S'identifier - S'inscrire - Contact

Chandeleur !!! La meilleure recette de crêpes

crêpe au sucre selon la recette de Jean-André Charial

Bouillon de légumes délicieux pour s'alléger avant le printemps

bouillon de légumes

Sandwichs, tartines & pizzas


Minceur + Forme


Pommes de terre


Oeufs


Apéritifs


Cuisine de fête


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Coup de gueule contre les nouvelles andouillettes normalisées de Monoprix Gourmet 

Par Caroline • Mercredi 10/02/2016 • Version imprimable

andouillettes Monoprix Gourmet



Depuis des années, je ne mange que de l'andouillette Monoprix Gourmet.

Elle est estampillée "AAAAA" (c'est-à-dire qu'elle est reconnue délicieuse par les membres de l'AAAAA, Association Amicale des Amateurs d'Andouillette Authentique).

Elle se trouve facilement (chez Monoprix). Elle est emballée sous vide et se garde donc facilement trois semaines au frais en attendant de passer à la casserole. Et en plus, elle est délicieuse : c'est une andouillette de chez Lemelle, célèbre charcutier de Troyes.



Depuis des années, les andouillettes Monoprix Gourmet étaient de tous les calibres (du mince au très épais) et de tous les poids, disons entre 160 g et 210 g. Elles proviennent d'un atelier qui les dresse à la main – au poussoir –, et l'avantage c'est que cela offre au consommateur des pièces de formes variées, chacun trouvant ainsi chaussure à son pied.

Du coup, je les choisissais exactement comme on les aime !

Chez nous, voici comment on les aime :
- plutôt fines (calibre étroit), pour engloutir d'une seule bouchée la totalité de la rondelle que coupe notre couteau,
- et plutôt abondantes, donc lourdes (j'ai toujours farfouillé dans le rayon pour trouver "des 210.g" : que voulez-vous, quand on aime on compte évidemment, pour en avoir le maximum !).

Voyez nos rondelles idéales :



Ci-dessus, elles sont froides (cuites par le charcutier, mais pas encore recuites chez vous).

Admirez-les plutôt brûlantes et fondantes, ci-dessous :





Bref, comprenez que l'on préfère celle de droite à celle de gauche :





Eh bien, récemment, j'ai été très déçue de mon dernier achat.



Nouveauté : un problème de poids



Maintenant, elles sont normalisées en poids, comme les steaks hachés industriels ! Je m'en suis rendu compte il y a quelque temps, ça m'a vraiment agacée et ça m'en a un temps détournée au profit d'autres gourmandises moins calibrées.

Car devinez l'horrible poids qu'elle font, horrible pour un vrai amateur ?
170 g !!!



Vous voyez : c'est imprimé directement sur le paquet, ce n'est plus pesé à la pièce pour être vendu au poids. Elles font toutes... 170 g. C'est dingue ça, pour un truc quand même encore assez artisanal (enfin, je croyais).



170 g, c'est ridicule enfin ! Insuffisant !

À la limite, me direz-vous : "allez, pas grave, il n'y a qu'à en acheter trois exemplaires pour deux convives, et on se partage la troisième !".

Mais en fait, non, désolée, ça ne marche pas du tout comme ça : la satisfaction est dans le module unique et complet, rien qu'à soi, comme quand on fume un cigare robusto.

Une moitié d'andouillette, soit une andouillette déjà entamée, à manger en plus d'une andouillette entière, ça n'offre pas du tout le même plaisir.

D'ailleurs, dites-moi, on fait comment, à votre avis ?
- On mange la moitié d'andouillette avant de commencer l'entière ? Non, bien sûr ! Ça nous prive de la joie d'entamer "la bête" avec couteau et fourchette avec la faim au ventre !
- Alors, on la mange pour finir son assiette, après avoir boulotté la première andouillette entière ? Non plus, voyons ! Ça donne une forme de dégoût, et la culpabilité de ne pas se satisfaire d'une seule andouillette ; on se sent glouton, suralimenté, pas content, on n'a plus envie.

Donc, j'en ai acheté seulement une pour chacun, malgré ma contrariété. Je me suis dit que cela nous obligerait à un peu de frugalité, un peu de modération, le tout n'étant nuisible ni pour notre santé ni pour notre "vie après le repas", comme dirait Badoit.

