S'identifier - S'inscrire - Contact

Comment faire un foie gras maison de niveau étoilé pour Noël :

 
http://culinotests.fr/images/foie_gras_ide__769_al_1.jpg 

Minceur + Forme


Cuisine de fête


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Enfin testé la "pilule anti-cuite" !

Par Miam • Dimanche 23/01/2005 • Version imprimable

Thèmes cliquables : -


Vous vous souvenez qu'en prévision du 31 décembre, je vous avais proposé un récapitulatif des petites choses qui aident à éviter de gâcher un jour de fiesta par une cuite désagréable. .

Aucune de ces "petites solutions" n'est miraculeuse, comme chacun le sait. Aucune ne permet de boire trop sans se sentir mal
.! Tout particulièrement chez un "non-buveur" (un organisme non habitué à l'alcool est certainement bien plus sain que celui d'un buveur régulier, mais il est aussi plus vulnérable en cas de fête exagérément arrosée).

Bien évidemment, mon propos ne vise pas à encourager la consommation d'alcool. Toutefois, rien n'interdit de rechercher tous les moyens de limiter la casse quand le mal est fait, n'est-ce pas
.? Je vous ai exposé ceux que je trouvais les plus convaincants pour les avoir essayés...

... à l'exception notable de l'un d'eux, qui me semblait très "prometteur" et dont j'avais pensé pour cette raison devoir mentionner l'existence, mais que je n'avais pas encore testé à l'époque : un complément alimentaire appelé
Paraxine®, joliment surnommé "pilule anti-cuite", fabriqué par le laboratoire néerlandais Cobeco Pharma et en vente libre aux Pays-Bas.

J'ai commandé, reçu et essayé cette "pilule", aussi je peux vous en dire un peu plus aujourd'hui.

Je vous reproduis ci-dessous, pour vous éclairer, mon descriptif de décembre :

————————————————————

Ce produit n'est pas un médicament, mais un complément alimentaire à base d'asparagine, un acide aminé qui favorise l'élimination de l'alcool et des toxines du corps. Apparemment, il existe d'autres pilules du même type (notamment RU21), mises au point un peu partout dans le monde.

Au début j'étais méfiante, surtout que ce n'est pas en vente en France, à ma connaissance, et que ce type de produit, sur Internet, bof bof
.: ça peut contenir n'importe quoi.
En fait, après examen attentif, j'en ai commandé. Je l'aurai peut-être même à temps pour le 31
.! (quoique je n'aie pas de projet de cuite affirmé pour le 31).

Un site est dédié à ce produit
:: cliquer ici. Vous pourrez vous informer (ça me paraît sérieux, toutes les informations sont recoupables, le site est bien développé, bien fait) et même commander. Je l'ai fait, pour ma part.! On commande avec le paiement sécurisé Paypal, la commande est expédiée dans la journée, sans frais de port.

Le prix d’une boîte de Paraxine® de 20 capsules est de 17,90:euros. La prise recommandée, pendant et/ou après la consommation d'alcool, est de 4 à 6.capsules (maximum:: 6.capsules par 24:heures – complément alimentaire réservé aux adultescontre-indications:: femmes enceintes et allaitantes).

L'effet : l'asparagine, une heure après la prise, augmente de 55:% la vitesse d'élimination de l'alcool. Selon une enquête de Cobeco Pharma, elle serait surtout utilisée par les hommes pour préserver leurs aptitudes sexuelles à la suite d'une consommation importante d'alcool, mmm... glamour en diable.

D'après ce que j'ai lu partout, l'asparagine a bien les propriétés énoncées. Et d'après le site, je ne redoute pas que le produit soit une contrefaçon. Donc allez, on tente:! Je vous dirai mes conclusions quand je l'aurai essayé.

***

Pour un descriptif particulièrement clair de la gradation des effets de l'alcoolémie, voir cette page du site consacré à Paraxine®:: très bien fait.

Et la gueule de bois, au fait, c'est quoi:? Admirable description sur le même site.

Mise à jour (14/06/07) : désolée, les liens ne fonctionnent plus ! Non pas que le site ait disparu, mais apparemment son accès est restreint. Dès que j'ai le temps, je cherche une explication et une solution.

