S'identifier - S'inscrire - Contact

Minceur + Forme


Cuisine de fête


Pommes de terre


Sandwichs, tartines & pizzas


Oeufs


Apéritifs


Astuces ;-)


Indécent


Ustensiles


Hors-cuisine


Questionnaire des 4

Par Caroline • Dimanche 09/04/2006 • Version imprimable



J'ai vu par hasard qu'Hélène m'adressait
il y a quelque temps ce questionnaire.
a devait être en 1927 à peu près, mais je ne suis tombée dessus que très récemment.)

D'habitude je ne réponds pas aux questionnaires mais là j'ai tellement de boulot en retard que je suis déprimée. En plus, j'aime particulièrement le blog d'Hélène, alors merci Hélène, je m'amuse à répondre
.!


• 4 jobs que j’ai eus :

(Ça commence bien, moi qui n'ai jamais aimé travailler.!)

- Pompier-sauveteur. A 10 ans, en tant que bénévole, j'ai flanqué une grosse torgnole à mon petit frère et ma petite soeur qui avaient mis le feu à la salle de bains. J'ai réussi à éteindre le feu en inondant toute la salle de bains avec la douche, ça a senti le cramé pendant trois jours dans l'immeuble, mais je suis étonnée a posteriori d'avoir absolument tenu à leur foutre la torgnole avant d'éteindre l'incendie, ça me semble contestable comme sens des priorités.

- Voleuse repentie. J'avais 16 ans, et j'avais malencontreusement dérobé trois pantalons en velours dans un grand magasin, un bleu, un rose, un beige, j'ai été hélas surprise par un vigile, emmenée dans un couloir jusqu'à un affreux petit bureau sombre où
j'ai subi les réprimandes des responsables du magasin, puis, après une attente éprouvante, transportée par les flics dans un panier à salade excessivement crasseux (si je puis me permettre ce petit reproche)... Ensuite j'ai dû faire une déposition à un préposé de la police qui tapait très lentement à la machine (si je puis me permettre cette dernière minuscule critique). Après cet enchaînement d'humiliations, mon père, venu me chercher au commissariat aussi affectueusement que s'il était venu récupérer une hémorroïde, m'a froidement forcée à faire un stage dans une agence de sa boîte en juillet, pour lui rembourser le dédommagement qu'il avait versé au magasin (et je n'ai même pas eu les pantalons.! Ça, franchement, je n'ai toujours pas digéré). Pendant ce stage, j'ai beaucoup rendu service et surtout j'ai découvert le syndicalisme, les conditions de travail des gens, j'ai été insultée par un employé, j'ai pleuré, j'ai appris, et finalement beaucoup progressé dans la vie. En plus, le mec qui m'expliquait tout (je crois me souvenir que c'était le sous-directeur de l'agence) sentait bon à mourir. Je pense que c'est très exactement ce qu'on appelle un parfum bon marché, mais ça me mettait la tête à l'envers. Même aujourd'hui, quand je sens ce parfum dans la rue ou n'importe où, je vibre.

- Femme de ménage. Maman n'avait plus personne pour cela à une époque alors elle m'a proposé de me payer pour nettoyer tout l'appart (un grand bordel). J'étais terriblement à court de fric donc j'ai dit oui. Comme je faisais les choses avec nervosité, motivation et rapidité, en moins de 3 h j'avais tout aspiré, épousseté, retapé alors qu'une femme de ménage normale y mettait la journée entière. Maman a rechigné à me payer au résultat, elle a persisté à vouloir me payer au temps, ce qui fait que j'ai décidé d'arrêter définitivement le ménage. Je pense qu'elle y a perdu et que j'y ai gagné (en dignité en tout cas
 !... Le patronat ne m'aura pas, na ! ;-)).