Sauf que les affronts ne s'arrêtent pas là ! Vous ne pouvez pas choisir votre calibre !



Un problème de calibre



Vous auriez pu penser, comme moi, qu'on les avait également normalisées en calibre, pour ne pas risquer d'obtenir, pour un même poids, des choses difformes et ridicules. Eh bien, non !

Moralité, sur les trois andouillettes que j'avais achetées (1.pour mon invité, 1.pour moi, 1.pour Camille), deux étaient grotesquement courtes et dodues, pas du tout plaisantes, et une seule était comme nous les aimons.



Je les ai préparées au four. Environ 45-50 minutes à 175 °C, en les retournant une fois ou deux en cours de route :



NB - Je rappelle que les andouillettes ont déjà cuit 6 heures chez le charcutier, elles ont juste besoin d'être réchauffées et dorées, que ce soit au four (ce que je préfère, pour éviter odeurs et graisses cuites) ou à la poêle (délicieux aussi, et moins gras pour vous, car pas mal de gras – plus que dans le four – reste dans la poêle).


Comme c'était la première andouillette de Camille (à vingt ans, premier vrai saut dans l'inconnu ! ;-)), nous l'avons généreusement laissé choisir celle qui la tentait le plus.

Évidemment, les chiens ne faisant pas des chats, elle a choisi celle que nous convoitions, son père et moi : la plus longue et la plus mince. Celle qui assure des bouchées parfaites.

Cela a épargné à ses parents le conflit classique du type assaut d'amabilité ("prends-la, toi", "non, prends-la plutôt, toi", "non non, je n'en ferai rien, prends-la, vraiment", "ou alors on les partage ?", "non non vas-y, ne compliquons pas, prends-la, je t'assure !", et culpabilité/frustration au menu de l'andouillette).

Camille nous a placés sur un pied d'égalité, puisque les deux qui restaient étaient identiques.
Nous les avons mangées sans plus de complications diplomatiques.

Mais voyez que la bouchée-rondelle est devenue une bouchée-demi-rondelle, et croyez-moi, ce n'est pas le même plaisir :



Ça, c'est vraiment le genre d'andouillettes que JAMAIS je n'aurais acheté !

Et pourtant... je les ai bien achetées. Pourquoi donc ?



Un problème d'opacité



Le paquet vous empêche de voir la forme de l'andouillette. Juste une toute petite ouverture, absolument pas aidante. Vous croyez avoir choisi parmi les plus étroites, et vous vous retrouvez avec une andouillette Bouboule. Flûte ! Et juste vos yeux pour pleurer chez vous quand vous les déballez.





Et le prix ? (trop bas ?)



Le prix a augmenté ces dernières années. Mais très raisonnablement.

Le prix au kilo en 2007 : 18,80 €
(cf. article vous exposant, avec moult photos comme ici, les modes de préparation de l'andouillette : Cuisson de l'andouillette, au four ou à la poêle ?)



Le prix au kilo en 2016 : 20,76 €.


Le "mélange potée" n'a rien à voir, quoique des patates et du chou, ça peut aller très bien avec l'andouillette...

La société Lemelle et Monoprix n'ont pas beaucoup (pas suffisamment ?) répercuté sur leurs prix de vente le prix d'achat de la matière première des andouillettes, le chaudin de porc, qui ne cesse d'augmenter en raison du poids croissant de la Chine sur la demande mondiale. Et tout le reste des charges qui a terriblement monté, n'en parlons pas.

À se demander pourquoi nos éleveurs de porcs français vivent si mal.

Et nos charcutiers aussi.

Double mécontentement. :-(

Mais mangez-en, vraiment c'est délicieux. Avec une bonne petite sauce "échalotes moutardées" :






Ou en andouillette explosée, si la forme que vous avez achetée ne vous plaît pas, dans un bol de pâtes, MIAM !!!

• Linguine à l'andouillette :



Il suffit de découper votre andouillette et de la faire sauter à la poêle avec des échalotes :



Puis petite sauce moutarde + crème fraîche faite à part :





• Spaghettis à l'andouillette :



C'est vachement bon.

