malheureusement pas mieux protégés avec du surgelé qu'avec de la viande fraîche.

2) Et attention, cette présomption d'innocuité
ne concerne pas, par définition, les steaks que vous auriez achetés frais puis rangés vous-même dans votre congélateur. La congélation "home made" n'a pas les garanties des produits surgelés à la source, elle n'a que ceux du produit frais. Plus embêtant, si vous congelez un produit frais par malchance contaminé, vous décongèlerez ensuite un produit encore plus sûrement contaminé – en raison du processus de décongélation, qui ranime les bactéries.

Voilà ! Ça fait rêver, tout ça... pouark.
A vous donner des envies de steak composé à 50 %, à 80 %... et pourquoi pas
jusqu'à 100 % de prunes ?


Retour à la page principale









Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

par funambuline le Dimanche 18/05/2008 à 21:15

 Ben voilà, je savais qu'au final la lecture des journaux people servait à quelque chose :-)
 La recette Demi fait drôlement envie, vivement la saison des questchs!!!
 
 Ah si, une question, quels autres végétaux dans le steack haché???


par Stéphanie le Dimanche 18/05/2008 à 22:30

Je suis terriblement curieuse d'essayer!! Vite, vite, vite...


par Estèbe le Lundi 19/05/2008 à 08:27

L'idée de Demi Moore mixant des prunes s'avère évocatrice, voire douloureuse, pour nous autres pauvres mâles rêveurs.


par auré le Lundi 19/05/2008 à 09:12

Je customise souvent mes steaks hachés mais jamais l'idée d'y mettre de la prune mixée ne m'a traversé l'esprit!!!
J'espère que l'on verra rapidement le résultat de ton tets suivant avec un autre végétal?!
Pour ce qui est du steak surgelé, personnellement je les trouve moins bon (niveau texture surtout), donc le steak haché c'est du frais du boucher ou rien chez moi!


par Julie le Lundi 19/05/2008 à 09:16

Super l'astuce !
Moi qui aime la viande saignante alors que Nanou ne jure que par la viande bien cuite, on devrait comme ça arriver à s'accorder sur la cuisson !
Super intéressants aussi les renseignements sur le surgelé !
PS : Je rêve de faire comme toi une sorte de sommaire en images sur mon blog, mais pas douée j'y arrive pas !!!


merci.... par snoupette42 le Lundi 19/05/2008 à 10:03

pour toutes ces infos, je me regale depuis que j'ai découvert ton blog.....et en plus, je me tiens au courant  de la vie VIP , trop bon ....lol

en tous cas essayer le steak hache aux prunes ....pas encore, mais ce WE j'ai essayé ton jus de gingembre......hummmmmmmmmmm


par Le confit c'est pas gras le Lundi 19/05/2008 à 10:09

De la même manière que tes péripéties illuminent encore plus le résultat final, nous autres pauvres lecteurs sommes ravis d'attendre autant chacun de tes billets. Celui-ci est une perle et je sais déjà que je vais adorer le steak demi-viande, demi-prune, demi-moore (humf).
Pour revenir à des choses moins lyriques, je crois que quand on veut manger du saumon cru, il vaut mieux aussi prendre du surgelé, pour une histoire de parasites ou je ne sais plus quoi.


...avec des pommes! par JvH le Lundi 19/05/2008 à 13:52

Mmmm, quelle bonne idée! Moi je fais de temps en temps une recette de boulettes italiennes avec des pommes râpées mélangées à la viande, ça caramélise un peu à la cuison, c'est délicieux! 


par Stéphanie le Lundi 19/05/2008 à 21:28

Aussitôt dit, aussitôt fait... Avec des boulettes. Mon chéri a été incapable de reconnaître la prune. Et je n'en suis pas étonnée. C'est dingue, ce truc! J'en ferai rapidement un petit post... Une fois encore, quel plaisir de passer ici!


par Eleonora le Mardi 20/05/2008 à 12:02

Super, ça me plait beaucoup, moi je mettrai plus de prunes pour qu'on sente son goût. Et on pourrait pas faire pareil avec des cassis ?


par Fofo le Mardi 20/05/2008 à 14:40

Mais qui sont donc Estelle et Arthur ?