- Pas d'autre emploi, me semble-t-il, hormis mon présent emploi.
Ah si ! Stagiaire dans des boîtes, si si, ça aussi
 ! Café et photocopies à gogo, évidemment...
Mes stages préférés : chez Gallimard car même si les photocopieuses étaient en sous-sol et sans cesse en panne,
le jardin était magnifique, on m'a fait cadeau de tonnes d'excellents livres, et surtout le mieux : j'étais amoureuse du photographe de la maison (et aussi d'Alain Duhamel, d'Alain Finkielkraut et d'autres auteurs qui passaient de temps en temps, bon je n'avais pas forcément un goût très sûr à l'époque mais les sentiments forment la jeunesse encore mieux que les voyages, vous ne trouvez pas ?).
Hommage à
Retz aussi où j'ai "stagé" car c'était une sacrée boîte où les gens bossaient du feu de Dieu, j'ai tout appris en un temps incroyablement court et j'ai vu là-bas des éditeurs avec un grand "E" — et j'étais amoureuse aussi, bien entendu, d'un auteur-conseiller éditorial qui écrivait sur le bien-être et la zénitude et qui était invraisemblablement bourru, bon sang quand j'y repense... plus craquant que ça, tu meurs ;-)
Mise à jour colérique du 10/02/07 : quelques semaines après ce questionnaire,
j'avais découvert par hasard dans l'émission de Catherine Barry que celui que j'aimais tant chez Retz était devenu président de l'Union bouddhiste de France ; et voilà que j'apprends il y a deux jours que, précisément à ce titre, il vient de virer Catherine Barry de l'émission dominicale de France 2 "Voix bouddhistes". Je suis déçue, j'aimais bien Catherine Barry, poupée Barbie improbable et exquise dans ce bouddhisme qu'elle aime vraiment et qu'elle incitait à aimer. Voilà, grrrrr, je n'aime définitivement plus celui qui est devenu président de l'Union bouddhiste de France. (Ma zénitude ? Elle repassera ! ;-))

• 4 films que je ne me lasse pas de revoir :
En fait, tous les antidotes aux grands-grands films poignants qui m'ont véritablement marquée ("Johnny s'en va-t-en guerre" ou "Elephant man", que je préfère ne pas revoir).
Ce qui fait qu'à part "Point Break"... (film de mes années erratiques que j'aime revoir surtout quand j'ai trop bu), j'aime tous les classiques populaires : les Bronzés, la Grande Vadrouille, Oscar, le Corniaud, le Canard à l'orange, l'Aile ou la Cuisse, les Tontons flingueurs, etc.
Avec le recul, je sais pourquoi : leur construction
est remarquable. Par exemple, prenez "l'Aile ou la Cuisse"... Quand je le revois d'un oeil froid, j'admire l'escalade dans le dramatique : après la scène du cirque où il découvre la vraie nature de son fils (un clown et non pas un critique gastronomique comme il le souhaitait), Louis de Funès, déjà ultra secoué psychologiquement (et physiquement à cause du seau de savon qu'il a reçu dans la figure en prime), se retrouve dans les dix minutes qui suivent sous la menace d'une arme, pris en otage par les restaurateurs qui le bourrent d'huîtres périmées et de bouffe dégueulasse en l'insultant et en le provoquant. Tout ça est inhumain.: ruine morale et ruine physique, puis re-ruine physique et re-ruine morale, la seconde série d'affronts encore pire que la première... et pourtant ça trouve le moyen d'être absolument drôle. Peut-être parce que c'est sublimement joué, remarquez. (Avec un autre acteur que Louis de Funès, ça n'aurait peut-être pas aussi bien marché.?)
Mais carrément bien construit, quand même...

• 4 endroits où j’ai habité :
Toulouse, Valenciennes, Troyes dans l'Aube (je ne sais vraiment pas pourquoi on précise "dans l'Aube", mais je remarque qu'on le fait tous, spontanément. Alors que personne ne sait où se trouve l'Aube donc je me demande pourquoi on se donne cette peine).
Et Nantes aussi
.: très jolies années à part l'épisode du vol des pantalons (vive la province, n'empêche.! C'est bien mieux que Paris pour les adolescents).