Et le baptême de l'andouillette, alors, ça a donné quoi ?

Camille a aimé la consistance de l'andouillette, le côté à la fois mou et consistant, mais a détesté l'odeur. Son père a fait des commentaires biologiques comme d'habitude, ça n'a pas dû aider.

Ma revanche :
j'ai fini les 4/5e de l'andouillette de Camille au déjeuner du lendemain, avec deux patates et le reste de moutarde aux échalotes. Un dééééééééélice absolu.
Et grosse satisfaction morale au bout du compte : en dépit de mon abnégation, je l'ai quand même eue, mon andouillette longue ! :-)



Revenir à la page d'accueil



Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez cet article


Commentaires

Chouette un vrai article !! par Laurence 28 le Mercredi 10/02/2016 à 19:27

 Oui parce que les fausses alertes, on connaît ;))) Les articles fantômes etc...poutant bien alléchants....
Bon, je ne connais pas l'andouillette de Monop, alors déjà, il faut que je la goûte ! Je comprends ton émoi et ta colère, ça fait beaucoup de changements d'un coup, insupportable pour une connaissaeuse, je compatis ! Du coup, elle fait moins artisanal, tu ne crois pas ?
Et sinon, une sauce à l'échalotte moutardée, c'est avec de la crème fraîche? , ça me titille les papilles cette suggestion ;))


Sauce échalotes-moutarde par Caroline le Mercredi 10/02/2016 à 19:54

Alors c'est tout simple et c'est divinement bon. :-)

Tu éminces des échalotes, ou alors, encore mieux pour la facilité mais aussi pour le résultat final, tu prends des échalotes émincées surgelées en sachet de 250g je crois : ce ne sont pas des petites boîtes, mais des sachets plus imposants, c'est le genre Darégal ou un truc comme ça.



Tu les fais fondre à feu doux, encore surgelées, tu sales à peine, tu couvres et tu surveilles. De temps en temps tu touilles avec une cuillère, tu ajoutes 1 CS d'eau si tu vois que ça accroches (pas de gras sinon : besoin de rien).

Quand les échalotes sont fondues, tu ajoutes 1 bonne CS de moutarde (à l'ancienne, avec des grains, ou moutarde forte de Dijon, ce que tu préfères) :



Si tu veux (si tu aimes les goûts un peu doux), tu ajoutes un peu de crème fraîche (liquide ou pas, peu importe) :



Et tu touilles, tu goûtes. Quand ça te plaît, tu as ta sauce !



(Ça, c'était un nem à l'andouillette, avec cette sauce : une pure tuerie !)


Re: Sauce échalotes-moutarde par Laurence 28 le Mercredi 10/02/2016 à 20:37

 Oh la la cette tuerie en devenir... Je n'utilise que des échalottes surgelées de chez Thiriet, j'en avais marre que celles du jardin soient si petites et qu'elles germent si rapidement. Et puis surgelées, tu fais une sauce à l'échalotte pour les steaks en moins de deux !! Merci tout plein pour ta recette. Avec photos en plus, le rêve !!


par eynia le Jeudi 11/02/2016 à 00:17

Bon, je ne veux pas casser la bonne humeur ambiante, les doux effluves, et même les douces effluves (soyons fous), et l'amour immodéré que vous avez pour ce truc qui n'a ni queue ni tête, un boudin informe, mais dont la préparation, la visualisation avant la dégustation et la conclusion sont si bien décrites par toi, ma chère Caro, que d'aucun(e)s vont en saliver grave. Juste que ne n'aime pas, y'a rien à faire, trop gras, trop ceci, pas assez cela, bref ma mère qui en raffole a toujours évité d'en manger gloutonnement, et se cachait presque, parce que sinon, elle avait droit au vomi tout autour d'elle...
Par contre un bourguignon, (je m'y attelle demain à la demande à corps, et à coeur, et à cris de mon n° 2 et de ma bru), c'est le pied, avec un riz maison ou une purée itou maison. Juste que tu m'as laissée sur ma faim, gente dame ! 
Que ne reçois-je point dans ma boîte courriel ? Une proposition que je qualifierai d'indécente parce qu'en cliquant à la vitesse de Buzz l'Eclair sur le lien, on me marque "permission refusée", alors que la dite proposition faisait état d'un bourguignon "encore plus tendre grâce à un truc de bédouin". 