————————————————————


Et maintenant... LE TEST !

Alors, trois semaines et trois tests plus tard, qu'en est-il en pratique ?

Je n'ai pas reçu ma
Paraxine® pour le 31, j'ai donc été très raisonnable ce soir-là ;-)
Mais le 7 janvier, je ne l'avais toujours pas
.! Je commençais à croire à l'arnaque...
J'ai contacté le service client par mail sur le site où j'avais passé commande. Dans les deux heures suivantes, j'avais un message rassurant
.: il fallait compter un délai de 5 à 7.jours ouvrés pour leurs expéditions en France, donc on était encore dans les temps.
Le lendemain, l'enveloppe était dans ma boîte aux lettres
... youpi.!

On jette un coup d'œil ?



J'ai fait mon premier essai le soir même
.: plein de vin blanc au dîner, avec le carpaccio de coquilles St-Jacques que j'avais fait ce jour-là (pour tester mon couteau à tomate), miam...
Vers 23
.h, je savais que je dormirais mal cette nuit-là et que je me sentirais mal le lendemain. En plus, dîner assez gras (contre-indiqué en association avec l'alcool, je vous le rappelle) : plein d'huile avec le carpaccio, sans compter plein de pain et un bon fromage bien gras pour m'achever.
J'ai pris 5
.gélules de Paraxine.
J'ai dormi correctement, et le lendemain ça allait. Étonnant.

Trois ou quatre jours plus tard, j'ai eu un lendemain vraiment difficile après un dîner où on a fait plein de mélanges. Je n'ai pas bu énormément mais j'ai accepté tout ce qu'on me proposait. Je n'ai pas pensé à prendre de Paraxine avant de me coucher car à ce moment-là, je me sentais bien.

Le lendemain, migraine atroce et état général franchement pas brillant : nausée diffuse, malaise, fatigue. Vers 10
.h, ça ne passait pas, même avec du paracétamol (je n'ai même pas pensé à prendre ma goutte d'huile essentielle de thym, quelle nigaude, et j'avais jeté mon Nux Vomica périmé, donc pas d'aide de ce côté-là non plus).

En désespoir de cause, j'en ai pris 5
.gélules de Paraxine, même si je n'avais probablement plus à ce moment-là d'alcool dans le sang (j'en avais peut-être encore quelque part, pour me sentir si mal.?). Vers midi j'ai commencé à me sentir mieux, et bien sûr ce n'est qu'une impression mais j'ai le sentiment que normalement ça aurait dû prendre 2.ou.3.heures de plus.

Quelques jours plus tard à un autre dîner, j'ai refait les mêmes mélanges (incorrigible, il faut vraiment que j'apprenne à dire non) et là, aucun symptôme désagréable
.! Je ne sais vraiment pas à quoi ça tient, qu'on ait une gueule de bois ou non. C'étaient les mêmes quantités et des vins de qualité dans les deux cas. Allez comprendre...

J'ai fait un dernier essai je ne sais plus quand, parce qu'on avait fêté au champagne l'absence de choses à fêter (on fait cette fête parfois, Jacques et moi, j'aime bien), et que j'avais bu du vin blanc ensuite. Ça, généralement, c'est assez méchant. Le lendemain, j'étais dans un état ma foi très acceptable, juste un peu fatiguée.

Il faut dire aussi que j'ai pris de la levure de bière tous les jours ces derniers temps, depuis que j'ai découvert que c'était très utile pour compenser les déficits en vitamines du groupe B souvent associés à la prise d'alcool.

Maintenant, je n'achète plus de vin blanc pendant un moment. Cure d'eau, de thé, de jus de tomate (et de dignité, me direz-vous...) à l'ordre du jour, histoire de redémarrer l'année convenablement
:-))

En plus, à raison de seulement 4
.cuites traitables avec une boîte de 20.gélules de Paraxine à 17,90 €, ça ne peut pas vraiment devenir un système de vie "pour tous les jours". Donc je laisserai ceux qui le souhaitent poursuivre ces tests et nous faire part des résultats obtenus.

Mais je ne regrette pas d'avoir commandé 2
.boîtes d'un coup. Il me reste ainsi en réserve 4 ou 5.belles occasions...