Re: par Eleonora le Mercredi 21/05/2008 à 11:04

Comment ça c'est qui Estelle et Arthur ?! Ben Esteeeeelle et Arthuuuuur QUOI ! Estelle star de la crème hydratante, et Arthur enfant star de la télé... Enfin en même temps t'as rien raté.


par claire le Mardi 20/05/2008 à 14:48

finalement loin de penser que Demi ne compte pas pour des prunes!
merci je suis sûre que je vais essayer.
claire des gastronautes
www.lesgastronautes.blogspot.com


ajout ultra-classique par viejita le Mardi 20/05/2008 à 18:03

Bonjour Caroline !

merci pour cet article, encore une fois innovant et amusant. Ca fait toujours plaisir de trouver un nouvel article sur ce blog.
Comme tu as posé la question de savoir ce qu'on ajoutait parfois à nos steacks, je vais te dire ce que je fais pour faire des hamburgers maison :  je mélange au steacks du bacon émietté, de la moutarde et de l'oeuf. Ca relève vraiment le gout de la viande par rapport aux hamburgers habituels, où je trouve qu'on sent surtout le gout des autres ingrédients et de la sauce.
Après, si c'est pour un bon steack à point à déguster seul, ça risque d'être décevant.

Bonnne journée !


... merci ! par patricia le Samedi 24/05/2008 à 17:39

merci pour toutes ces précisions sur la viande hachée ! 
Les prunes dans le steak ... ça m'a fait penser aux préparations que l'on trouve dans le commerce ( genre: "haché aux oignons" )  Et donc n'ayant pas de prunes sous la main j'ai tout de suite essayé avec la chair de tomate.  C'était délicieux, fin, délicat et tout et tout ... Très bonne idéé !!!


Essayé et AIMÉ! par Malorie le Vendredi 30/05/2008 à 16:34

Oui oui, j'ai dégusté les boulettes de Caroline et de Demi avec enthousiasme! J'en ai fait des burgers, et mon copain a été bluffé. Voir le lien vers mon blog pour des photos!
Merci Caroline de lire ces articles à potin à ma place, sans toi, je serais passée à côté de cette petite révolution! Au programme: pomme et porc, agneau et abricots et cheval et pruneaux.
Merci encore!
Malorie
http://ilfautjoueraveclanourriture.blogspot.com/2008/05/demi-moore-dans-mon-assiette.html


Empire Britannique quand tu nous tient - au corps par Donquichette le Mercredi 04/06/2008 à 20:29

Salut ma belle, je vois que tu reviens en beauté, inspirée et tout, youpi! 2 ptites notes en passant. Demi c'est une anglo-saxonne, donc une adepte du pickles, joyeux condiment fruité accompagnant les viandes et autres plats nourris d'inspiration indienne. Les prunes, c'est l'héritage empire britannique. Il existe même une sauce toute prête ultra saine sans chimico additif la BB Fruit. Le principe est celui du Chutney, la prune la manque patati patata. Et sinon...Côté coment peut-on être persan...En orient ton steack c'est la boulette de viande farcie au pruneau. Simple, redoutable de gourmandise. Tu prends 500g de ton steack tu le nourris d'une poignée de riz cru (et/ou du pain sec réhydraté) 1 oeuf, 2 oignon haché, 1 tonne de persil haché. Le tout farci de pruneau ou mélange pruneau oignon confit. Voire enrichi de pignons pour moi selon une inspiration côté Arménie. En un mot, CulinoToi, tu viens de réinventer l'orient dans la cuisine! Sinon, à quoi ça servirait que tu te décarcasses? Merci de me remettre ce truc oublié au gout du jour :) Ciaou!


miam! promis je teste par stéphanie le Mardi 24/06/2008 à 23:14

ça faisait longtemps que je n'étais pas venue faire un tour chez les Culinotests, et je suis toujours ravie de découvrir les nouveaux articles! j'essairai bientôt le coup des prunes dans ma petite recette perso pour une version sucré-salé.
moi, le steak haché, je le mélange avec de la sauce soja, de l'huile de sésame , de la coriandre hachée et de la menthe et un peu de graines de sésame et des zestes de citron vert, je fais ensuite de petites boulettes que je fais saisir rapidement comme pour un tartare César,  à déguster avec une salade ( + carottes+ herbes) assaisonnée de nuoc man dilué comme pour les nems.
ça peut être pas mal pour la semaine tout cru également ( si l'aller retour dans la poele est toléré!)