Alors, je te demande, je te prie, je quémande, je mendie, je t'en conjure et je t'adjure, je te supplie à genoux, bref je t'implore, Caro mia, laisse-moi accéder à ce plat fabuleux, que je me dis que tu peux sans doute, si ce n'est au pire rien m'apprendre, mais au moins me faire rire devant le fumet de ce merveilleux plat. J'attends ta réponse, je sais que je ne suis pas au bon endroit, tu transféreras ma diatribe amère, qu'elle se transforme en un hymne de joie, mais donne-moi la clef, donne siouplé ^^

Voilà le dit lien, que j'exécre tellement il me fait languir, tellement il me barricade à l'extérieur : http://culinotests.fr/news/boeuf-bourguignon-encore-plus-tendre-grace-a-un-truc-de-bedouins

Je me permets de te montrer une photo qui me fait penser à tes andouillettes chéries, il y a un air de famille, à supprimer si cela te choque mais voilà, l'humour décadent je connais : http://easypic.free.fr/1/1_Architecture_modifiee_1455147989.jpg


Re: par Caroline le Jeudi 11/02/2016 à 00:28

Eynia, tu sais que tu me fais fléchir...

Je vais le faire, ce foutu boeuf bourguignon. (Enfin, l'article je vais faire, parce que le boeuf bourguignon, lui, a été fait et dévoré depuis longtemps, miam.)

C'était une bêtise de ma part, j'ai publié un article qui ne contenait que le titre : alors rassure-toi tu n'es nullement exclue d'un Graal que je n'ai tout bêtement pas encore produit.
Par contre, là c'est décidé, je m'y mets !!! :-)

PS. Excellent, ton lien !


Re: par aglae le Jeudi 11/02/2016 à 10:44

Bonjour,
je profite de ce hors sujet (je n'aime pas les andouillettes ) pour te rappeler, Caroline, que tu nous dois aussi un article sur le poulet rôti du dimanche et sa sauce...
Je suis pourtant à l'affût, mais je ne l'ai jamais vu arriver

En tout cas, merci pour tes articles, qui sont vraiment trop rares...

Bonne journée


Re: par Caroline le Jeudi 11/02/2016 à 11:00

Alors là, promis, juré : 2016 ne se terminera pas sans ce poulet du dimanche et sa sauce merveilleuse.
(Allez, même l'hiver 2016 ne se terminera pas sans, soyons fous !)
Merci Aglaé ! :-)


Arghl *salive sur clavier* par funambuline le Jeudi 11/02/2016 à 10:58

 Impossible de trouver une andouille digne de ce nom en Suisse, cet article est une torture, même tes boudinées j'en voudrais bien.

Bon, on est pas trop en manque de charcuterie, tout va bien, mais une andouille de temps en temps ça passerait bien.

Pour t'en présenter une autre de locale, je pense que tu adorerais le boutefas, tout l'inverse d'une andouille, plus il est joufflu et difforme meilleur il est. Comme l'andouille, il se mange chaud en tranches épaisses (enfin, 1/4 de tranches...) ou froid en tranches fines. Une tuerie totalement terrifiante pour qui ne l'a pas encore testé, totalement adulée par ceux qui en ont déjà croqué.


 
C'est ce qu'il y a de plus réjouissant dans le monde des "saucisses" (le mot qui est TOUJOURS sur ma liste de courses), la diversité de tailles, de formes, de contenu, de goût, de possibilité d'apprêtement, ... et je comprends d'autant plus ton énervement au manque de disparité de tes andouilles chéries !
 
 


Re: Arghl *salive sur clavier* par Caroline le Jeudi 11/02/2016 à 11:02

Aaah oui, y a du monde au balcon, dis donc !
Elles sont belles. Les tranches fines, c'est une belle option avec les très grosses saucisses : totalement d'accord.
Ce que je serais contente de goûter ça !
Régale-toi pour moi, s'il te plaît... :-)


par Virginie le Jeudi 11/02/2016 à 23:37

Comme toujours, j'ai lu ton article avec grand plaisir... Etant Troyenne, je comprends encore mieux ton exaspération.
J'ai élevé mon p'tit loup aux andouillettes et oh, bonheur, il adore ça! Ici, c'est coupées en rondelles et grillées des 2 côtés ou le top du top, au barbecue charbon l'été.
Vive l'andouillette!