***

Mise à jour (15 février) : j'ai vraiment déconné hier soir. Trop de vin blanc, et du champagne en plus.

À 5 h du matin, je me sentais mal, j'en ai pris 5 gélules. Le matin en me levant, je crois que c'était le pire matin de ma vie. Horriblissime. Je ne sais pas ce que ça aurait été sans la Paraxine.

En attendant, n'espérez pas l'impunité, même avec la Paraxine. J'étais dans un état vraiment affreux, même en ayant soi-disant éliminé 55 % d'alcool en plus par rapport au rythme naturel.

Alors ma foi... "Quand on déconne, on paye", telle serait ma conclusion.


Retour à la page d'accueil




Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

Préparons-nous par tgtg le Dimanche 23/01/2005 à 18:50

à être en forme en é-thé.
Et faisons une cure de digni-thé, après avoir tes-thé ces remèdes miracles:-)


Re: Préparons-nous par Caroline le Dimanche 23/01/2005 à 18:54

Ouah t'es rapide toi sur les mots ! Bravooooo ! :o))))


par Estelle le Mercredi 26/01/2005 à 16:32

Salut Caroline ! Merci de ton devouement pour les grandes causes culinaires, ca doit etre dur de tout tester ;-) Je voulais aussi te dire que je suis allee dans un magasin WMF en Allemagne ou je ne n'ai pas vu de denoyauteur. Le magasin etait tres chouette, j'ai meme achete une petite louche en soldes a 5 euros, plutot une bonne affaire !


Re: par Caroline le Jeudi 27/01/2005 à 16:55

Ah merci de l'info Estelle ! Je vais en commander un chez Mathon, je crois, dans ce cas.

Pour la petite louche, est-ce que c'est une louche au sens strict que tu as achetée, ou bien la même "cuiller creuse" que celle que Jacques m'a offerte ? Elle me change vraiment la vie : contenance exacte 15 ml, soit une cuiller à soupe, mais sa forme creuse est absolument géniale pour doser. Bien plus pratique qu'une cuiller à soupe. J'en ai mis une photo quelque part, ah c'est là. C'est la première photo que tu vois.
(je ne sais pas si tu es encore en Allemagne mais à tout hasard...)


Re: Re: par Estelle le Vendredi 28/01/2005 à 20:56

Hello Caro, oui, je suis bien rentree d'Allemagne (et de France !) lundi soir, je suis encore un peu sonnee. Ma louche est une petite louche a sauce, qui permet certainement aussi d'etaler la pate a crepe proprement sur la poele. Elle est classique en somme. Pour ta cuillere, oui, je la connais ! Aux Etats-Unis c'est la cuillere de reference, la "tablespoon", ils utilisent souvent ca ici ! La mienne est encore plus maligne puisqu'elle est retractable, je peux donc aussi bien mesurer les cuilleres a the ("teaspoon") ou a soupe, tout ca avec le meme ustensile ! 


Re: Re: Re: par Caroline le Vendredi 28/01/2005 à 23:54

Aaaaah je vois que t'es branchée (... archi branchée) en matière de cuillers !
Contente de savoir que tu es bien rentrée :-)

Si tu nous faisais un petit article "ustensiles" bientôt, je serais ravie !!! (par exemple sur les cuillers françaises/américaines : "table-spoon, tea-spoon, cuiller à café, cuiller à thé, cuiller à soupe... bref inépuisable mais très utile, surtout avec des photos si tu as le courage :-)))... (ça, ça n'a jamais été fait, à ma connaissance).


Re: Re: Re: Re: par Estelle le Vendredi 28/01/2005 à 23:58

Excellente idee, cela me trotte dans la tete depuis un moment pour les ingredients (surtout les produits laitiers que je n'arrive pas tous a identifier apres plus de 2 ans de vie ici !). Je ne sais pas quand cela sera pret car je veux faire quelque chose de bien, patience !


Vin blanc et mal de tête par Patrick le Mardi 22/02/2005 à 22:42

Tout d'abord, félicitations pour ton site très fourni et surtout très "aspect pratique des choses".