• 4 émissions télé que j’aime :
- "Cauchemar en cuisine" (pour le plaisir de voir Gordon Ramsay),
- "C'est au programme" (émission de la matinée sur France
.2.: les sujets y sont à peine effleurés mais ce sont de bons sujets, et surtout c'est l'émission typiquement regardée par la ménagère de tout âge, je suis très fière d'avoir réussi à grapiller cette gratification de ménagère tout en ayant un plein statut de salariée),
- "Capital", même si l'absence d'Emmanuel Chain me paraît parfois criante,
- tous les documentaires.

• 4 endroits où j’ai passé des vacances :
- De beaux souvenirs, mais bof, les vacances ne sont pas un sujet qui me passionne tant que ça.

• 4 websites que je visite régulièrement :
- amazon, car j'ai horreur de perdre mon temps à la Fnac à chercher des trucs dans la bousculade, je consulte les pages Amazon comme une enragée (j'aimerais qu'il y ait plus d'infos sur les bouquins, il y a vraiment un créneau inexploité dans la présentation détaillée des livres),
- chronoresto.com (quand je n'ai rien préparé et que j'ai envie de sushis... ou d'une pizza dont on nous annonce fièrement : "Les Parents l'adore les enfants l'éxiges" (sic)),
- bnpparibas.com comme Hélène... (
pas vraiment pour placer, plutôt pour voir les dégâts et emprunter en conséquence... et puis c'est chez eux que j'ai fait mon stage des pantalons, alors bon, hein ;-)),
- yahoo cinéma pour voir ce qui passe au Gaumont Parnasse, c'est mon cinéma préféré, à cause du velours rouge comme dans un théâtre et des chiottes super propres. Et, stupéfaction.: des ouvreurs/ouvreuses qui refusent les pourboires sur ordre de leur direction. Je me demande si c'est partout pareil dans les cinémas Gaumont. (?)

• 4 aliments ou plats que je préfère :
- les oeufs, surtout le jaune évidemment mais le blanc aussi,
- les viandes grillées, avec beaucoup de gras si possible et pas mal de sel,
- le pain frais,
- sinon, pfff... exactement comme dans l'émission de Jacques Martin
.: les frites, les pâtes, le beurre, la purée et le jambon... (+ mayo si possible). Je sais, ça fait plus de.4 au total, mais si vous mélangez un peu il n'y paraît plus.!

• 4 endroits où je préférerais être, là maintenant
.:
- dans mon lit à 4
.h du mat avec un bon bouquin ("Thérapie" de David Lodge par exemple, que je viens de commencer et qui me fait rire la moitié de la nuit, de ce petit rire rentré et extasié qu'on n'arrive pas à extérioriser tellement on trouve l'écriture jouissive et intelligente),
- à Rungis ! C'est hallucinant, je n'y suis allée qu'une fois mais je rêve d'y retourner, j'aurais aimé avoir ma vie là-bas, ça explose de vie, et à Rungis il y a tout ce que j'aime dans la vie,
- dans la mer si elle est à 26
.°C et sans requins,
- dans le lit de Gordon Ramsay. Aaah oui, décidément. ;-)

• 4 bloggeuses à qui j’envoie ce questionnaire
.:
Pfff... pourquoi 4 ? A celles qui voudront
.!

Partagez cet article


Commentaires

par toto le Lundi 10/04/2006 à 19:50

Ma chère Caroline,

Quelle vie trépidente tu as eu!!! Je ne te félicite pas pour tout, mais au moins tu as su assumer ta jeunesse. J'ai adoré l'épisode du sapeur pompier et des taloches avant le sauvetage, ainsi que celui qui t'a opposée à ta maman pour les heures de ménage. Pour ce qui est de l'aile ou la cuisse ou des bronzés, ça se discute mais bon, les coups et les douleurs...

En tout cas, je suis content d'avoir pu rire encore à gorge déployée à la lecture d'un de tes billets, et j'espère que tu continueras à saturer de ton boulot, histoire de nous gratifier d'autres petits morceaux de ta vie. C'est passionnant et très drôle, alors merci, merci beaucoup.