Re: par Caroline le Vendredi 12/02/2016 à 11:12

Tu l'achètes où ? Aux Halles de l'Hôtel de ville ?
Un amateur m'a suggéré de prendre l'andouillette Thierry, que je connais uniquement de réputation, et il m'a appris qu'à Paris on pouvait aussi en trouver, je compte bien essayer ! :-) À Troyes (où je vais de temps en temps mais seulement à la belle saison), on ne la trouve apparemment qu'aux Halles.


Bravo par gripit le Vendredi 12/02/2016 à 10:56

Vous exprimez le même mécontentement et désarroi que celui que j'ai ressenti lorsqu'est apparue cette triste nouveauté. Où allons-nous si les achats deviennent une loterie !
Mais il y a plusieurs mois que ce méfait a pris vie..
Seriez-vous moins amateur d'andouillette que vous le dites ?
Car enfin, tant d'années pour que votre fille découvre ce produit ? !


Re: Bravo par Caroline le Vendredi 12/02/2016 à 11:03

C'est vrai que cela fait plusieurs mois : c'est pour ça que je n'en achetais plus, et préférais d'autres gourmandises. J'ai fait une vraie pause andouillette à cause de cela — je le dis, d'ailleurs, en intro.

Ma fille n'a accepté de goûter l'andouillette qu'à l'âge de 20 ans ! Je refuse de faire mea culpa pour l'avoir écoutée ! ;-) De plus, elle n'a pas aimé.
On réessaiera dans quelques mois, je me dis... Il paraît que pour faire aimer un mets, il suffit d'y exposer la personne 10 fois à intervalles réguliers mais à raison d'une bouchée seulement. Je n'ai plus que 9 fois à faire et ma fille aimera l'andouillette ! :-)

Je note que nous sommes fondamentalement du même avis. Envisageons une pétition ensemble auprès de Monoprix ? ;-)


Re: Bravo par gripit le Vendredi 12/02/2016 à 11:23

Oui à la pétition ! ;-)

"Il paraît que pour faire aimer un mets, il suffit d'y exposer la personne 10 fois à intervalles réguliers mais à raison d'une bouchée seulement."
Alors je vous prescris une bouchée de poulpe une fois par jour pendant dix jours...
J'avoueque vous m'avez fortement déçu, moi qui suis en phase avec vos goûts et ressentis le plus souvent !


Re: Bravo par Caroline le Vendredi 12/02/2016 à 11:28

Mais j'adooooooore ça maintenant, le poulpe !
Depuis que j'en ai mangé en salade faite par un traiteur, avec de gros morceaux magnifiquement tendres et magnifiquement assaisonnés... Un pur délice.
C'était juste la salade Monoprix qui était infecte, et je pèse mes mots (alors que je n'ai rien contre eux, loin de là, c'est même ma GMS de prédilection).


Vive l'andouillette! par sophanara le Mercredi 17/02/2016 à 20:36

L'andouillette j'adore ça: j'en prends même au flunch pour tout vous dire. D'ailleurs quelle déception quand de passage sur Lille je n'ai pas pû en prendre à celui de Auchan géant machin.A la maison je les fais à la poele nature et les aime avec des frites et de la sauce moutarde. Grâce à vous je vais pouvoir tester la fameuse sauce échalottes-moutarde et me régaler avec. La dernière fois que j'en ai proposé à ma famille personne n'en a voulu mais une fois à table ils en tous voulu un bout et à la fin je n'ai eu droit qu'à une ou deux bouchées. Frustration quand tu nous tiens.