Concernant le mal de tête et les nausées suite à une soirée bien arrosée, ils ne proviennent ni de la quantité ingurgitée (sauf à 3 litres par personne), ni de la couleur du vin, et surtout pas des mélanges. Ce qui rend malade, c'est le soufre, ou plutôt l'excès de soufre. Donc si tu bois des vins pas ou peu soufrés, tu peux en boire des seaux, passer du rouge au blanc et revenir au rouge, tu seras fraîche le lendemain matin. Du coup, il y a quand même un rapport avec la couleur du vin, cer on est obligé de soufrer un peu plus les blancs, plus fragiles et qui repartent plus souvent en fermentation, donc qu'il faut "matraquer" un peu plus pour ne pas risquer de mauvaises surprises dans la bouteille.

Je ne sais pas où tu achètes ton vin et ton champagne, toujours est il qu'il faut supprimer totalement les achats en grande surface, sauf les grands crus de Bordeaux et aller voir un caviste auquel tu expliques que tu es sensible au soufre et qui saura te trouver des vins digestes (et te conseiller quant à leur conservation, les vins sans soufre devant rester en dessous de 16°C.)


Re: Vin blanc et mal de tête par Caroline le Mercredi 23/02/2005 à 22:44

Bonjour Patrick,

Ton commentaire suscite chez moi un (très très) vif intérêt, et je réfléchis à quelques questions à te poser. Si je comprends bien cette affaire de soufre, comment expliquer de tels écarts entre différents lendemains de fête exactement similaires, passées au même vin et dans les mêmes quantités ? Même provenance, même millésime, tout ce que tu veux, et un coup je me sens bien, l'autre non. Je crois que je devrais arrêter tout simplement de boire du vin mais j'ai du mal à me faire à l'idée, je trouve ça triste. Et en même temps, je ne suis peut-être pas assez modérée, je pense. Mais le problème c'est que le soir, je suis parfaitement en forme, et que c'est seulement le lendemain matin que se joue la grande loterie : bonne forme ou "big" dégât, difficile de prévoir.

Tu vois, pour moi, le problème, c'est moins de choisir un vin qui me plaît (avec tel ou tel plat, etc.) que d'arriver à trouver les vins les plus sûrs, les plus digestes, les meilleurs pour mes lendemains... ;-) Pareil pour le champagne (quoique Mum * soit de loin en tête de mon classement).

Pour les grandes surfaces, tu es vraiment-vraiment-vraiment catégorique ? (même de bons petits Viré-Clessé ou Mâcon-Villages - mes péchés mignons - tu me déconseilles clair et net de les acheter ailleurs que chez un caviste ?)...

* Oups... Mumm ! J'aurais pu l'écrire correctement quand même !


Re: Re: Vin blanc et mal de tête par Patrick le Mercredi 23/02/2005 à 23:32

Je te répondrais volontiers qu'il y a des jours où ton organisme tolère mieux le soufre que d'autres, mais que dans tous les cas si tu avais bu les vins idoines, tu n'aurais pas eu de problème.

Tu parles de modération (ou plutôt de son absence), à quelle hauteur la quantifies tu ? Quand nous recevons à la maison (souvent), ce n'est jamais moins d'une bouteille par personne sur un repas copieux. jamais personne n'a eu "mal aux cheveux" le lendemain.

Et pourquoi veux tu absolument acheter ton vin en GD ? Il y a aussi du Mâcon chez les cavistes. Et s'ils sont trop loin de chez toi, tu fais comme pour le matériel culinaire : tu demandes à ta mère de te les apporter (ça c'est pour te montrer comme je lis bien tes posts;-))

Je développerai un peu plus ces idées, mais un autre jour, j'ai encore un peu de travail aujourd'hui.