Je t'embrasse - ton Toto


Raaaah lovely ! par Hemipresente le Samedi 07/10/2006 à 14:28

Je connaissais ton site depuis ma première recherche sur Google avec le mot clé "mandoline", alors que je cherchais en vain quelque hard discounter qui me permettrait d'offrir à mon chéri cet indispensable ustensile tranche-doigts qu'il me réclamait de ci de-là, avec cette discrète insistance et ces argumentaires passionnés qui signent chez lui le désir le plus fou et le moins négociable. Et puis, j'avoue, je t'avais perdue de vue. Me recoivi au détour d'une recherche sur les oeufs à présent. Deux fois en même pas un mois, ce n'est plus du hasard, c'est de l'empathie. Voilà, veni, vidi, delici. A tout bientôt j'espère.
Marie


Merci de sauver une nouvelle de mes nuits par Dorothée le Mardi 11/04/2006 à 01:59

Caroline,

tu ne le sais pas encore mais tu me sauves la vie en ce moment. Cela fait longtemps que je veux te le dire, mais tu as la bonne idée d'écrire à chaque fois que j'en ai besoin, c'est-à-dire en cas de coup dur.

J'en ai eu un énorme aujourd'hui (du genre de ceux qui n'existent que dans les bouquins les plus déjantés), et je n'osais pas venir, en me disant "Caro m'a déjà beaucoup soutenue ces derniers jours, laissons-la tranquille"...Et une fois encore, malgré la bonne volonté de mes amies/soeurs/carrés de chocolat, c'est encore toi qui m'as fait rire, "de ce petit rire rentré et extasié qu'on n'arrive pas à extérioriser tellement on trouve l'écriture jouissive et intelligente", et Dieu sait combien ça n'était pas gagné d'avance!

Merci Caroline pour ta fidèle amitié et ton remontage de moral ô combien efficace!


Chère amie temporairement nordiste! par Didine le Mardi 11/04/2006 à 20:54

Coucou Caroline!

Cela fait longtemps que je viens régulièrement sur ton blog, mais je n'avais encore jamais laissé de commentaire. Je me suis sentie obligée de le faire ce soir en voyant que tu avais vécu à Valenciennes! :O Je viens d'à côté (Saint-Saulve), je n'y vis plus mais j'y retourne assez souvent car mes parents y sont encore. Tu faisais quoi à Vals si c'est pas indiscret?

Didine :)


Re: Chère amie temporairement nordiste! par Caroline le Mercredi 12/04/2006 à 13:53

Salut Didine ! A Valenciennes, j'ai passé ma toute petite enfance : de 18 mois à 3-4 ans.
J'ai eu le jardin d'enfants là-bas, la maîtresse enfermait les enfants récalcitrants dans une cage en fer plantée devant son bureau. Elle disait que c'était un méchant tigre et nous, on séchait nos larmes d'avoir quitté nos mamans, on était absolument tous fascinés par le monstre en cage. Quand j'y repense, pffff...  j'espère au moins qu'ils le payaient, ce pauvre enfant, pour nous distraire de notre chagrin de cette façon...
J'ai adoré le zoo de Maubeuge, j'ai encore des photos avec maman et mon grand frère.
Euh... comme tu vois, c'est plutôt animalier pour moi, la période Valenciennes ! ;-)