Re: Vive l'andouillette! par Caroline le Vendredi 19/02/2016 à 14:54

Au four c'est pas mal, vous avez essayé ? (moins de gras rejeté, plus de moelleux, moins d'odeur)
Avec la sauce moutarde-échalote, je confirme que c'est une tuerie :-)

C'est toujours comme ça avec la famille ! Ils disent "oh beurk, j'en veux pas" et après ils vous piquent tout !!! :-)


Re: Vive l'andouillette! par sophanara le Vendredi 19/02/2016 à 22:22

Non malheureusement je n'ai jamais essayé: je fais comme maman qui les a toujours fait à la poele mais je vais me rattraper. Demain je vais aller faire des courses et j'ai mis l'andouillette sur ma liste. Il faut juste que j'en achète 2 paquets au lieu d'un.


Ah :D par Pompompidou le Vendredi 19/02/2016 à 20:54

 Ah, Caroline... 
Même en étant malade, même en ne pouvant pas consommer trop de nourriture, même quand tout accès de gras sera sévèrement puni d'un renvoi, même en n'aimant pas l'andouillette ni la moutarde, même en ne faisant pas mes courses à Monoprix et donc en étant le moins touchée possible par toute cette agitation... 
Et bien même comme ça, cet article m'a donné attrocement faim. Je ne te remercie pas, je n'ai rien à me mettre sous la dent :) 


Re: Ah :D par Caroline le Vendredi 19/02/2016 à 21:42

Ben alors quoi Pompom', t'es malade ?!
Ça ne va pas, ça !
Et tu n'as même pas un Bolino dans ton placard pour les jours de crise ? Bouh, c'est pas bien.
Ouvre tes chakras, je t'envoie mon fluide de guérison, de la douceur. Là aujourd'hui à 21h42.
T'es mon premier essai.... tu me diras si ça a marché. :-)


Re: Ah :D par Pompompidou le Vendredi 19/02/2016 à 22:13

 Oui, on est partis sur une grippe apparemment ! Si jamais ton fluide marche, tu en entendras parler et tu pourras t'installer sur les routes comme médecin itinérant ! T'en aurais, du succès !

Qu'est-ce que le bolino ? :)


Re: Ah :D par Caroline le Vendredi 19/02/2016 à 22:30

Une grippe ? Ah zut, c'est pénible ça. J'ai un super remède à base d'huiles essentielles en massage "bustal", ah là là si tu étais à ma porte... : un peu d'huile de noisette (elle est super pour l'usage externe, elle ne laisse pas de film gras sur la peau), dans laquelle tu fais tomber 2 gouttes d'huille essentielle de ravintsara, 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus radié, et mettons 1 ou 2 gouttes de niaouli et 1 ou 2 gouttes de laurier noble. Tu t'en masses le cou jusqu'à la poitrine toutes les 3 heures et en 3 ou 4 jours tu vas mieux. C'est tellement facile à préparer quand tu as tout ce qu'il faut... je suis frustrée de ne pas pouvoir t'en faire profiter sur-le-champ. J'espère que tu te dorlotes bien.

Un Bolino, c'est un peu la Pasta Box de tes ancêtres :-))))
La révolution du fast-food at home dans les années 80 ou 90, je te jure ! Tu mettais de l'eau bouillante dans des petites pâtes déshydratées avec de la sauce en poudre, tu attendais cinq minutes, et après, je te jure, tu te régalais !


Re: Ah :D par Pompompidou le Samedi 20/02/2016 à 09:06

 Ne t'inquiète pas, je fais attention à moi ^^ Je me remet peu à peu ! 

C'est un peu comme les bols de pâtes japonais non ? C'est exactement le même style ^^


Re: Ah :D par Caroline le Samedi 20/02/2016 à 09:52

Oui, tout à fait, c'est le même principe !

Retape-toi bien : je te souhaite un bon week-end bien douillet :-)


Honteux ! par nerf le Mardi 26/07/2016 à 16:55

Stop à la normalisation !
Peut-être que le label AAAAA conditionne cette décision ?
J'ai l'impression que ce label est de moins en moins un gage de qualité...


Re: Honteux ! par Caroline le Mardi 26/07/2016 à 17:01

Non, ce n'est pas de la faute du label, je leur ai posé la question directement.
Cela doit venir de l'acheteur de Monoprix ? Je ne sais pas.
Je vais tester bientôt l'andouillette Hardouin, elle aussi AAAAA. J'ai bon espoir de la trouver délicieuse, on verra : j'ai la fourchette particulièrement soucilleuse, quand il s'agit d'andouillette ;-)



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.