Re: Re: Re: Vin blanc et mal de tête par Caroline le Jeudi 24/02/2005 à 09:26

Oui, Patrick, on met la même quantité sous la notion de repas bien arrosé ;-))

Si je préfère les grandes surfaces, c'est pour me faire livrer : j'y vais à pied et au retour je n'ai rien à porter. Le "Nicolas" le plus proche est à 700m de chez moi, ce n'est pas atroce mais là, il faut que je porte ;-)

Tiens d'ailleurs, je reviens à ce que tu disais : qu'en grande surface on pouvait se risquer à acheter les grands crus de Bordeaux. Info utile car je croyais exactement le contraire jusqu'à présent, en me disant que ces bouteilles-là ne devaient pas avoir un taux de rotation très rapide et devaient se détériorer, stockées comme ça à 20° et à la lumière. Il me semblait que les bourgognes blancs "ordinaires" (les aligotés, chablis, et tout ça, qu'on trouve entre 6 et 10 €), qui sont vendus aussitôt mis en rayon, étaient moins susceptibles de s'être dégradés et d'être inférieurs aux vins vendus chez les cavistes (chez qui tu ne trouves rien à moins de 10 € d'ailleurs).


Re: Re: Re: Re: Vin blanc et mal de tête par Patrick le Jeudi 24/02/2005 à 16:07

Le sujet étant long et complexe, je vais faire un post un de ces jours sur mon site et je t'avertirai ici de sa publication.


Re: Re: Re: Re: Re: Vin blanc et mal de tête par Caroline le Jeudi 24/02/2005 à 16:21

Merci Patrick, je t'en serai éternellement reconnaissante ! :-))))


Le conseil de tonton par Antonin le Samedi 12/03/2005 à 03:21

<p>Tout d'abord bravo pour ce très bon site que je viens de découvrir en passant, car je me suis expatrié aux etats unis, et dépité par la qualité de la bouffe ici, je me suis vraiment mis à cuistouiller pour tous mes collocs...</p><p>Bref, la cuite, ça fait mal à la tête c'est sûr. Le médicament que tu as essayé, j'y crois qu'à moitié car pour éliminer les molécules d'alcool dans ton organisme, il faut des molécules d'eau. Donc quelle que soit la vitesse à laquelle l'alcool est éliminé, tu te retrouves tout sec à la fin, d'où le mal de cheveux, si tu n'as pas bu d'eau pendant la soirée.</p><p>Le truc que moi et mes compagnons festifs trouvons excellent c'est le perrier citron vert, au réveil, et bien frais. C'est radical pour se réveiller. Ca n'enlève pas tous les désagréments d'une bonne briquée (qui vient de l'expression bien connue "j'ai dormi sur une brique moi cette nuit"...), mais ça remet d'aplomb.</p>


Comme je te reconnais !!! par Brigitte le Mardi 05/04/2005 à 20:20

Alors là je suis en extase devant ton dévouement pour nous libérer des douleurs physiques des effets de l'alcool !!! Tu risques ta vie en essayant des pillules soi disant magiques !! Et en plus, tu n'as pas peur de t'en enfiler 5 d'un coup !! Au secours !!!!!

Moi je dois te dire une chose, car moi aussi j'ai testé des remèdes.... et bien le plus efficace (pour moi en tout cas) c'est l'aspirine avec un Normogastril ( le remède miracle de mamie Denise), tu peux les prendre en même temps au coucher, quand tu es au plus mal, et tu recommences au lever, tu peux rajouter une petite citrate de bétaïne pour le fun...!!

Voici pour les douleurs physiques, mais tu ne parles pas des effets gravement perturbateurs pour notre pauvre petit cerveau, et pour notre environnement......car moi, le lendemain je suis un vrai zombi..... si on me demande l'heure, je dis Vendredi...je suis au ralentie, je perd ma voiture (pourtant c'est gros une voiture !!) j'oublie mes enfants à l'école, quand ils hurlent et qu'ils cassent tout je les trouve "tout à fait charmants, beaux et intelligents", surtout ne pas me poser de questions si vous êtes préssés, je ris bêtement, ou bien je pleure c'est selon.......donc comme tu le vois c'est GRAVE....(j'exagère un petit peu, mais pas tant que ça.....) mais tout de même c'est préocupant, je ne voudrais pas finir dans une maison de retraite à 50 ans.....!!! Il m'arrive parfois même de ne plus me souvenir de ce que j'ai pu dire au cours de la soirée, j'ai des blancs ou des trous comme tu veux...donc voilà, je voudrais que tu réfléchisses à la question, car cela va sûrement t'arriver un jour !!!!

Peut-être y a-il des entrainements pour le cerveau, et une préparation spéciale à la cuite, par exemple se répéter 100 fois avant de boire...c'est la dernière fois...ou bien : je suis indestructible...mon corps n'est que poussière et mon esprit doit être le plus fort...etc....ou bien faire de la méditation trancsendantale...!!