par nikita le Vendredi 14/04/2006 à 03:09

Je pensais que je n'aurais qu'à lire les autres, au plus, à ajouter juste mon grain de sel à d'autres commentaires ....mais ce soir, jeudi, je suis Lola. Parce que l'école, ns l'avons toutes testée et que celle donnée à voir à la TV le temps d'un documentaire, m'a rendue furieuse....et malheureuse parce qu'enfin, je comprends d'où me viens ce stupide sentiment de dévalorisation. Je m'explique...
Lola, est une petite fille dans une classe donnée, avec une maîtresse comme je les ai eues, stigmatisant publiquement la moindre variation d'un alignement de cahier, d'une trousse sur une table, d'un crayon mal taillé, d'un gomme suçée, d'un tablier rose, d'un air rêveur. Toutes ces consignes données à l'envi, à respecter au pied de la lettre ou sinon pour s'entendre dire "Tu es la seule à n'avoir pas compris..." entraînant ainsi les rires des autres enfants, l'ostracisme de plus en plus marqué par une maîtresse à laquelle bien évidemment l'ensemble de la classe se rallie.
J'en étais émue pour Lola, si mignonne dans son incompréhension de sa maîtresse si amidonnée, si peu constructive sur la vivacité d'un enfant, asséchant un plaisir manifeste à connaître et à faire savoir aussi que l'on sait autre chose que ce qui est demandé....Etre prise en grippe par une classe, c'est horrible et tellement incompréhensible que l'on ne sait plus parler sans se poser de questions. J'ai fait tout ce que je pouvais pour renverser une situation identique y compris d'aller un jour en classe, avec mon pyjama rose et neuf, tellement plus joli que ma jupe.... qui a fait douter de mon état mental. "Est venue en classe en pyjama" était inscrit en rouge sur mon carnet...ça bien fait rigoler mon grand frère!Non, je suis atterrée par ce qui peut être  transmis par certains enseignants  dans les CP,  CM1 .
Hé Caroline, j'ai un fichu toupet d'écrire chez vous ainsi mais voulez-vs bien me le pardonner...ou l'effacer.



Re: par Caroline le Vendredi 14/04/2006 à 11:55

Bonjour Nikita,
Je n'ai pas vu l'émission mais je suis sûre qu'elle aura suscité de nombreuses réactions sur les blogs consacrés à la télévision, à l'éducation ou aux problèmes de société en général. J'en ai entendu ce matin sur Europe 1 de la part de plusieurs téléspectateurs, certaines positives (sur un prof parlant de philosophie, je crois), d'autres effectivement très réservées et pessimistes. J'en ai retenu une impression d'ensemble assez négative, ce qui semble indiquer que votre avis est partagé.

(Mise à jour :) J'ai entendu depuis ce matin encore plusieurs avis dans ce sens. Cela dit, il semblerait que la prof en question s'est plainte de la façon dont les séquences avaient été sélectionnées et montées. Elle estime que le montage était tendancieux et ne retenait que les événements négatifs sans montrer tout le positif qui, selon elle, avait pourtant eu lieu.


par Patrick le Vendredi 14/04/2006 à 03:23

Depuis que je suis allé te voir, je me demande ce que j'ai fait de ma montre. C'est bon, j'ai compris. Un pantalon rose et une montre d'homme, quel goût !

Sinon je suis très étonné de la toute dernière phrase sous ta plume, et je sens monter en moi une petite colère rentrée et extasiée qu'on n'arrive pas à extérioriser tellement on trouve l'écriture sexiste et partisane.


Re: par Caroline le Vendredi 14/04/2006 à 11:33

Pour ta montre, désolée mais j'avais pas de cadeau pour le petit Noël de Jacques, ça m'a super bien dépannée ! ;-)))
Pour le reste, c'est vrai, c'est abominablement sexiste. Mais je n'ai fait que me conformer au genre féminin imposé par le questionnaire... hé hé, ça me rend inattaquable, ça, non ? ;-)


Troyes dans l'Aube par jp le Vendredi 14/04/2006 à 23:55

on dit Troyes dans l'Aube parce que personne ne te croit
Parcequ'on peut pas dire Troyes à côté de Sainte Savine
Troyes sans guerre, sans belle Hélène, sans cheval
Troyes suisses
on pourrait dire Troyes de le rue Emile Zola
Est-ce possible que tu ais véçu là ?