pourquoi tout ce foutoir? par carnivor le Samedi 30/08/2008 à 12:54

heu le steak aux prunes, c'est déja bien connu et ce depuis la nuit des temps... ma mère en faisait quand j'etais petit et a la cantine il n'etait pas rare de voir une viande mixée avec de la prune... alors demi-moore n'a rien inventé surtout que cela doit venir d'une de ses dietetichienne... et de plus ca me fait pleurer de rire quand je pense qu'il y en a qui peuvent en arriver aux sanglots lorsque arthur et estelle se séparent... pleurer parce qu'il y a eu un massacre ou un seisme faisant des milliers de morts, je veux bien, mais pleurer pour un futilité du genre... ca m'attriste a mon tour... franchement ouvrez les yeux et s'il vous plait essayez de faire la part des choses... car vous etes, madame completement happée dans le monde des people en croyant que ce sont eux qui font tourner le monde... Gala c'est franchement un ramassis de ragots inutiles... meme svj (science et vie junior) c'est plus instructif... alors savoir combien demi moore met de beurre dans ses patates on s'en contrefou... en arriver a pleurer pour une séparation de star, c'est pathétique ... a moins d'etre hyper sensible et de pleurer 24/24 7/7j (ou de faire partie des gens tres proches d'arthur ou estelle); des gens meurent tous les jours dans d'atroces souffrances... il est temps de se reveiller un peu, ho mesdames qui etes completement affolées a l'idée que leonardo s'est fait enlever un grain de beauté... allez manger vos fromages blancs et continuez a avaler des salades bien enrobée de sauce dégoulinante... beuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurk....


Re: pourquoi tout ce foutoir? par Caroline le Samedi 30/08/2008 à 13:01

Quoi ????? Leonardo s'est fait amputer d'un grain de beauté ? Mon Dieu quelle terrible nouvelle, c'est vous qui me l'apprenez.
Je sanglote, mais je n'oublie pas d'offrir 10 000 dollars pour acquérir le précieux grain de beauté.
(larmes sincères)


par sborgnanera le Lundi 01/09/2008 à 10:24

pour faire contre pied, gala est une tres belle source d'inspiration culinaire aussi bizarre que ça puisse paraitre : perso, j'adore leurs pages cuisine

sinon, j'ai essayé steack haché + prune, ca fonctionne, merci pour ce truc


par La Mangue le Mardi 07/10/2008 à 02:38

J'ai testé avec des prunes jaunes (c'était un poil sucré, mais je n'avais que ça sous la main), et ça m'intéresserait de savoir à quoi tu as pensé pour remplacer les prunes...


Re: par Caroline le Mardi 07/10/2008 à 15:13

C'est vrai, j'en ai parlé et j'ai oublié de le détailler !
A la place du steak aux prunes, j'ai essayé le steak à l'aubergine : petits morceaux d'aubergine (en gardant un peu de peau mais pas la totalité), très doucement cuits à couvert, tassés gentiment mais fermement et aussi longtemps que nécessaire avec un presse-purée pour faire évacuer l'eau et hop, dans le steak !
Un mix d'aubergines et d'oignons cuits selon le même principe, ça doit être pas mal non plus ! Miam !


Re: aubergines par Juliette le Dimanche 02/04/2017 à 23:17

Je continue à hanter ce site depuis ma clinique, héhé.
Je ne sais pas si tu as essayé depuis 2008, mais le steak à l'aubergine, je confirme absolument, alors que je n'aime pas l'aubergine à la base... Mais il faut dire que c'est de l'aubergine de compet, farcies d'ail, de noix, d'épices à la libanaise et conservées dans de l'huile. (ça vient d'un petit site qui fait épicerie libanaise) Je découpais l'aubergine marinée en petits dés et mélangeait ça à mon steak haché, avant de cuire ça saignant ( parce que oui, en dés, l'aubergine n'aide pas au moelleux, plutôt à l'agrément). Miam!


Re: aubergines par Caroline le Lundi 03/04/2017 à 09:19

Ah super idée ! Merci de me le remettre en mémoire, le steak à l'aubergine !!! Je n'aurais pas forcément pensé aux épices, nous allons réfléchir (très sérieusement, tu penses !) à la question.
Prends soin de toi, n'hésite pas à donner l'adresse de ce site... et hante le mien autant que tu le voudras !



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.