Enfin voilà pour toi un sujet de réflexion et je tiens à une réponse bien développée....

Grosses bises....


Re: Comme je te reconnais !!! par Caroline le Mardi 05/04/2005 à 20:54

Il m'arrive parfois même de ne plus me souvenir de ce que j'ai pu dire au cours de la soirée, j'ai des blancs ou des trous comme tu veux...donc voilà, je voudrais que tu réfléchisses à la question, car cela va sûrement t'arriver un jour !!!!
Je crois deviner à certains indices que Brigitte serait peut-être la soeur de quelqu'un qui m'est très proche. ;-)))
Mais je n'en dirai pas plus, une personne comme Brigitte qui a des moeurs aussi honteusement relâchées ne peut que tenir à son anonymat.

Alors je te rassure, Gitte-Bri, moi aussi ça me le fait. Et la "personne qui m'est très proche" ne manque pas de me le faire remarquer (…avec finesse et politesse, bien sûr, tu t'en doutes).

J'aurais jamais pensé à faire de telles démarches du côté de la tête pour lutter, moi ! Plutôt que la méditation ou le training cérébral, j'envisageais tout bêtement le carnet et le bic 4-couleurs pour faire face à l'après-conversation. Dis-moi toujours ce que tu en penses.
Je t'embrasse. :-)


c'est pas l'alcool qui fait mal au caillou... par dr. guido le Samedi 10/06/2006 à 02:18

... c'est l'eau; comme disait mon grand-père en me montrant le petit ruisseau qui avait creusé son lit dans la paroi de la montagne: "tu vois les dégats que fait l'eau dans la roche ? alors t'imagines dans ton estomac!".
Tout ça pour dire que nous aussi les Suisses on a eu notre boisson miracle contre la "désossée" du dimanche matin - le DigesCool, qui a assez rapidement disparu du marché sous la menace des autorités...
La meilleure solution reste encore de ne pas trop se déshydrater - et au lieu d'accompagner le verre d'eau d'une alka-seltzer, qui provoque souvent des lendemains comateux, je conseille une bonne tasse d'eau bouillante avec un cube de bouillon (de boeuf, pour moi) avant de ramper jusqu'à son grabat... et comme on manque aussi de sucre au réveil, un petit coca de secours fait des merveilles le lendemain (eau gazeuse + sucre + caféine)...
ça peut servir pour la prochaine soirée arrosée au péteux - et bravo pour ce blog bien sympa!


NICOLAS SARKOZY ... VLADIMIR POUTINE par ANTIRACKET le Mardi 12/06/2007 à 11:19

Lors du dernier G8 de 2007, il semblerait que la discussion entre Nicolas et Vladimir ait viré vers le désarmement.

Vladimir connaît mieux que personne les vertus du RU21 ... car ce produit était classé "défense" par le KGB et n'a été libéré qu'après la chute du communisme.

Le KGB l'utilisait chaque fois qu'il fallait obtenir des informations de la part d'un espion étranger; l'officier du KGB absorbait quelques pilules de RU21 avant de se rendre à "l'entretien"...

Non averti de l'invulnérabilité de son voisin, il est facile de jouer à la "vodka party" ... en cherchant à battre les performances de son challenger.

AUCUNE CHANCE ... 


L'accoutumence... par JEAN LOUIS le Jeudi 25/11/2010 à 12:17

J'ai lu dans cet article que la personne ne sait pas trop pourquoi elle se sent mal ou pas un lendemain de cuite... C'est malheureusement à cause de l'habitude qu'on se sent mieux après une cuite, quand on a pas l'habitude on est vite ivre avec peu d'alccol et le lendemain on a mal partout.
En revanche si vou avez une certaine habitude vous pouvez boire plus, faire des mélanges, et plus vous le faites souvent moins vous vous sentez mal le lendemain, si vous continuez vous aurez même envie de vous boire un petit verre en fin de journée car la veille ne semblait pas si terrible... Bref, mieux vaut arrêter de taquiner la bouteille si vous ne vous sentez pas malade après une murge !



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.