Re: Troyes dans l'Aube par Caroline le Samedi 15/04/2006 à 00:14

Oh là là j'hallucine !!!! J'allais tranquillo me coucher et je vois ton commentaire, jp.
Quelqu'un qui connaît Sainte-Savine est pour moi quelqu'un d'absolument exceptionnel, sache-le. ;-)
Quelqu'un qui me parle des Troyes Suisses, non là, y a plus de mots.
Je me couche sur un éclat de rire. Trop bon ! :-))


par Hélène le Mercredi 19/04/2006 à 17:36

Je savais que je ne le regretterais pas ! ;-))) Quelle poilade ! Et en effet, je n'ai pas la moindre idée de où se trouve l'Aube ??? Quelle drôle d'idée d'aller se fourrer dans des endroits pareils pour voler des pantalons, alors qu'on est si bien au Bon Marché ;-))


comme dans la chanson par Anonyme le Mardi 06/06/2006 à 11:19

Je rêve herbert ! Troyes-dans l'Aube, c'est vrai que moi aussi je dis toujours ça. Alors qu'il serait si simple de fredonner ce p'tit refrain : "de quoi qu'i ya 3,  y'a Troyes en Champagne, ya 2 testaments, l'ancien et le nouveau-au-au-au-au-au-au-au-au, et ya qu'1 ch'veu sur la tête à Matthieu, et ya qu'une dent sur la machoire à Jean" ! Et voilà ! bien chaud bien troyen ! Et si vous voulez la musique et les couplets  4 à 10 et au-delà, on a ça en magasin !
Maintenant y'a pu qu'à observer la tête des gens à qui on on spécifie : "Troyes ! En Champagne !" Moi je me demande si ils nous croiraient plus! Pour presque tout le monde, le champagne, c'est REIMS !  Je parie que le prochain à qui je dis "Troyes en Champagne" me répond : "Ah bon ? Troyes ? c'est en Champagne ?" . Alors à bientôt J.B. et Caro pour les résultats du test !


Re: comme dans la chanson (2) par petite pierre le Mardi 06/06/2006 à 11:25

pardon, oublié de mettre mon nom dans le message précédent ! oubli réparé !


par moamoahihi le Samedi 10/06/2006 à 02:17

j'ai découvert ton blog lors de ton passage  à la radio , puis j'ai perdu ton adresse lors d'une  bataille rangée entre mon anti virus et mon parefeu , je viens de la retrouver(ton adresse, pas la bataille)  grâce à Krysalia qui l'a mise dans ses favoris, qu'est ce que je suis contente, tu devrais être remboursée par la sécu, tellement tu vaux toutes les pillules pour remonter le moral  (on te l'a déjà dis, je crois) Et voilà, qu'en plus nous avons des points communs : je suis née à Nantes j'en suis partie à l' âge de 2ans, j'ai habité  4 autres villes, mais maintenant je suis valenciennoise depuis 27 ans , et j'adore aussi  quasi les mêmes plats . Merci, merci à toi , je suis sûre maintenant de passer une bonne nuit comme à chaque fois que j'allais te lire .



Liens commerciaux :


PUBLICITÉ




Présentation


Coup de coeur :

DÉCOUVREZ...


SITES et FORUMS "DIÉTÉTIQUE"


SITES et FORUMS de CUISINE

  • • Mon préféré : "SuperToinette"
    Recettes faciles (en photos), cuisine familiale, fiches techniques, et super forums où on cause de tout ! On peut chatter en plus :-)
  • • "Marmiton.org"
    25 000 recettes + notes et commentaires. Un must de l'interactivité, avec moteur de recherche hyper efficace.
  • • Chef Simon
    Toutes les techniques de cuisine appliquées à tous types d'aliments et d'ingrédients. Vous y trouverez plein de recettes et d'explications. Illustré et stimulant !
  • • "miam-miam, le site des aventuriers du goût"
    Du beau, du haut niveau d'art culinaire, des infos d'actualité mais aussi du pratique et rigolo (le frigo interactif).
  • • "AuFeminin.com"
    Un site riche en recettes et une ambiance "pro" plutôt sympa.
  • • "10000 recettes"
    Un basique. On y trouve à peu près tout.